Après un texte anti-Google, la fondation New America se sépare d'un expert des monopoles

Money is law? 12
image dediée
Crédits : _ultraforma_/iStock
Environnement
Par
le vendredi 01 septembre 2017 à 08:30
Guénaël Pépin

Fin juin, Barry Lynn soutenait l'amende record de la Commission européenne contre Google pour abus de position dominante. Selon lui, cette prise de position a mené à son éviction de la fondation New America, soutenue de longue date par le président exécutif d'Alphabet, ce que nient l'organisation et l'entreprise.

Critiquer Google peut-il coûter un poste ? C'est ce qu'affirme Barry Lynn, un spécialiste des questions de monopole, qui dirigeait l'équipe Open Markets à la New America Foundation. Le 27 juin, il a félicité la décision de la Commission européenne d'infliger une amende de 2,42 milliards d'euros au groupe de Mountain View, pour abus de position dominante sur la recherche, après des années d'instruction.

Dans son communiqué, il demandait en parallèle aux autorités américaines, dont la Commission fédérale du commerce (FTC), d'appliquer la loi sur les monopoles au géant californien et à ses homologues, comme Amazon. Selon le New York Times, ce texte serait à l'origine du départ de Lynn de la fondation... Ce que réfute cette dernière, financée à hauteur de 21 millions d'euros par l'entreprise.

Accusation d'emprise sur New America

Lisez la suite : 74 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...