Computex 2017 : le grand tour des annonces avant l'ouverture du salon

Prenez une tasse de café et installez-vous 13
Accès libre
image dediée
Crédits : Sébastien Gavois
Carte mère COMPUTEX
Par
le lundi 29 mai 2017 à 18:18
Sébastien Gavois

Alors que le Computex de Taipei ouvrira ses portes demain, les constructeurs ont déjà multiplié les annonces et autres teasing. On a donc déjà un avant-goût des ordinateurs portables, mini PC, cartes mères, cartes graphiques et autres accessoires qui nous attendent... (trop) souvent avec des LED RGB.

C'est ce mardi 30 mai, que débute l'édition 2017 du grand salon taïwanais des nouvelles technologies. ASUS n'a pas attendu et a déjà fait ses premières annonces, suivi par ARM. Cela n'était qu'une première vague puisqu'un second évènement dédié à Republic of Gamers est attendu demain, avec déjà de nombreuses vidéos de teasing mises en ligne. D'autres grands constructeurs sont également attendus dès demain, les conférences se multipliant dans les prochains jours.

Mais c'est bien l'ensemble de l'écosystème qui a des choses à nous faire découvrir, bien aidé par une année forte en nouveautés et en concurrence. Les différentes marques n'ont évidemment pas attendu pour commencer à parler des produits qu'elles exposeront à Taipei. Et en attendant de pouvoir les découvrir en détail sur les différents stands, voici un premier tour d'horizon.

CPU et GPU : que la guerre (la vraie) commence !

Bien entendu, il sera tout d'abord question du trio de tête : AMD, Intel et NVIDIA. La concurrence qui renaît entre ces trois acteurs sera sans doute l'un des moteurs de cette année, et la source d'un intérêt tout particulier. Du côté des processeurs, on devrait avoir droit à une guerre des cœurs avec des puces qui en intègreront jusqu'à 16 ou 18, le tout sur fond de nouvelles plateformes et d'agressivité tarifaire.

Intel devrait néanmoins tenter de se démarquer aussi par sa présence sur d'autres secteurs, que ce soit avec la libération annoncée de Thunderbolt 3, sa fameuse Compute Card, la montée en puissance d'Optane, etc. Pour cela, la marque a décidé de multiplier les petites conférences et autres tables rondes tout au long de la semaine, sans évènement majeur. Bien entendu, le NDA sur ses nouvelles plateformes sera levé demain, mais à quoi bon, on sait presque déjà tout.

Pour ce qui est des GPU, NVIDIA a décidé de préparer le terrain et de ne pas laisser souffler son concurrent. Ainsi, AMD n'a pas encore dévoilé sa version grand public des Radeon RX Vega que l'on a déjà eu droit à une Titan Xp et une annonce de la version professionnelle de Volta, via le V100. La conférence de demain matin devrait être scrutée avec attention, tout comme les annonces que la société décidera d'y faire.

AMD 2020 CapturesAMD 2020 Captures

C'est finalement AMD qui clôturera ce grand bal et devra réussir à se faire une place entre ses deux concurrents. On attend certes plus de détails sur les puces Threadripper, mais aussi sur les APU exploitant une architecture Ryzen, les versions Pro et autres puces mobiles (voir notre analyse). Car on s'attend à un retour en force du Texan avec de nombreux partenaires qui devraient annoncer des produits exploitant ses solutions. 

Il faudra aussi rassurer concernant Vega, la communication semblant pour le moment assez floue et hésitante, ce qui n'est jamais très bon signe. On attend aussi des nouvelles des écrans FreeSync 2, évoqués lors du CES de janvier dernier, mais dont nous sommes sans nouvelles.

AMD ou Intel : vous avez le choix avec le Nitro 5 d'Acer

L'une des marques les plus loquaces en amont du salon est certainement Acer avec des portables, des tablettes et un écran... un mois seulement après sa conférence next@acer de New York qui était déjà bien fournie en annonces. Notez que le fabricant ne se contente pas de quelques bribes d'informations en attendant l'ouverture du Computex, puisqu'il dévoile l'ensemble des caractéristiques techniques, disponibilités et prix de ses produits.

