Nouveaux pilotes chez AMD : améliorations, programme bêta Vanguard et outils pour développeurs

L'été c'est pas fait pour se reposer ? 8
Accès libre
image dediée
Carte graphique
Par
le jeudi 27 juillet 2017 à 11:12
David Legrand

De nouveaux pilotes viennent d'être mis en ligne par AMD. L'occasion pour la société d'introduire de nombreuses améliorations, mais aussi de nouveaux outils, notament pour les développeurs.

Cette nuit, AMD a mis en ligne de nouveaux pilotes graphiques à destination de ses Radeon. Bien que leur nom inchangé et leur numéro de version (17.7.2) ne le laissent pas paraître, ils apportent de nombreuses améliorations à tous les niveaux.

Le constructeur continue ainsi de mettre en place la nouvelle base logicielle qui doit servir ses prochaines générations GPU, Vega en tête. Il rappelle ainsi que 16 pilotes ont été mis en ligne cette année, avec une optimisation pour une vingtaine de titres et un taux de satisfaction affiché (sans source détaillée) de 90 %. Une manière de revendiquer la fin de la mauvaise réputation des Radeon en la matière.

Une seule interface (ou presque)

La première bonne nouvelle avec ces Radeon Crimson ReLive Edition 17.7.2 c'est qu'ils signent la fin de la cohabitation. Jusqu'à maintenant, certaines fonctionnalités nécessitaient encore l'ancienne interface « Catalyst » via les Radeon additional settings. Ce n'est (presque) plus le cas, notamment la gestion des couleurs, du contraste et de la luminosité (entre autres). Ainsi, les paramètres des pilotes ont été renforcés sur ce point, avec un panneau complet.

Mais il faudra encore en passer par là pour Eyefinity, bien que ce ne soit sans doute plus qu'une question de temps. Un travail que la concurrence tarde à faire, préférant travailler sur GeForce Experience et sa connexion forcée dans le but d'assurer un suivi précis des clients, sans trop leur en laisser le choix.

AMD Radeon Crimson Relive 17.7.2 UnificationAMD Radeon Crimson Relive 17.7.2 Unification

AMD unifie ainsi l'interface de ces outils, puisque ce même look est déjà exploité pour Ryzen Master côté CPU. L'objectif est de rendre l'ensemble plus efficace que l'ancienne interface avec des accès plus directs aux différentes options. Si on peut ne pas être fan du côté « béton carré » de l'ensemble, force est de constater que cela va mieux de ce point de vue.

Plus de fps, moins de bugs (même sous Linux)

Bien entendu, il est aussi question de performances, avec quelques gains annoncés par-ci, par-là. Cela devrait néanmoins être léger puisqu'il est question d'une dizaine de pourcents en général... par rapport aux pilotes 16.12.1 sortis en fin d'année dernière. On appréciera d'ailleurs qu'on puisse constater ces efforts aussi bien sous Linux que sous Windows.

AMD semble ne pas avoir oublié qu'un gros travail de portage est opéré depuis quelques temps par les développeurs et Valve (via Steam) et montre au passage son intérêt grandissant pour le monde de l'open source, souvent regardé uniquement dans une optique d'outils professionnels. Pour autant, les pilotes officiels « GPU Pro » de la marque ne sont pas mis à jour aujourd'hui et restent à leur version 17.10.

Pour le reste, il est question d'améliorations au-delà des simples fps. Ainsi, l'équipe précise que le Shader Cache est désormais actif pour quelques titres DirectX 9, améliorant légèrement les temps de chargement, et qu'un travail a été mené pour améliorer la latence sur des titres DirectX 9 et 11.

