Une éclipse totale du Soleil va traverser les États-Unis, suivez-la en direct

C'EST LA FIN DU MONDE 42
Accès libre
image dediée
Crédits : m-gucci/iStock
Nouvelle Techno
Par
le lundi 14 août 2017 à 08:30
Sébastien Gavois

Le 21 août, la Lune cachera entièrement le Soleil dans pas moins de 14 États en Amérique du Nord. Un événement rare qui sera scruté de près par les scientifiques avec des avions, des ballons-sondes, des télescopes, des satellites et même depuis la Station Spatiale Internationale. Vous ne serez pas sur place ? Des directs seront proposés.

Le 20 mars 2015, une éclipse partielle du Soleil (il était occulté à 80 % au maximum) s'est déroulée en France, un événement relativement rare qui se produira de nouveau aux États-Unis le 21 août prochain, mais totale cette fois-ci. Notre étoile sera donc intégralement masquée sur une petite bande allant de la côte Ouest à la côte Est outre-Atlantique.

Une éclipse totale va traverser les États-Unis

Un événement qui survient en pleine période estivale et qui couvrira pas moins de 14 États (la dernière fois aux États-Unis, remonte à... 1918). De quoi attirer de nombreux curieux, mais pas uniquement. En effet, plusieurs agences américaines sont sur le qui-vive pour suivre l'éclipse en direct afin d'obtenir des données scientifiques et de proposer des retransmissions en live.

Parfois, l'univers est joueur et le hasard fait bien les choses. En effet, si l'on peut avoir de courtes éclipses totales du Soleil sur Terre c'est que notre étoile est environ 400 fois plus grosse que la Lune, tout en étant située 400 fois plus loin que notre planète. Avec l'effet de perspective, les deux astres nous apparaissent à peu près de la même taille : la Lune peut donc cacher le Soleil alors qu'elle est bien plus petite.

Un événement rare qui permet d'observer la couronne du Soleil

Lorsque la Terre, la Lune et le Soleil sont parfaitement alignés (et dans le bon ordre), notre satellite naturel projette un petit cône d'ombre, c'est ce que l'on appelle une éclipse totale. Un phénomène qui n'arrive pas si souvent, mais qui n'est pas non plus rarissime : tous les 12 à 18 mois selon la NASA. De leur côté, les éclipses partielles se produisent bien plus fréquemment (il y en a généralement plusieurs par an).

L'Institut de Mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE) a listé les éclipses des 20 dernières années (à partir du 1er janvier 1998) : il n'y en a eu un peu plus d'une quarantaine, mais seulement quinze totales (avec celle du 21 août). Les prochaines se dérouleront le 2 juillet 2019 et le 14 décembre 2020 et elles passeront par l'Amérique du Sud. Pour un événement du même genre aux États-Unis, il faudra attendre avril 2024.

Les éclipses totales sont importantes pour les scientifiques, car elles permettent de « regarder directement la vaste atmosphère extérieure du soleil, la couronne » explique l'agence spatiale américaine. Le 21 août est une occasion d'autant plus rare que cet événement ne se déroule pas en plein océan, mais sur la terre ferme en bonne partie. Les instruments scientifiques scruteront avec attention les jets de matière de la couronne. 

Si vous êtes sur place, pensez à protéger vos yeux !

Si tout le monde peut l'observer sans avoir besoin d'un d'instrument en particulier, il est important de bien se protéger les yeux. Pour rappel, la Direction Générale de la Santé explique qu'« en aucun cas le soleil ne doit être observé avec des instruments d'optique (jumelles, appareil photographique,…) ni avec des moyens de protection de fortune, comme des verres fumés, les films radiologiques ou de simples lunettes de soleil dont la faculté de protection est très insuffisante ».

Seule exception : durant la phase d'éclipse totale. Prudence tout de même car le Soleil reprend rapidement ses droits. Il faut donc anticiper son retour afin de rapidement remettre des lunettes de protection (ou détourner les yeux), ce que la NASA explique en image sur cette page.

Si vous vous demandez quand vous pouvez enlever les lunettes de protection, Alex Young, spécialiste du Soleil à la NASA, à une « astuce » : « Si vous portez des lunettes d'éclipse et que tout autour de vous devient si sombre que vous ne pouvez plus rien voir, vous savez qu'il est temps de les enlever ».