Commençons par une nouvelle fournée de portables Nitro 5 de 15,6 pouces (1080p) équipés d'un Core i5 ou i7 (Kaby Lake) avec une GeForce GTX 1050 Ti, ou d'un APU FX A10 ou A12 d'AMD avec une Radeon RX 550. 

Pour le reste, le Nitro 5 dispose d'un disque dur de 2 To maximum, d'un SSD en option sur certains modèles, du Wi-Fi 802.11ac, de l'USB 3.1 Gen 1 Type-C, d'une sortie vidéo HDMI 2.0, etc. Tous les détails se trouvent par ici. Les portables seront disponibles dès le mois d'août en Europe, à partir de 1 099 euros. Reste maintenant à voir quelles seront les configurations que l'on pourra acheter en France.

Plus entrée de gamme et petit, l'hybride Spin 1 de 11,6 pouces (1080p) est équipé d'un Pentium ou d'un Celeron (Apollo Lake), avec 4 Go de DDR3 et 32 à 128 Go de stockage (eMMC). Le Wi-Fi 802.11ac est toujours de la partie, avec de l'USB 3.1 (génération non précisée), une sortie vidéo HDMI, un lecteur de carte microSDXC, etc. Il sera cette fois-ci disponible dès le mois de juillet, à partir de 399 euros.

Acer Computex 2017Acer Computex 2017
Acer Nitro 5 / Spin 1

Trois portables MateBook chez Huawei, dont un 2-en1

De son côté, Huawei continue son offensive dans le monde des ordinateurs portables et annonce trois nouvelles machines : les MateBook X de 13,3 pouces (dalle de 2 160 x 1 440 pixels avec des bordures de 4,4 mm), MateBook D de 15,6 pouces (1080p) et un 2-en-1 MateBook E avec son écran détachable de 12 pouces (2 160 x 1 440 pixels).

Toutes les trois intègrent des haut-parleurs certifiés Dolby Audio et sont livrées avec Windows 10. Les MateBook E et X disposent d'un lecteur d'empreintes digitales, tandis que le MateBook D peut exploiter une GeForce 940MX suivant les modèles (là encore, il n'est pas question de la nouvelle MX150 de NVIDIA qui doit remplacer la 940MX). 

Le fabricant explique avoir particulièrement travaillé la finesse de ses machines : 12,5 mm pour le MateBook X, 16,9 mm pour le MateBook D et enfin 6,9 mm (sans le clavier détachable) pour le MateBook E. Des ordinateurs qui semblent prometteurs sur le papier, mais dont on attendra les premiers tests afin de savoir ce qu'il en est exactement.

Les prix débutent à 799 euros pour le MateBook D (Core i5, 8 Go mémoire vive, HDD de 1 To et GeForce 940MX), 999 euros pour le MateBook E (Core m3, 4 Go mémoire vive, 128 Go de SSD) et enfin 1 399 euros pour le MateBook X (Core i5, 8 Go de mémoire vive et 512 Go de SSD). Tous les détails sont disponibles par là.

Reste maintenant à voir si (et quand le cas échéant) les ordinateurs seront disponibles en France.

Huawei Mate XHuawei MateBook DHuawei MateBook E

HP renouvelle ses portables Spectre x2, ENVY 13, 17 et x360

De son côté, HP jongle entre le Festival de Cannes 2017 (qui vient de se terminer) et le Computex pour ses annonces. Il est ainsi question du Spectre x2, un portable avec un écran détachable et un stylet, qui est certifié Windows Ink. Pour rappel, il s'agit d'une trousse à outils logicielle dédiée au stylet qui a été ajouté avec la Creators Update de Windows 10.

Pour le reste, la machine dispose d'un châssis en aluminium avec un écran de 12,3 pouces (3 000 x 2 000 pixels) et un processeur Intel Core de 7e génération (Kaby Lake). Elle intègre un capteur optique de 13 Mpixels à l'arrière, un de 5 Mpixels à l'avant et une caméra infrarouge pour l'authentification biométrique via Windows Hello. L'autonomie annoncée est de 8h, avec un système de charge rapide (50 % en 30 minutes).

De nouveaux HP ENVY 13 et 17 sont également de la partie, avec un Core i3, i5 ou i7 (Kaby Lake) et un châssis métallique un peu retravaillé (notamment afin de réduire les bordures autour de l'écran). En option, le premier peut disposer d'un lecteur d'empreintes digitales compatible avec Windows Hello. Dans les deux cas, l'écran peut être 1080p ou 4K UHD, tandis qu'une GeForce peut être de la partie.

