Free Mobile passe à 25 Go de roaming par mois, le forfait à 2 euros évolue aussi

Les vacances s'annoncent connectées 111
En bref
image dediée
Téléphonie
Sébastien Gavois

De 5 Go par mois, le forfait Free à 19,99 euros proposera 25 Go d'itinérance par mois dès demain à l'ensemble des clients. L'opérateur en profite pour ajouter du roaming sans frais à son forfait à 2 euros, mais attention au hors forfait qu'il peut entrainer.

Alors que la fin des frais d'itinérance dans l'Union européenne entrera en vigueur dès demain, Free Mobile vient d'annoncer un changement pour l'ensemble de ses clients (anciens comme nouveaux) qui disposent d'un forfait à 15,99/19,99 euros. Une manière de répondre à Orange/Sosh qui se vante d'aller « au-delà de la réglementation européenne ».

25 Go par mois, mais toujours en 3G

De 5 Go de roaming par mois, il est désormais question de 25 Go mensuels, toujours utilisables depuis l’Europe, les DOM, les États-Unis, le Canada, Israël, l’Australie, l’Afrique du Sud et la Nouvelle-Zélande. 

L'« Europe » au sens de Free Mobile correspond aux pays suivants : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, Gibraltar, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République Tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie, Suède et Saint-Pierre et Miquelon (St Pierre et Miquelon : Internet non disponible). Pour les DOM, la liste est : Guadeloupe, Guyane française, Martinique, Mayotte et Réunion.

L'opérateur indique qu'il ne s'agit par contre toujours que de 3G (sans précision sur les débits) et que « cette enveloppe d’Internet mobile s’ajoute à celle allouée au Forfait Free en France métropolitaine ». Comme c'est actuellement le cas, les 25 Go sont certainement mutualisés entre les différentes destinations. Ce changement sera mis en place dès demain. 

Une fois les 25 Go par mois dépassés, la data sera facturée en hors forfait : 0,009 euro par Mo depuis l'Europe et les DOM, soit 9,216 euros par Go, ce qui est juste en-dessous du plafond européen (9,24 euros TTC par Go). Pour les États-Unis, l'Afrique du Sud, l'Australie, le Canada, Israël et la Nouvelle-Zélande, c'est « au tarif en vigueur » dans les FIS

Orange et Sosh gardent néanmoins un avantage qui pourrait intéresser certains consommateurs : le roaming est également inclus depuis la « Suisse, 4e destination des Français, et Andorre », ce qui n'est pas le cas chez Free Mobile. De plus, l'agrume propose de la 4G, ce qui n'est pas le cas de Free Mobile.

2h d'appels, SMS/MMS et 50 Mo de roaming pour le forfait à 2 euros

Comme nous le notions dans notre tour d'horizon des différentes stratégies suite à la mise en place de la fin des frais de roaming, le forfait Free à 2 euros n'avait pas bougé d'un iota. Afin de se conformer à la nouvelle législation, il proposera dès demain de nouvelles fonctionnalités : 

  • 2h d’appels depuis la France métropolitaine, les DOM et l’Europe
  • SMS et MMS illimités depuis la France métropolitaine, les DOM et l’Europe
  • 50 Mo de data depuis la France métropolitaine et 50 Mo depuis les DOM et l’Europe.

Free Mobile met donc en place un double système pour la data avec 50 Mo utilisables en France, comme c'est le cas actuellement, mais en ajoutant également 50 Mo supplémentaires depuis l'Europe et les DOM. 

Attention au hors forfait !

Cette fois-ci, le hors forfait depuis l'Europe et les DOM est de 0,05 euro par minute et de 0,05 euro par Mo... soit 51,2 euros par Go (avec 1 Go = 1 024 Mo) tout de même. Un tarif largement supérieur au plafond de l'Union européenne en ce qui concerne les tarifs de gros. Contacté par nos soins, Free Mobile nous précise qu'en cas de dépassement de la quantité de data incluse dans le forfait, le cadre de l'Union européenne « prévoit que l’opérateur applique le hors forfait national, soit 0,05 euro par Mo ».

Free Mobile roaming forfait 2 euros

L'opérateur rappelle enfin que ses forfaits sont soumis à certaines conditions : « Offres réservées aux abonnés résidant en France métropolitaine ou justifiant d’un lien stable avec la France métropolitaine, sous réserve d’une utilisation raisonnable des services ». Des conditions que nous avions détaillées dans cette actualité

Bien évidemment, nous éplucherons les nouvelles fiches d'information standardisées lorsqu'elles seront en ligne.


chargement
Chargement des commentaires...