P106-100, Mining edition : NVIDIA et AMD officialisent leurs solutions pour crypto-monnaies

Sans sorties vidéo 41
Accès libre
image dediée
Carte graphique
Par
le mardi 27 juin 2017 à 15:50
David Legrand

Alors que les cours des crypto-monnaies ont connu une embellie cette année, les constructeurs prennent conscience de l'intérêt de leurs cartes graphiques pour les « mineurs ». Ils multiplient ainsi les modèles dédiés, sans sorties vidéo.

Au Computex, une tendance nous a marqué : celle de l'intérêt croissant des constructeurs pour les crypto-monnaies. Comme de nombreux opportunistes et autres spéculateurs en recherche de leviers à court terme, certains n'hésitaient pas à coller un logo « Bitcoin » à une partie de leur gamme, sans forcément y ajouter quoi que ce soit de plus.

Les crypto-monnaies explosent, tout le monde se lance

La raison ? L'explosion du bitcoin, passé de 1 000 à 2 400 dollars en quelques mois, mais aussi de monnaies alternatives comme Ethereum, dont certaines sont encore relativement facile à miner avec un GPU. De quoi générer des revenus assez facilement, surtout si l'on joue au passage avec des cours qui peuvent fortement varier sur des périodes assez courtes.

  • Computex Bitcoin
  • Computex Bitcoin ASRock
  • Computex Bitcoin ASRock
  • Computex Bitcoin ASRock
  • Computex Bitcoin ASRock

D'autres constructeurs ont continué de développer cette tendance qu'ils suivent depuis quelques années déjà. C'était notamment le cas d'ASRock qui a très tôt proposé des cartes mères dédiées à cet usage, des modèles d'entrée de gamme mais avec un très grand nombre de ports PCI Express afin d'accueillir un maximum de cartes graphiques. Sur le salon la marque arborait donc une configuration pensée à cet effet avec une H110 Pro BTC+ et huit Radeon RX470.

Mais dans les coulisses, c'était une autre annonce qui se préparait.  Cela fait en effet plusieurs semaines que l'on entend parler de cartes graphiques dédiées au minage. AMD est spécialement réputé pour cela, avec des cartes relativement optimisées et des applications qui savent en tirer parti. NVIDIA a de son côté toujours été à la traine, et n'avait jamais montré de grand entrain sur le sujet. 

Pourtant, c'est bien des deux côtés que les choses évoluent. 

Des modèles RX400/500 sans sortie vidéo chez Sapphire

Et ce, même si une bonne partie de l'offre haut de gamme des RX400/500 s'est retrouvée en rupture de stock suite à la forte demande. AMD et son partenaire de toujours, Sapphire, on ainsi décidé de proposer des modèles « Mining edition » qui s'affichent en précommande entre 170 et 300 livres selon un revendeur anglais : 

Radeon Sapphire Mining

Mais n'allez pas penser qu'il s'agit ici de modèles avec une architecture spécifique ou affichant des caractéristiques qui permettent de gagner en performance à ce niveau. On retrouve en fait des modèles classiques mais considérés comme idéales pour cette activité dont la seule différence se situe au niveau de l'absence de sorties vidéo.

Si elles seront bientôt une réalité, elles ne sont pas affichées sur le site constructeur (ce qui évite la comparaison directe). La raison ? « Elles sont prévendues avant même d'être arrivées » nous détaille-t-on en nous précisant qu'il n'est pas impossible que quelques pièces arrivent chez des revendeurs français sous peu.

NVIDIA et ses partenaires s'y mettent à leur tour : bienvenue au P106-100

Chez NVIDIA, la stratégie est un peu différente. Il n'est en effet pas question de GeForce GTX, mais de modèles P106-100. Une manière de faire comprendre qu'il s'agit d'un GPU spécifique et d'une offre différente, mais que l'on est pas très éloigné des GTX 1060 avec 3 ou 6 Go de mémoire, qui embarquent un GP106-300/400.

De nombreux partenaires ont d'ores et déjà évoqué leur carte de manière plus ou moins directe, de Zotac à MSI en passant par Palit ou Inno3D. Mais c'est ASUS qui a effectué l'annonce la plus franche en diffusant un communiqué de presse évoquant la gamme « Mining » et son modèle P106-6G :

ASUS P106-6G MiningASUS P106-6G Mining

Celui-ci est annoncé pour le mois de juillet, en Chine et en Europe. De manière globale, la marque n'est pas avare de promesses avec un hashrate qui serait jusqu'à 36 % supérieur par rapport à des modèles classiques, et des composants prévus pour une durée de vie plus longue et un usage intensif. Et ce notamment au niveau des ventilateurs, certifiés IP5X, notamment pour résister à la poussière.

La marque ne détaille pas comment est calculé le gain annoncé mais livre quelques détails sur son produit qui est équipé de 1 280 CUDA Cores à une fréquence située entre 1 506 MHz et 1 708 MHz (Boost) contre 2 GHz pour les 6 Go GDDR5 (bus de 192 bits)... soit exactement les caractéristiques d'une GTX 1060 avec 6 Go de GDDR5 de référence.

On retrouve une même subtilité à prendre en compte : ce modèle ne dispose pas de sortie vidéo, comme c'est le cas avec les produits vendus sous la forme d'un accélérateur dédié aux serveurs. Le PCIe est aussi limité à la norme 1.0. De quoi, peut être, justifier un tarif moins élevé que les modèles dédiés aux joueurs puisque celles-ci ne pourront pas être utilisées comme carte graphique complète. Espérons-le, en attendant de pouvoir comparer les différences en pratique.

Pas de tarif, une disponibilité annoncée pour juillet

Il en est de même pour la RX470-4G annoncée au sein de cette gamme « Mining » d'ASUS, celle-ci étant par contre prévue pour une disponibilité mondiale. Nous n'en saurons par contre pas plus sur les tarifs, l'objectif est simplement de communiquer sur un sujet qui intéresse un nombre croissant de personnes... alors que le bitcoin est à 2400 dollars et l'Ether aux alentours de 250 dollars avec un plus haut à près de 380 dollars il y a quelques jours.

Tout l'enjeu est d'ailleurs là pour les constructeurs : mettre leurs produits sur le marché de manière effective avant que la folie ne retombe ou qu'il ne soit devenu trop compliqué ou trop peu rentable de miner de nouvelles crypto-monnaies... jusqu'à la prochaine envolée ?


chargement
Chargement des commentaires...