Enfin, l'hybride HP ENVY x360 a droit à une mise à jour avec un écran ultra-fin dans un châssis monobloc. Cette machine est également certifiée Windows Ink et peut exploiter un processeur Intel Core i5/i7 ou un CPU AMD A9/A12 selon les cas. Là encore, il faudra voir quels seront les choix qui nous seront proposés sur le marché français.

HP Computex 2017HP Computex 2017HP Computex 2017
HP Spectre x2, ENVY 360, 17 et 13

L'ensemble des nouvelles machines de HP sera disponible au mois de juin. Le HP Spectre x2 sera vendu à partir de 1 599 euros, contre 899 et 1 099 euros pour les ENVY 13 et 17 respectivement. Enfin, le ENVY x360 sera commercialisé dès 749 euros avec un CPU AMD ou 899 euros avec un processeur Intel.

Quantum Dot ou deux ports micro USB pour les tablettes Acer, un écran pour joueurs

Acer profitera également du Computex pour présenter ses nouvelles tablettes Iconia Tab A10 (A3-A50) et Iconia One 10 (B3-A40FHD), toutes les deux sous Android 7.0 (Nougat).  

La première dispose d'un écran Quantum Dot qui permettrait d'obtenir « une gamme de couleurs plus large avec une luminosité plus élevée, une saturation plus profonde et une meilleure précision pour des visuels nettement plus vivants ». Au-delà des promesses, il faudra comme toujours voir ce qu'il en sera dans la pratique.

L'écran est plus classique pour la seconde tablette, mais l'Iconia One 10 a un signe particulier : elle dispose de deux ports micro USB (dont un compatible OTG). Pour le moment, aucun prix ou date de disponibilité n'a été dévoilé par le constructeur.

Acer Computex 2017Acer Computex 2017
Iconia Tab A10 Iconia One 10

Enfin, Acer dévoile un écran incurvé (1800R) G-Sync compatible avec la technologie NVIDIA ULMB (Ultra Low Motion Blur) de 35 pouces avec une définition de 3 440 x 1 440 pixels (21:9) : le Predator Z35P. Côté connectique, il est question de DisplayPort, de HDMI et d'un hub USB 3.0 avec quatre ports.

Son tarif sera de 1 099 dollars aux États Unis.

Gaming et de nouveaux mini PC chez ZOTAC, certains avec Ryzen

Après Corsair qui a lancé son PC compact One pour les joueurs, c'est au tour de ZOTAC de dévoiler une nouvelle gamme de machines mini-ITX : MEK. Le premier représentant sera équipé d'une GeForce GTX 1080 mini de la marque et d'un Core i7 de 7e génération. Le constructeur promet évidemment des « performances exceptionnelles » avec un « design futuriste », mais on attendra de voir ce qu'il en est avant de se prononcer.

Dans la série MAGNUS, le fabricant annonce l'EN1050K qui est doté d'une GeForce GTX 1050. D'autres mini PC avec une carte graphique au format desktop (il n'est pas précisé s'il sera possible d'en changer) sont également annoncés : EK71070 et EK51060 avec un processeur Intel Core i5/i7 (et le support d'Optane), contre ER51070 et ER51060 avec un AMD Ryzen.

La gamme ZBOX M aura pour sa part droit à un nouveau design, avec un processeur Core de 7e génération, la prise en charge d'Optane et du Thunderbolt 3 (MI553), ou bien avec un CPU AM4 d'AMD (MA551). Toujours dans la miniaturisation, ZOTAC exposera sa ZBOX Pico PI225 avec une épaisseur de 5,5 mm seulement, ainsi que la Pico PI335 qui est un peu plus épais, mais sans plus de détails sur leurs caractéristiques techniques pour le moment.

Zotac MEKZotac EN1050KZotac ZBOX MA551i 
ZOTAC MAK, Magnus EN1050K et ZBOX MA551

Des GeForce GTX 1080 Ti mini, des boîtiers externes pour SSD et GPU 

Enfin, sur les cartes graphiques il est question de deux GTX 1080 Ti mini annoncées comme étant les « plus petites du monde » : une avec deux ventirads, l'autre avec un système de watercooling. Comme la GTX 1080 mini évoquée au CES, elles disposent d'un PCB relativement court : 211 mm au lieu de 267 mm pour la carte de référence de NVIDIA. 