On ne le répétera jamais assez, mais prudence, vous pouvez rapidement vous brûler les yeux sans forcément vous en rendre compte, comme l'expliquent en détail nos confrères de Science et Avenirs.

 éclipse total 21 aout

Début des hostilités sur la côté Ouest à partir de 18h, heure française

À l'heure française, l'éclipse partielle viendra frapper la côte Ouest des États-Unis près de Portland peu après 18h (elle débutera vers 17h45 dans l'oécan Pacifique). L'éclipse totale débutera à 19h16 et durera un peu moins de deux minutes à ses débuts, elle traversera les États-Unis pour finir sa course vers 20h50 en dessous de Charlotte, en Caroline du Sud. La fin de l'éclipse partielle est prévue pour 22h10 sur la côté Ouest. Elle durera jusqu'à plus de 23h dans l'océan Atlantique.

Au total, cela laissera donc plus de 4 heures d'éclipse partielle sur la terre ferme, dont 1h30 de totale. La bande de l'éclipse totale mesurera environ 110 km de large et l'ombre se déplacera à une vitesse de plus de 2 000 km/h, il faudra donc bien prévoir son coup pour la suivre en direct.

Si vous avez la chance d'être sur place et si hésitez sur l'endroit où vous placer, deux lieux sortent du lot pour en profiter au maximum : entre Saint-Louis et Nashville.

Le premier, baptisé GE (Greatest Eclipse), correspond au moment où l'axe du cône d'ombre de la Lune se situe le plus près du centre de la Terre, ce qui permettra d'avoir la plus belle éclipse totale en théorie (sauf caprice de la météo). Le second, GD (Greatest Duration) correspond comme son nom l'indique à celui où l'éclipse totale durera le plus longtemps avec 2 minutes et 40 secondes. 

éclipse total 21 aout

Comment suivre l'éclipse totale en live ?

Face à cet événement rare, d'importants moyens seront mis en place par les Américains, avec des retransmissions en direct pour certains. Vous pourrez ainsi en profiter en streaming, confortablement installé devant votre écran.

La NASA explique que « les spectateurs dans le monde auront accès à une multitude d'images capturées avant, pendant et après l’éclipse par onze avions, dont au moins trois de la NASA, plus de 50 ballons à haute altitude et les astronautes à bord de la Station Spatiale Internationale (ISS) ». Des satellites et des télescopes seront également mis à contribution.

Déjà à l'occasion de l'éclipse totale de 1973, un avion l'avait suivi en direct. Il s'agissait alors d'un prototype de Concorde qui s'est placé dans la zone d'ombre projetée par la Lune pendant pas moins de 74 minutes, un record pour l'époque... qui n'a toujours pas été dépassé. Plusieurs équipes de scientifiques étaient à bord, dont deux françaises rappelle Sciences et Avenir.

L'agence spatiale américaine a d'ores et déjà mis en ligne un site dédié, où les directs seront retransmis. Elle propose également une application pour ordinateur et une page permettant de simuler le déroulement de l'éclipse du 21 août afin de se préparer.

Enfin, une application mobile pour Android et iOS est également en ligne, elle permettra d'accéder à pas moins de cinq flux en direct : deux avec des commentaires en anglais et espagnol, une d'un télescope avec une musique de fond et deux vues aériennes sans commentaire.

Une autre solution sera également de se brancher sur les webcams proposées par certaines villes se trouvant sur le passage de l'éclipse. Enfin, un groupe Flickr a été créé afin de permettre à ceux qui le désirent de partager leurs clichés et vidéos de l'éclipse.

Nous ne verrons plus d'éclipse totale d'ici... 600 millions d'années

Comme nous l'avons expliqué, il faut un quasi parfait alignement de la Terre, de la Lune et du Soleil pour obtenir une éclipse totale. Mais l'orbite de la Lune n'est pas stable et notre satellite s'éloigne doucement de la Terre, à la vitesse d'un peu moins de 4 cm par an. D'ici 600 millions d'années, la Lune sera donc trop loin pour cacher entièrement les rayons du Soleil explique la NASA... il reste donc de la marge avant d'en arriver là.

Pour finir, l'institut de Mécanique céleste et de calcul des éphémérides propose sur son site des cartes avec les dates et les lieux de passages des prochaines éclipses totales jusqu'en 2050. Pour l'Europe, il faudra être patient et attendre août 2026, avec un passage par le nord de l'Espagne.


chargement
Chargement des commentaires...