Altice voudrait croquer le 2e câblo-opérateur américain, une cible à 186 milliards de dollars

#HoldMyBeer 58
image dediée
Société
Par
le jeudi 10 août 2017 à 16:49
Kevin Hottot

Malgré l'acquisition de deux câblo-opérateurs, Altice reste un nain sur le marché américain. Patrick Drahi souhaiterait passer à la vitesse supérieure en rachetant le numéro 2 local, Charter. Une opération qui pourrait coûter plus de 185 milliards de dollars.

Comme nous avons pu le voir avec les derniers résultats trimestriels d'Altice, le marché américain sourit particulièrement au câblo-opérateur néerlandais. Le chiffre d'affaires d'Altice USA a bondi de près de 6 % sur un an, tandis que sa marge opérationnelle atteint 43,2 %, soit 6,6 points de mieux que l'an dernier, et près de 9 points de mieux que SFR, qui était il y a encore peu le principal pourvoyeur de bénéfices du groupe. 

Les méthodes d'Altice semblent très bien fonctionner outre-Atlantique. Il y a deux ans, le ratio d'endettement d'Altice USA dépassait les 7x, aujourd'hui Suddenlink et Optimum se trouvent à respectivement 5,1x et 5,6x, grâce à une nette progression de l'EBITDA. Le tout, en faisant doubler le débit moyen auquel les clients souscrivent, grâce à une modernisation rapide du réseau.

Pour parachever le tableau, les câblo-opérateurs américains d'Altice vont prochainement proposer à leurs abonnés une box dérivée de celle de SFR, une synergie visible qui devrait permettre au groupe de réaliser de franches économies sur ce plan. Logiquement, la tentation de passer à l'échelon supérieur commence à germer dans la tête des dirigeants d'Altice.

Croquer Charter pour oublier l'échec de 2015 ?

Lisez la suite : 70 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...