ZOTAC présentera cette fois encore son boîtier externe pour carte graphique, la VGA Box, qui a aussi été présentée à Las Vegas. Elle peut accueillir des cartes graphiques de 22,9 cm de longueur et propose une connectique complète : Thunderbolt 3, quatre USB 3.0 avec un port Quick Charge 3.0. 

Pour le stockage, une External Box est évoquée, avec un emplacement PCIe x16 (câblé en x4) occupé par un SSD SONIX de 480 Go (PCIe et NVMe) et un port Thunderbolt 3 permettant de le brancher à un ordinateur. Dans tous les cas, aucun prix ou date de disponibilité n'ont été évoqué par le fabricant. En plus d'exposer ses nouveautés au Computex, le fabricant organisera la finale de sa compétition ZOTAC Cup Masters

Zotac TX 1080 Ti miniZotac VGA BoxZotac SSD Box
ZOTAC GeForce GTX 1080 Ti mini, VGA Box et SSD Box

Du gaming aussi chez MSI, toujours avec une pointe de VR

Sans surprise, MSI exposera de nouveaux portables pour les joueurs, notamment le GT83VR Titan SLI avec deux GeForce GTX 1070 ou 1080. Pas question de processeur AMD dans le communiqué, seuls des CPU Intel sont annoncés pour le moment.

La réalité virtuelle sera également à l'honneur avec, cette année encore, le VR One Backpack. Il s'agit pour rappel d'un sac à dos de 3,6 kg qui embarque tout ce qu'il faut pour profiter d'un casque de VR en mobilité. Il sera d'ailleurs intéressant de regarder si des constructeurs effectueront des démonstrations sur leur stand, une tendance que nous avions déjà remarquée au CES de Las Vegas.

Du côté des PC, le Vortex G25VR est un boîtier compact pensé pour la réalité virtuelle. Il est également question d'ordinateurs Infinite Series pour les joueurs (avec des LED RGB) et de machines tout-en-un Pro 20EX pour les professionnels. Bien évidemment, des cartes mères Z270 (Intel) et X370 (AMD) seront également de la partie.

Des cartes mères Z270 et X370, une GTX 1080 Ti avec USB Type-C

Nous pouvons par exemple citer la Z270 Godlike Gaming qui sera la première à proposer la technologie Killer xTend qui « transforme la carte en un switch réseau par l’intermédiaire de trois ports Killer Ethernet et convertit le module Killer Wireless-AC en point d’accès Wi-Fi ». Elle sera également la première à intégrer un contrôleur USB 3.1 Gen 2 ASMedia ASM3142 qui permettrait de réduire de 50 % la consommation par rapport au ASM2142.

Pour le reste, il est question d'USB Type-C, de trois emplacements M.2, d'un U.2, etc. La carte sera disponible en septembre, pour un prix qui n'est pas précisé. Il est également question de la X370 Gaming M7 avec son socket AM4, de l'USB 3.1 Gen 2 Type-C, du M.2 et de l'U.2. Le constructeur ne donne par contre pas plus de détails, ni même une photo de sa carte mère pour les processeurs Ryzen d'AMD.

De nouvelles cartes graphiques seront également de la partie, aussi bien côté AMD que NVIDIA. L'une d'elles, la GeForce GTX 1080 Ti GAMING X 11G proposera un port USB Type-C (des écrans commencent à arriver de plus en plus souvent avec cette connectique) en plus des habituels DisplayPort et HDMI. Une présentation est organisée ce mardi, ce qui sera certainement l'occasion d'en apprendre davantage.

MSI Z270 GodLike GamingMSI GTX 1080 USB Type-C

Des cartes mères Mini ITX X299 (LGA-2066), X370 et B350 (AM4) chez ASRock

ASRock présentera de son côtér une carte mère X299 au format mini-ITX pour les nouveaux processeurs Intel sur socket LGA-2066 : la X299E-ITX/ac. Malgré sa petite taille, elle dispose de quatre emplacements mémoire SO-DIMM, de trois slots M.2, de six S-ATA, de deux ports réseau Gigabit, du Wi-Fi 802.11ac et du Bluetooth 4.2. 