  • AMD Radeon Crimson Relive 17.7.2 Performances
  • AMD Radeon Crimson Relive 17.7.2 Performances
  • AMD Radeon Crimson Relive 17.7.2 Performances
  • AMD Radeon Crimson Relive 17.7.2 Performances
  • AMD Radeon Crimson Relive 17.7.2 Performances
  • AMD Radeon Crimson Relive 17.7.2 Performances

La question des bugs a aussi été évoquée, mais ici AMD précise surtout avoir réussi à être venu à bout de ses principaux problèmes, comme la société a déjà pu le faire par le passé. Elle invite d'ailleurs ses clients à utiliser l'outil de feedback permettant de remonter les soucis rencontrés.

Mais c'est un autre programme qui devrait l'aider à avancer : Vanguard. Derrière ce nom se cache l'accès à des pilotes bêta auquel chacun peut s'inscrire. Mais seuls ceux qui auront été sélectionnés par AMD pourront disposer d'un accès :

Il faudra donc répondre à une série de questions concernant les produits AMD dont vous disposez, les fonctionnalités que vous utilisez, la composition de votre machine mais aussi votre âge, vos nom/prénom, votre pays, etc.

Sans gestion de la puissance, la maitrise n'est rien

Vient ensuite le tour de WattMan, FRTC et de Radeon Chill qui ont un objectif commun : assurer une meilleure gestion de la puissance au sein de nos PC. Le premier gagne la possibilité de baisser la fréquence de fonctionnement de la mémoire (RX 500) et de gérer les Power states des GPU (RX 400/500). Le second supporte désormais DirectX 12 et le Multi-GPU.

Pour le troisième, qui permet de réduire dynamiquement le nombre de fps pour revoir la puissance consommée à la baisse en fonction d'un algorithme maison, la mise à jour est plus importante. Désormais, ce sont une trentaine de titres qui sont supportés, avec des gains plus importants mis en avant : jusqu'à 53 % de la consommation du GPU dans Dota 2, mais les chiffres affichés semblent le plus souvent situés entre 20 et 30 %. 

On notera au passage que DirectX 12 et Vulkan sont désormais supportés, permettant à des titres récents de profiter de cette fonctionnalité. On regrettera néanmoins qu'elle soit toujours aussi limitée sans son champ d'action. AMD précise néanmoins que les systèmes dotés de plusieurs GPU, d'une carte graphique externe (XConnect) ou les ordinateurs portables peuvent désormais tirer parti de Radeon Chill.

  • AMD Radeon Crimson Relive 17.7.2 Consommation
  • AMD Radeon Crimson Relive 17.7.2 Consommation
  • AMD Radeon Crimson Relive 17.7.2 Consommation
  • AMD Radeon Crimson Relive 17.7.2 Consommation
  • AMD Radeon Crimson Relive 17.7.2 Consommation
  • AMD Radeon Crimson Relive 17.7.2 Consommation
  • AMD Radeon Crimson Relive 17.7.2 Consommation
  • AMD Radeon Crimson Relive 17.7.2 Consommation
  • AMD Radeon Crimson Relive 17.7.2 Consommation
  • AMD Radeon Crimson Relive 17.7.2 Consommation

Enhanced Sync fait son entrée

AMD s'est ensuite intéressé à la gestion de la synchronisation verticale que l'on a droit à une grosse nouveauté, proposée uniquement via DirectX (9 à 12) : Enhanced Sync. Ici, l'idée est de trouver une solution à mi-chemin entre la V-Sync avec ses problèmes connus et les solutions matérielles de type FreeSync (dont la version 2.0 tarde à se montrer). 

AMD promet ainsi un framerate qui n'est pas limité lorsque les performances sont supérieures à la fréquence de l'écran. Mais pour réduire les effets de tearing (déchirement), seule la dernière image prête est affichée. Le tout, assure AMD, sans trop d'impact sur l'input lag.

Mais un tel fonctionnement peut poser souci lorsque le framerate est inférieur à la fréquence d'affichage de l'écran. Ainsi, dans un tel cas, Enhanced Sync opte pour un mode de fonctionnement plus classique (V-Sync désactivée) où l'écran affiche une image à chaque rafraichissement. Du tearing peut ainsi être constaté, mais pas d'effets de stuttering dus à la répétition continue d'une même image en attendant que la prochaine soit prête. 

