HBO piratée, 6 M$ exigés pour arrêter les fuites, dont un script de Game of Thrones

Comme si les fans allaient se contenter d'un texte 81
Accès libre
image dediée
Crédits : Erik Khalitov/iStock
Securité
Par
le mercredi 09 août 2017 à 17:05
Vincent Hermann

La chaine HBO a subi une attaque, dont sont issues plusieurs publications de documents. Alors que les pirates menacent de livrer le script de l’épisode 5 à venir de la saison 7 de Game of Thrones, ils réclament cette fois une rançon de plusieurs millions de dollars.

Il y a une dizaine de jours, Entertainment Weekly rapportait que la chaine HBO avait été attaquée. Environ 1,5 To de données diverses étaient dérobées. Beaucoup ont entendu parler de cette fuite puisque dans le lot, on trouvait notamment l’épisode 4 de la saison 7 de Game of Thrones.

Les pirates, qui n’ont pas été identifiés, réclament désormais plusieurs millions de dollars pour arrêter la diffusion des informations. Parmi ces dernières, le script de l’épisode 5 de Game of Thrones, qui doit être diffusé dimanche soir, le 13 août.

Un véritable fourre-tout de 1,5 To

Les pirates annoncent donc avoir volé environ 1,5 To de données très diverses. On y trouve notamment deux épisodes non-diffusés des séries Ballers et Room 104, des contrats de travail, des données financières, des PDF portant sur la stratégie marketing et d'autres informations de la vie d’une entreprise.

Dans le lot se trouverait cependant le script complet de l’épisode 5 de Game of Thrones. Dans un ensemble de données que les pirates appellent « HBO is Falling », il y a donc ce texte qui, s’il est important étant donné le succès de la série, pourrait ne pas impacter trop durement la chaine. On imagine assez mal en effet des fans lire le script mais ne pas regarder l’épisode qui, dans tous les cas, doit être diffusé dans quatre jours.

Une rançon demandée d’environ 6 millions de dollars

Pour que les publications de documents s’arrêtent – il y en a déjà eu trois, pour un total de 3,4 Go selon The Guardian – les pirates demandent à la chaine que « six mois de salaire » du PDG Richard Plepler leur soient envoyés en bitcoins, ce qui représenterait environ 6 millions de dollars.

Pour faire cette demande, les pirates auraient envoyé une vidéo au patron, dans laquelle ils exposeraient la situation. L’auteur de la vidéo a pris le pseudonyme de « Mr. Smith » et explique que le piratage de la chaine a demandé environ six mois d’efforts, HBO étant manifestement « une cible difficile ».

Wired dit avoir visionné le message et cite ainsi plusieurs passages. Mr. Smith évoquerait ainsi les 12 millions de dollars investis dans les recherches marketing, ou encore les 5 millions que coûtent les différentes publicités pour Game of Thrones. La somme demandée pourrait donc être perçue comme « un autre budget pour vos publicités ». Mêmes échos chez Data Breaches.

On ne sait pas précisément quand le message vidéo a été reçu, mais les pirates ne laissent que trois jours pour payer la rançon. Sans quoi, comme on s’en doute, des données supplémentaires seront publiées.

HBO a bien confirmé l’attaque

L'intrusion dans la chaine ne fait aucun doute, HBO l’ayant confirmée la semaine dernière. On ne connait cependant pas l’ampleur de l’attaque, et le chiffre de 1,5 To reste donc à vérifier. Cependant, au vu des informations déjà publiées, il semble bien que les pirates soient en possession d’une importante quantité d’informations.

Ce n’est pas la première fois que la chaine se trouve dans une telle situation. En 2015, on se souvient ainsi que les quatre premiers épisodes de la saison 5 de Game of Thrones avaient fuité. Qu’importe si les fans avaient dû ensuite attendre plusieurs semaines pour avoir la suite, beaucoup s’étaient régalés. HBO avait confirmé que la fuite ne pouvait avoir eu lieu qu’à travers le petit groupe de personnes autorisées à voir les épisodes en avance, comme des membres approuvés de la presse. Pour la saison 7 d’ailleurs, rien n’a été envoyé en avance, les acteurs se voyant même demander de prendre des précautions supplémentaires, comme activer l’authentification à double facteurs sur leurs comptes emails.

Dans sa réaction à Entertainment Weekly, le PDG Richard Plepler indique ne pas douter que la chaine traversera avec succès cette nouvelle période de troubles. Il semble se résigner à faire partie d’un monde où ce genre de pratique devient courant. 


chargement
Chargement des commentaires...