Pas de jaloux puisque Ryzen aura aussi droit à pas une, mais deux cartes mères mini-ITX : les Fatal1ty X370 Gaming-ITX/ac et Fatal1ty AB350 Gaming-ITX/ac. Le fabricant ne donne pas beaucoup de détails, si ce n'est que deux sorties vidéo HDMI sont présentes à chaque fois, avec du Wi-Fi 802.11ac et une puce audio ALC 1220 de Realtek.

ASRock X299E-ITX/acASRock X370 Gaming-ITX/ac

X299 pour jouer, H110 pour miner de la cryptomonnaies

Pour les joueurs qui en veulent davatange, la Fatal1ty X299 Professional Gaming i9 sera également de la partie, avec un port réseau 10 Gb/s, de l'USB Type-C et jusqu'à 3 A sur 12 V en USB (soit 36 W, via Power Delivery) afin de recharger rapidement un smartphone ou une tablette par exemple. Là encore, la connectique comprend trois emplacements M.2, sans plus de détails sur le reste.

Pour les amateurs de cryptomonnaies, ASRock annonce la H110 Pro BTC+. Sa particularité ? Disposer de 13 emplacements PCI Express. Notez que ce n'est pas la première fois que le fabricant propose ce genre de carte mère, mais avec le niveau actuel de la crypto-monnaie, ces solutions pourraient faire un vrai retour en force.

ASRock H110 Pro BTC+

LE Mini STX et le routeur pour objets connectés de retour

Déjà présenté au CES de Las Vegas au début de l'année, le boîtier DeskMini RX/GTX revient avec un design légèrement différent. Après une carte mère H110 équipée d'un connecteur MXM, c'est une Z270M-STS MXM qui sera utilisée dans la version qui sera dévoilée au Computex. Reste à voir si elle sera commercialisée, et à quel prix.

Enfin, le routeur X10 pour objets connectés (Wi-Fi et Zigbee, mais il n'est plus question de LoRa pour le moment) sera de nouveau présent au Computex 2017. Pour rappel, celui-ci était déjà visible sur le stand du fabricant l'année dernière

Alimentation watercoolée chez FSP 

Plus surprenant, il sera question de watercooling pour une alimentation FSP : la Hydro PTM+. Il s'agit d'une « première mondiale » selon le fabricant, qui s'est associé à Bitspower pour mettre au point ce produit. Des modèles de 1200 à 1400 watts sont annoncés, avec un mode silence qui leur permet de fonctionner ventilateur éteint jusqu'à 50 % de charge.

Le constructeur présentera également la plus petite alimentation 80 Plus Platinum de 850 watts « au monde », des blocs dédiés à l'IoT et des solutions pour mettre en place des systèmes redondants. En attendant l'ouverture du salon, les détails des annonces sont disponibles par ici.

FSP Hydo PTM+

Gaming Box Thunderbolt 3 avec une GTX 1070 chez Aorus (Gigabyte)

Gigabyte sera également présent, mais dans son communiqué le constructeur semble préférer se concentrer sur son simulateur 5D à 720° qui sera installé sur son stand, plutôt qu’à ses produits.

Tout juste apprend-on que les composants suivants seront de la partie : cartes mères X299 Aorus Gaming (trois modèles sont attendus d'après de récentes fuites), boîtier externe Thunderbolt 3 GTX 1070 Gaming Box, ordinateurs portables Aorus X5, X7 et X9 mis à jour, version World of Tanks du GP62M, ainsi que toute une gamme de cartes graphiques AMD et NVIDIA. Pour les détails, on repassera.

Du côté des accessoires, il est question des claviers mécaniques Aorus K7 et étanche Aorus K9, de souris, de ventirads, de boîtiers, etc. Bref, le fabricant va certainement tirer dans tous les sens.

Aorus Computex 2017

GeForce GTX 1080 Ti K|NGP|N chez EVGA, boîtiers Focus G chez Fractal Design

Chez EVGA, il sera question d'une nouvelle GeForce overclockée en partenariat avec K|NGP|N. Nos confrères de HardwareLuxx ont pu voir la carte et ont publié de nombreuses photos de cette GeForce GTX 1080 Ti élaborée en partenariat avec le célèbre overclocker.

