Noctua : un ventilateur A-Series de nouvelle génération, des ventirads pour tous les goûts

Besoin d'un shuriken ? 21
Accès libre
image dediée
Crédits : Sébastien Gavois
Refroidissement COMPUTEX
Par
le mercredi 07 juin 2017 à 11:21
Sébastien Gavois

Après des années de travail, Noctua présente enfin son nouveau ventilateur A-series de 12 cm (Sterrox). Il est annoncé comme plus performant, grâce à un nouveau procédé de fabrication. Noctua en profite pour dévoiler des prototypes de ventirads pour les CPU qui arrivent sur le marché dans les mois à venir.

Année après année, Noctua résiste ! Le constructeur était en effet l'un des rares, notamment dans le domaine du refroidissement, à n'exposer aucune LED sur son stand et au sein de ses produits.

Seule excentricité, la gamme Chromax avec des caches colorés à placer sur les radiateurs de la marque. On apprend aussi qu'il sera possible de disposer de modèles avec des coloris sensiblement différents (mais les mêmes performances) pour ceux qui veulent se détourner du look classique des produits de Noctua.

Pour autant, le fabricant ne se repose pas sur ses lauriers et, après quatre ans et demi de développement, il voit enfin le bout du tunnel pour son nouveau ventilateur A-series de 120 mm, dont il nous avait déjà présenté un prototype l'année dernière, aussi à l'occasion du Computex.

Noctua Computex 2017Noctua Computex 2017
Crédits : David Legrand (licence: CC by SA 4.0). 

Un ventilateur A-series repensé, annoncé comme plus performant et silencieux

En le regardant de près, un changement saute aux yeux : l'espacement entre les pales du ventilateur et le bloc en plastique est plus petit que d'habitude. D'après le fabricant, il n'est que de 0,5 mm, ce qui permettrait d'améliorer considérablement le flux d'air. Pour arriver à ce résultat, Noctua a dû trouver une solution à un souci bien particulier : avec la vitesse de rotation et l'échauffement, les pales ont tendance à s'étirer légèrement.

Si cela n'est pas un problème lorsque l'espacement est suffisant pour laisser faire la dilatation, ici il fallait limiter au maximum ce phénomène. Noctua a donc mis au point un composant polymère à cristaux liquides de nouvelle génération baptisé Sterrox, associé avec un procédé d'injection amélioré afin de renforcer la structure.

Le constructeur arrive ainsi à créer des pales plus résistantes et qui se déforment moins. Nous avons d'ailleurs pu prendre en main un prototype et la différence de solidité est flagrante. 

Noctua Computex 2017Noctua Computex 2017
Crédits : David Legrand (licence: CC by SA 4.0). Non, Noctua ne compte pas vendre le ventilateur comme shuriken.

Noctua nous explique que son nouveau ventilateur permet d'améliorer l'efficacité d'un système de refroidissement. Autre avantage, les vibrations sont moins présentes, réduisant de fait le niveau de bruit. Impossible par contre de vérifier ce qu'il en est sur le salon, le bruit ambiant étant bien trop important.

À Taipei, une démonstration était mise en place avec deux dissipateurs NH-U12 identiques installés sur des plaques thermiques. Avec son nouveau ventilateur A-series, la température du bloc était très légèrement inférieure (quelques dixièmes de degré) à celle du second bloc équipé de... deux ventilateurs de la génération précédente (NF-F12), le tout avec des nuisances sonores annoncées comme identiques...

Meilleur que les NF-F12 et NF-S12A dans toutes les situations selon Noctua

Le constructeur ne s'arrête pas à ce cas précis et affirme que son nouveau ventilateur donnerait de meilleurs résultats que ses NF-F12 (pensé pour les ventirads avec une grande pression statique) et NF-S12A (pensé pour les boîtiers avec un flux d'air plus important) dans tous les usages courants.

