Face à Google Wifi, Netgear fait (un peu) évoluer ses Orbi

Vous avez un chapeau en alu ? 37
Accès libre
image dediée
Réseau
Par
le lundi 21 août 2017 à 17:17
David Legrand

Les solutions permettant de disposer d'un réseau unifié se multiplient, et Google a récemment proposé sa propre solution. De quoi inciter la concurrence à réagir. Netgear a ainsi mis à jour son système Orbi et prépare des nouveautés.

Cet été, Google s'est lancé sur un nouveau terrain sur le marché français : les routeurs Wi-Fi. Mais le géant du Net a décidé de ne pas faire comme tout le monde et s'est concentré sur un modèle unique (annoncé en novembre dernier) qui cherche ses avantages là où les produits classiques cumulent les défauts : une installation simple, un design sympa et compact, et surtout une killer feature. De quoi disposer d'une couverture médiatique de taille, dans un domaine souvent laissé de côté.

Google Wifi bouscule le monde du réseau, mais pas sur les performances

Ainsi, les Google Wifi sont l'un des rares produits du marché à proposer du réseau maillé (Mesh) via la norme 802.11s. Cela ne suffit pas à en faire les meilleurs dans leur genre (loin de là), mais ajouté à un tarif de 249 euros pour deux éléments et à une application parmi les plus simples et les plus complètes du marché, cela peut faire mouche.

De quoi inciter les géants du secteur à réagir, nombreux étant ceux à proposer des solutions de réseau unifié depuis quelques mois : Linksys et ses Velop, TP-Link et ses Deco ou encore Netgear et ses Orbi.

Netgear propose quelques promotions et revoit son application

Ce dernier a d'ailleurs profité des Prime Days d'Amazon pour proposer une offre tarifaire alignée à celle de Google : un pack RB40 composé de deux modèles pour 249 euros environ. Depuis, Darty à mis en place une ODR de 30 euros, on le trouve toujours à moins de 300 euros chez Amazon, mais ailleurs tout est revenu à la normale, dans les 330/350 euros. Il faut dire que la marque semble plutôt confiante dans les performances de sa solution face à la concurrence.

Mais sur le reste elle n'est pas sans défauts : les produits sont imposants, ont un fonctionnement centralisé et l'interface web est proche de celle de n'importe quel routeur de la marque. Autant dire que cela peut paraître austère. Le plus gros problème reste son application mobile qui était plutôt incomplète et complémentaire à Netgear Genie qui est là aussi une solution utilisée par l'ensemble des produits maison.

La société a donc décidé de revoir un peu les choses et en parallèle de nouveaux firmwares l'application Orbi a été mise à jour il y a peu sur Android et iOS. Au programme on note un look légèrement retouché et surtout une gestion native du réseau invité, la mise en place d'une fonction « Speed test », une gestion des appareils activés ou non, le partage du code Wi-Fi et TouchID.

Le RBS50, le satellite de la version la plus véloce d'Orbi, arrivera aussi bientôt chez nous, tout comme un pack comprenant trois modèles de cette gamme (un routeur et deux satellites). Il n'était pour le moment vendu qu'outre-Atlantique.

Netgear Orbi iOSNetgear Orbi iOSNetgear Orbi iOS

Bientôt un firmware plus complet ?

Une première étape qui nécessitera tout de même d'autres évolutions afin que l'ensemble puisse être réellement convaincant. Car avec de nouveaux concurrents tels que Google, les acteurs du monde du réseau vont devoir apprendre à faire des applications pratiques avec des interfaces agréables, ce qui était tout sauf leur fort jusqu'à maintenant.

Dans le cas de Netgear et d'Orbi, on espère aussi voir arriver rapidement deux possibilités très demandées par les utilisateurs et qui semblent faire l'objet du travail sur un prochain firmware : l'ethernet backhaul qui permet de relier un satellite au routeur via un câble réseau, ce qui peut s'avérer utile dans certaines situations, et le daisy chaining qui permettra de ne pas se limiter à un fonctionnement purement centralisé.

Ces prochains mois seront sans doute déterminants, car de la rentrée aux fêtes de fin d'année, chacun tentera de faire partie des indispensables du foyer, la question de la couverture Wi-Fi étant souvent un point problématique pour qui dispose d'au moins d'un F2/F3... sans parler de l'équipement des petites entreprises.


chargement
Chargement des commentaires...