Les cartes graphiques seront livrées avec des GPU triés sur le volet et elles devraient être capables de tenir 2 025 MHz (contre 1 582 MHz avec le mode boost pour le modèle de référence) selon le fabricant ; reste maintenant à voir dans quelles conditions exactement. Sur son compte Twitter, la marque évoque aussi une nouvelle carte graphique « Hybrid FTW3 », sans plus de détails pour le moment.

Fractal Design profitera du salon de Taipei pour lancer une nouvelle série de boîtiers : les Focus G. Compacts et compatibles avec des systèmes de watercooling, ils disposent d'une vitre latérale afin de laisser visible l'intérieur de votre machine. Des versions ATX (Focus G) et Micro ATX (Focus G mini) sont annoncés.

Adaptateurs Thunderbolt 3 chez Sapphire, Lian Li change de logo

En plus d'une série d'accessoires colorés et/ou avec des LED, le constructeur de cartes graphiques Sapphire annonce deux adaptateurs Thunderbolt 3 (USB Type-C). Ils permettent d'obtenir deux sorties DisplayPort ou HDMI suivant les cas, et seront disponibles au troisième trimestre de l'année.

De son côté, Lian Li profitera du Computex pour dévoiler de « nombreuses nouveautés », sans plus de précisions, ainsi que son nouveau logo. Toujours dans les tons gris, il affiche cette fois-ci une devise : « Feel the difference ».

Logo Lian Li 2017

Cooler Master, le roi du teasing en attendant l'ouverture du Computex

Cette année encore, Cooler Master semble avoir de nombreuses surprises dans ces cartons, il faut dire que le fabricant fête son 25e anniversaire et qu'il compte bien faire en sorte qu'il soit « inoubliable ».

Pêle-mêle, il est question de nouveaux boîtiers pour « PC Premium », dont « le plus petit boîtier que nous avons conçu à ce jour », d'un système de refroidissement articulé autour d'un « concept mystérieux basé sur une colonne de chaleur et appelé "UFO" », d'une nouvelle version du ventirad MasterAir Maker 8, etc.

Ensuite, du côté des accessoires (claviers, souris, casques audio, etc.), Cooler Master explique que « la priorité n’est plus au look flashy mais plutôt aux fonctionnalités gaming et aux options personnalisables ». Par contre, la « couleur s'invite » du côté des alimentations qui devraient être encore plus silencieuses. Pour résumer, moins de flashy mais toujours plus de RBG, on attend de voir ce que cela peut donner.

Bref, le fabricant fait monter la pression, sans rien dévoiler des produits qui seront présentés durant le Computex. Même chose sur le compte Twitter de la marque qui distille des photos sur lesquelles on ne voit finalement que peu de détails.

À Taipei, le RGB sera à nouveau incontournable

Comme on peut le voir, les LED de couleurs seront une nouvelle fois à l'honneur, et pas uniquement chez FSP ou MSI. En effet, Enermax devrait par exemple se lâcher cette année encore, notamment avec son réservoir/pompe pour watercooling NEOChanger.

Il y aura de nouveaux ventilateurs à LED chez Corsair, ainsi qu'un boîtier Commander Pro qui permettra de gérer quatre ventilateurs, deux systèmes de LED, quatre sondes de température et deux ports USB 2.0. Vous en voulez encore ? Voici le Lighting Node PRO qui permet de contrôler jusqu'à huit bandeaux LED ou douze ventilateurs. Bref, de quoi transformer votre boîtier en un véritable sapin de Noël.

Thermaltake ne devrait pas être en reste si l'on en croit la page dédiée au Computex 2017. Elle est bien flashy avec des ventilateurs et des systèmes de refroidissement de toutes les couleurs. CoolerMaster devrait également sombrer du côté coloré de la force puisque, sur le RGB, le fabricant promet d'aller « encore plus loin dans les possibilités matérielles et logicielles ». Tout un programme.

Pour se reposer les rétines, cette année encore on devrait pouvoir compter sur Noctua qui a fait du « no RGB » l'une de ses marques de fabrique... sauf surprise de dernière minute !


chargement
Chargement des commentaires...