Pour le moment, AMD donne peu de détails techniques que le fonctionnement de l'ensemble, mais l'on ne peut s'empêcher d'y voir une adaptation de ce que fait déjà depuis un moment NVIDIA avec son Fast Sync présenté l'année dernière puis étendu aux puces Maxwell en août ou même l'Adaptive V-Sync introduit avec la génération Kepler.

  • AMD Radeon Crimson Relive 17.7.2 Enhanced Sync
  • AMD Radeon Crimson Relive 17.7.2 Enhanced Sync
  • AMD Radeon Crimson Relive 17.7.2 Enhanced Sync
  • AMD Radeon Crimson Relive 17.7.2 Enhanced Sync
  • AMD Radeon Crimson Relive 17.7.2 Enhanced Sync

Le streaming se renforce

Radeon Relive, qui permet d'assurer l'enregistrement et la diffusion de parties en streaming, voit son débit maximal passer de 50 à 100 Mb/s. Si la capture d'exemple affichée est ridicule (qui obtient une si mauvaise qualité avec 50 Mb/s ?), cela devrait permettre une meilleure qualité d'image pour ceux qui disposent d'un débit suffisant.

AMD évoque aussi de meilleures performances globales avec une empreinte mémoire moins forte et un impact réduit en jeu, une gestion de la transparence pour l'intégration de la webcam et un système de notification mieux pensé. L'audio n'est pas mis de côté avec de nouveaux paramètres comme la gestion du volume du micro, le push-to-talk, le boost du volume, etc.

  • AMD Radeon Crimson Relive 17.7.2 Streaming
  • AMD Radeon Crimson Relive 17.7.2 Streaming
  • AMD Radeon Crimson Relive 17.7.2 Streaming
  • AMD Radeon Crimson Relive 17.7.2 Streaming

Vous prendrez bien un peu de VR et de 4K ?

En 2017, une présentation impliquant une carte graphique n'est jamais vraiment complète sans un passage sur la réalité virtuelle et la 4K. Ainsi, AMD dévoile aujourd'hui son SDK LiquidVR 360 pour la lecture de vidéos 4K x 4K, avec support du HEVC (H.265) sur les produits de sa gamme estampillés « VR Ready Premium ».

Le constructeur promet de meilleures performances et une consommation plus faible à ceux qui l'exploitent (mais pas le retour de l'être aimé). Le support de l'audio « ambisonique » est aussi de la partie. Enfin, l'AMF (Advanced Media Framework) intègre désormais le support d'Unity et de l'Unreal Engine 4 pour la lecture de vidéos accélérée matériellement.

  • AMD Radeon Crimson Relive 17.7.2 VR SDK
  • AMD Radeon Crimson Relive 17.7.2 VR SDK
  • AMD Radeon Crimson Relive 17.7.2 VR SDK
  • AMD Radeon Crimson Relive 17.7.2 VR SDK

Mise à jour d'OCAT et GPU Profiler 1.0

De manière plus générale, ce sont les outils dédiés aux développeurs qui ont droit à quelques nouveautés. Open Capture and Analytics Tool (OCAT) supporte désormais la Creators Update de Windows 10, plus de jeux, et permet la désactivation de l'overlay.

Le mode dédié aux développeurs intégré aux pilotes fonctionnera de concert avec un nouvel outil : GPU Profiler. Celui-ci permet de suivre avec précision le comportement du GPU. Multiplateforme (Windows 7, 10 et Ubuntu 16.04), il supporte les Radeon R9 Fury, Nano, RX 400, RX 500 et les API DirectX 12 et Vulkan.

Il est diffusé via GitHub mais son code source n'est pas (encore ?) disponible. 

  • AMD Radeon Crimson Relive 17.7.2 Développeurs
  • AMD Radeon Crimson Relive 17.7.2 Développeurs
  • AMD Radeon Crimson Relive 17.7.2 Développeurs

chargement
Chargement des commentaires...