Bataille entre Orange et SFR sur le déploiement de la fibre : les collectivités s'inquiètent

Pour quelques millions de lignes de plus 50
image dediée
Crédits : deepblue4you/iStock
FAI
Par
le mardi 13 juin 2017 à 14:00
Guénaël Pépin

Dans les agglomérations de taille moyenne, Orange et SFR se déchirent sur la répartition des déploiements de fibre jusqu'à l'abonné, cofinancée par les autres fournisseurs d'accès. Une bataille au milieu de laquelle les collectivités se sentent démunies, faute de conventions assez drastiques, et en appellent à la vigilance des pouvoirs publics.

La situation est pour le moins tendue entre Orange et SFR, les deux opérateurs chargés de déployer la fibre dans 3 400 communes en zones moins denses, soit les agglomérations de taille moyenne, avec un cofinancement des concurrents. Au Journal du dimanche, Stéphane Richard d'Orange évoque des « débats » avec son concurrent, cherchant « un compromis raisonnable »... Après que SFR a porté plainte contre l'opérateur historique, accusé de se réserver la part du lion (80 %) des 14 millions de prises concernées.

La guerre ouverte se déroule donc dans les « zones AMII », situées entre les zones très denses (les agglomérations les plus peuplées, où chaque opérateur privé déploie sa fibre, excepté Bouygues) et les zones rurales couvertes par des réseaux d'initiative publique (portés par les départements et régions, avec trois milliards d'euros de subventions). Nous avons évoqué les conséquences concrètes de ce conflit avec Patrick Vuitton, délégué général de l'Avicca.

La réalité des déploiements fait débat

Lisez la suite : 81 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...