Le défi du projet Arcadie face à la nouvelle Assemblée nationale

CSVmania 27
image dediée
Services
Par
le jeudi 13 juillet 2017 à 17:02
Guénaël Pépin

Monté il y a plus d'un an, le projet Arcadie a dû reconstruire rapidement sa base de données de députés, arrivés en masse fin juin. Un travail de compilation renouvelé, qui doit s'accommoder des dernières évolutions politiques, alors que le site cherche encore un modèle économique pérenne.

Le 21 juin s'est ouverte la XVe législature de la cinquième République, marquée par un fort renouvellement des députés, pour partie nouveaux en politique. Autant de travail pour le projet Arcadie, destiné à compiler et vérifier toutes les informations liées aux parlementaires. Lancé fin 2015 par Tris Acatrinei, ancienne assistante parlementaire, il cherche encore à pérenniser son modèle économique et à s'ouvrir aux partis politiques au sens large (voir notre entretien).

L'intérêt principal du site est de retrouver facilement des données fiables, avec des recherches croisées sur une multitude de critères, dont le parti, les mandats, le rattachement financier ou encore le secteur d'activité.

C'est un travail de fourmi auquel se livre le site, qui croise de nombreuses sources, dont de nouvelles apportées par les partis eux-mêmes. D'autres s'y sont aussi attelés, comme Les Décodeurs du Monde (qui ont détaillé leur méthodologie) pour tirer un premier portrait de cette nouvelle Assemblée, où le parti présidentiel La République En Marche (LREM) détient la majorité absolue.

Des données à purger et retrouver, professions incluses

Lisez la suite : 86 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...