Opera 47 et Vivaldi 1.11 se renforcent doucement

Hey, c'est l'été 27
En bref
image dediée
Navigateurs
Par
le vendredi 11 août 2017 à 16:20
Vincent Hermann

Coup sur coup, Opera et Vivaldi viennent de publier une nouvelle version de leur navigateur. Les frères ennemis n’ont rien de majeur à annoncer, mais présentent tout de même une liste de petites améliorations, dont certaines attendues depuis longtemps.

Opera 47 est disponible pour tous ceux qui ont accompagné le navigateur à travers sa longue métamorphose, l’ancienne version 12 abandonnant tout pour une mouture 15 radicalement différente. Pour rappel, Opera avait laissé tomber son ancien moteur de rendu au profit de Blink, fork de Webkit piloté par Google, qui l’utilise bien sûr dans Chrome. Au passage, un très grand nombre de fonctionnalités avaient été élaguées.

Opera exporte les favoris et restaure davantage d'onglets

La nouvelle mouture, comme toutes depuis cette sombre période, continue d’ajouter petit à petit des pièces manquantes. C’est le cas notamment d’une fonction simple et cependant absente depuis longtemps : l’export des favoris. Tout ce qui se trouve dans les dossiers, la barre horizontale et le Speed Dial est ainsi réuni dans un fichier HTML. Au passage, la fenêtre d’ajout de favoris corrige aussi quelques soucis.

Toutes les autres améliorations sont du même acabit et visent le confort. Par exemple, Opera propose deux délais supplémentaires pour la mise à jour des actualités, en fonction des flux auxquels l’utilisateur est abonné : trois et six heures. Plus important, le nombre d’onglets fermés gardés en mémoire passe de 10 à 32. L’éditeur indique avoir reçu un grand nombre de demandes à ce sujet. Il s’agit pour rappel des onglets que l’on peut avoir fermé par erreur, et que l’on réouvre par un clic sur leur barre, ou via la combinaison Ctrl + Maj + T.

On notera également une utilisation plus fluide de la fenêtre détachée pour les vidéos, ainsi que des corrections de bugs avec YouTube pour les utilisateurs sous Windows 7 et macOS. Certaines retouches graphiques ont en outre été apportées dans les versions claire et sombre du navigateur, notamment pour améliorer le contraste des favicons dans leur barre horizontale. Enfin, Opera 47 reprend les améliorations et corrections de failles présentes dans Chromium 60.

Vivaldi renforce son mode lecture

Du côté de Vivaldi, la version 1.11 améliore une fonction apprécie des utilisateurs : le mode lecture (que l’on trouve dans presque tous les navigateurs aujourd’hui). Il s’agit d’un affichage spécial décortiquant la page web pour n’en garder que le texte et les images, considérées comme faisant partie du contenu. Vivaldi 1.11 ajout plusieurs réglages à cette fonction : type de police, taille, largeur de la colonne, espacement des lignes ou encore couleur de fond. L’ensemble peut également s’adapter au thème sélectionné pour Vivaldi. Des réglages que l’on trouve généralement dans certaines extensions spécialisées.

vivaldi

Comme un nombre croissant de navigateurs, Vivaldi permet également de couper la lecture des images animées. Dans le bouton Images situé en bas à droite dans la barre de statut, l’utilisateur peut ainsi les bloquer complètement ou leur permettre de n’être lues qu’une seule fois.

Outre une icône redessinée, Vivaldi 1.11 ajoute quelques dernières nouveautés. Par exemple, la possibilité de régler la sensibilité de déclenchement des gestes à la souris, sur une échelle allant de 5 à 100 pixels. La nouvelle version renforce également les capacités du navigateur à surfer via le clavier, notamment avec la barre d’espace pour passer de lien en lien.

Bien sûr, pour ceux qui ont déjà ces navigateurs installés, les nouvelles versions se récupèrent automatiquement. Il ne reste plus alors qu’à redémarrer. Si le processus ne s’est pas enclenché de lui-même, on peut le forcer en se rendant dans le menu général puis dans « À propos ».


chargement
Chargement des commentaires...