Face à Canal+, Françoise Nyssen du côté des sociétés d’auteurs

Quand Canal épluche 26
image dediée
Crédits : Marc Rees (licence CC-BY SA 3.0)
Loi
Par
le jeudi 06 juillet 2017 à 12:00
Marc Rees

Le bras de fer entre Canal+ et les sociétés de perception et de répartition des droits s’est poursuivi hier devant la ministre de la Culture. D’autres réactions bombardent le choix de la chaîne de ne plus payer les droits.

Pour mémoire, la chaîne payante est accusée par les sociétés de gestion collective d’avoir cessé tout versement des droits d’auteur depuis fin 2016. Une stratégie rugueuse de Canal+ qui, en quête d'économies, ambitionne d’obtenir un rabais de ces flux financiers avec un bazooka sur la tempe des SPRD.

Mais ce choix s’est surtout soldé par un fait exceptionnel dans cet univers feutré à la moquette épaisse : une plainte des sociétés d’auteurs contre Canal+ devant le tribunal de grande instance de Nanterre. Et ce, au moment où la chaîne affirme que le piratage, et donc ces sites qui diffusent les films sans paiement des droits, lui a fait perdre 500 000 abonnés. 

Aucune stratégie ne peut exonérer Canal+, selon la ministre de la Culture

Lisez la suite : 69 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...