Les différents modèles sont comparés dans le graphique ci-dessous. Le ventilateur A-series avec Sterrox est en jaune, tandis que le NF-F12 en vert et le NF-S12A en bleu (plus la courbe est haute, plus les performances sont bonnes) :

Noctua Computex 2017

Il s'agit de trois cas d'usage définis par Noctua et qui nécessitent donc une vérification pratique, que ce soit avec les ventirads (air ou watercooling) ou les boîtiers. Si le nouveau A-Series s'annonce moins bon que le NF-F12 sur la pression statique maximale et que le NF-S12A sur le flux d'air, il se positionne mieux lors de cas intermédiaires qui correspondent à la plupart des utilisations selon la marque.

Le A-series Sterrox de 120 mm arrivera sur le marché d'ici la fin de l'année, pour une trentaine d'euros environ nous indique le fabricant, contre une vingtaine d'euros pour les modèles actuels. Bien évidemment, de nouveaux kits avec ce ventilateur seront également proposés par la suite. Une version 140 mm est en préparation, mais pas encore finalisée.

Des prototypes de ventirads U12 et U14 avec plus de caloducs

En plus de son ventilateur, le constructeur exposait des ventirads revus et corrigés. C'est le cas du célèbre NH-U12S qui passait à 7 caloducs au lieu de 5, avec une surface de dissipation en augmentation de 50 % selon le fabricant. Il peut toujours accueillir jusqu'à deux ventilateurs de 120 mm et il est spécialement pensé pour la prochaine génération de ventilateurs A-series. 

Même situation pour le NH-U14S qui passe de 6 à 7 caloducs, avec une augmentation de la surface de dissipation de 30 % cette fois-ci. Lui aussi doit tirer parti des nouveaux ventilateurs de 140 mm en cours de développement. Avec un seul ventilateur de nouvelle génération, le constructeur annonce une compatibilité avec l'ensemble des kits de mémoire disponibles dans le commerce.

Noctua Computex 2017
Crédits : David Legrand (licence: CC by SA 4.0)

Deux modèles low-profile, un dédié au socket AM4

Afin de proposer une solution pour les processeurs Ryzen installés dans des boîtiers compacts, Noctua présentait son NH-L9. Il s'agit d'une évolution du NH-L9a, mais spécialement pensée pour le socket AM4. Une aubaine alors que les premières cartes mères Mini ITX arrivent, et que les CPU d'entrée de gamme se généralisent. Pour le reste, les deux produits sont identiques : 39 mm d'épaisseur, avec un ventilateur NF-A9x14 de 14 cm.

Toujours pour les machines avec peu d'espace, Noctua exposait son ventirad L-type équipé d'un ventilateur slim de 120 mm (NF-A12x15). Il peut être installé sur le dessus ou le dessous du radiateur, et l'ensemble mesure moins de 70 mm de hauteur dans la seconde configuration.

Noctua Computex 2017Noctua Computex 2017
Crédits : David Legrand (licence: CC by SA 4.0) / Noctua

X299 et Threadripper se préparent, les ventirads aussi

Terminons enfin avec les nouvelles plateformes de chez Intel et AMD. Avec le fondeur de Santa Clara, pas de problème pour Noctua : le socket LGA 2066 (pour les Core X-Series) est compatible avec le système de fixation du LGA 2011, cela ne demande donc aucune adaptation particulière pour les systèmes de refroidissement. 

Avec la plateforme Threadripper, la situation est plus complexe puisque la surface du processeur est bien plus imposante que celle des modèles AM4, il fallait donc augmenter la base du ventirad en conséquence (on ne parle pas de quelques mm, mais de près de 50 %).

C'est ce qui a été fait sur les prototypes présentés au Computex. Une fois le système de fixation et la base adaptés pour Threadripper, le reste du dissipateur est identique aux modèles existants (NH-U14S, NH-U12S et NH-U9). Le prix et la disponibilité de ces modèles n'ont pas été évoqués, on devrait en apprendre un peu plus d'ici cet été.

Noctua Computex 2017
Crédits : David Legrand (licence: CC by SA 4.0)

chargement
Chargement des commentaires...