Chez Google, un employé licencié après un texte controversé sur la diversité

Un manifeste et puis s'en va 283
image dediée
Crédits : _ultraforma_/iStock
Société
Par
le mardi 08 août 2017 à 12:45
Guénaël Pépin

Dans un manifeste, un ingénieur de Google déclarait que des différences biologiques contribueraient à la faible représentation des femmes dans le secteur technologique. L'entreprise l'a licencié quelques jours plus tard, après une réponse publique. La polémique a grandi au point d'impliquer le PDG Sundar Pichai.

Un ingénieur a été remercié par Google après avoir diffusé un manifeste sur « la bulle idéologique » de l'entreprise. Sur dix pages, James Damore affirme que l'exclusion des femmes du secteur technologique ne tiendrait pas qu'au sexisme, mais aussi à des différences « objectives » entre les deux sexes. Contacté par Bloomberg, il confirme son licenciement, qu'il attribue directement à ce texte, affirmant explorer les recours légaux possibles.

Le manifeste a été relayé au sein de l'entreprise, avant d'être publié le 5 août par Gizmodo. Il aurait causé une vaste polémique parmi les employés, dont certains ont demandé publiquement son renvoi. Dans un secteur où le manque de diversité est un problème de plus en plus prégnant, l'écrit serait un symbole supplémentaire de l'ambiance de ces sociétés, accusées de tolérer la discrimination au quotidien.

Selon ses statistiques, Google compte aujourd'hui 69 % d'hommes et 56 % de personnes blanches, avec l'objectif officiel d'amener plus de diversité. La question est sensible pour le groupe, dont le PDG Sundar Pichai a publié un message interne condamnant le texte de James Damore. Pour lui, « des portions violent notre code de conduite et franchissent la ligne rouge en diffusant des stéréotypes de genre dangereux dans notre lieu de travail ».

Des initiatives pro-diversité vues comme malvenues

Lisez la suite : 72 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...