Logitech annonce PowerPlay : le tapis de souris (sans fil) avec recharge par résonance magnétique

Zeus is dead 27
Accès libre
image dediée
Accessoires
Par
le mardi 13 juin 2017 à 17:31
David Legrand

Et si votre souris sans fil devenait réellement sans fil ? C'est ce que va tenter de proposer Logitech dès cet été avec PowerPlay et ses nouvelles G703/G903. Le constructeur a pour cela misé sur un tapis souris spécial exploitant la résonance magnétique.

Lors de notre passage au Computex, nous avons pu voir chez Corsair une souris fonctionnant avec un dispositif de recharge sans fil exploitant le standard Qi : le projet Zeus. Comme nous l'avions alors constaté, seule une petite zone située en haut à droite du clavier pouvait être utilisée. Un fonctionnement un peu à la manière d'un dock, qui n'est pas sans poser quelques soucis pratiques.

Des produits rarement totalement sans fil

S'il est désormais courant de rencontrer une souris sans fil, les constructeurs se mettant de plus en plus à proposer des modèles dotés d'une batterie et d'un connecteur Micro USB. Une façon de faire qui permet d'alterner entre un usage filaire avec recharge, ou en exploitant un dispositif de connexion à distance (Bluetooth, Unifying, etc.).

La prochaine frontière est donc la recharge sans câble. De telles solutions existent déjà pour les smartphones et les montres connectées, mais pas les souris. Pourquoi ? Parce qu'il est impossible pour les constructeurs de proposer une surface de recharge de la taille d'un tapis de souris, fonctionnant même lorsque celle-ci est en mouvement. 

Ainsi, dans le meilleur cas on voit des docks sans fil ou des tapis de souris accompagnés d'une zone spécifique destinée à recharger un appareil mobile. Bref, rien de bien convaincant.

PowerPlay : Logitech mise sur la résonance magnétique

De son côté, Logitech vient d'annoncer avoir passé quatre ans à résoudre ce problème, et y être parvenu. Sa solution prend le nom de PowerPlay, disponible d'ici le mois d'août. Dans un premier temps, ce sont des produits destinés au marché des joueurs qui sont visés, mais on espère à terme une généralisation dans les gammes.

Pour éviter tous les soucis précédemment cités, Logitech n'a pas collé au standard Qi. Dans un billet de blog, la société confirme que les solutions actuelles nécessitent un placement précis, avec une zone valable sur 1 à 2 centimètres. Et si un standard comme Qi a largement remporté la bataille dans le domaine de la mobilité ou des objets connectés, il montre ici de vraies limites.

PowerPlay utilise donc un dispositif de résonance magnétique, une idée déjà mise en avant un temps par Intel en opposition aux solutions plus classiques par induction. C'était l'objectif de son projet Wireless Charging, qui l'avait notamment poussé à rejoindre l'A4WP en 2013

L'idée était alors de proposer une solution plus flexible au niveau du placement de l'élément à charger par rapport à sa base, tout en proposant un bon rendement. Courant 2015, la société évoquait les possibilités de ces dispositifs dans des lieux publics, avec des tables capables de recharger aussi bien un smartphone qu'un ordinateur portable.

Si Intel a depuis limité ses investissements sur le sujet, d'autres sociétés prennent le relais. C'est notamment le cas de Witricity qui cherche à exploiter une telle technologie dans le domaine médical ou de la voiture électrique. Qualcomm fait de même avec son projet Halo (voir ci-dessus).

De son côté, Logitech a décidé de l'implémenter dans un tapis de souris, le dispositif occupant presque toute la surface (275 x 320 mm) et ne demandant que 2 mm d'épaisseur. Pour la société, c'est là qu'était tout l'enjeu technologique.

Un produit pour les joueurs avec diodes RGB et une dose de marketing

Si les joueurs sont les premiers visés, leurs petites habitudes ne sont pas oubliées. Ainsi, deux types de surfaces sont proposées via un élément à placer sur la base PowerPlay : en tissu ou rigide. On trouve aussi quelques diodes RGB pour égayer l'ensemble. La gestion de la liaison sans fil ainsi que toute une partie de l'électronique se retrouvent dans le boîtier situé en haut à droite du tapis, qui accueille aussi la connexion électrique :

Logitech PowerPlay

Logitech évoque ici la technologie Ligthspeed, mais sans s'étendre sur le sujet (et ce n'est pas cette vidéo qui va nous aider). Tout juste nous affirme-t-on qu'elle assure un signal 16 fois plus fort que la concurrence, et qu'un mécanisme d'adaptation de la fréquence lui permet d'éviter toute interférence.

Mais si l'on y regarde de plus près, la fiche de la nouvelle G703 indique que son dispositif sans fil est le même que celui de la G900 Chaos Spectrum. Il ne pourrait donc s'agir que d'une nouvelle appellation marketing, rien de plus.

Un système qui se veut simple, une compatibilité limitée

Avec un fonctionnement de ce genre, la marque semble avoir visé la simplicité. L'utilisateur n'a qu'à connecter le module relié à la base PowerPlay via le câble prévu à cet effet. Il pose ensuite le revêtement de son choix et peut utiliser sa souris comme bon lui semble. L'appairage semble, lui, automatique. Vous n'aurez ainsi rien à configurer manuellement.

Au niveau des modèles compatibles, c'est malheureusement assez pauvre. Et même si la société travaille depuis quatre ans sur ce projet, elle n'a pas spécialement anticipé son arrivée dans des produits antérieurs. Pourtant, cela semblait tout à fait possible puisque tout passe par l'insertion du module magnétique spécifique sous la souris, le PowerCore :

C'est lui qui doit assurer la transmission du courant de recharge. Livré avec le tapis de souris PowerPlay, il n'est compatible qu'avec les G703 et G903, qui viennent remplacer les actuelles G403 et G900. Affichées au même tarif (99,99 et 149,99 dollars), elles ne s'en distinguent que par la possibilité d'intégrer le PowerCore ou la durée de vie de leurs micro-switches : 50 millions de clics contre 20 millions précédemment.

Leur autonomie ne semble pas avoir été modifiée, la G903 annonçant 32 heures comme pour la G900. Les G703 et G403 n'affichent, elles, aucun chiffre précis. Notez enfin que la G903 apporte une adaptation du poids qui n'était pas proposée sur la G900. Aucun programme d'échange ne semble prévu dans le cas de l'achat de produits PowerPlay. Dommage.

Un produit cher, mais dont on espère qu'il va se généraliser

Ces souris sont attendues pour la fin du mois de juin. Le tapis est annoncé de son côté pour août à un tarif de 99,99 dollars. Reste à voir à quel tarif il sera proposé chez nous. Si l'ensemble apparaît comme franchement coûteux pour le moment, il faut espérer que cela se tasse avec le temps, et éventuellement l'apparition de solutions concurrentes. 

Comme évoqué, on espère que ce dispositif ne sera pas limité aux produits pour joueurs, mais aussi proposé pour des modèles plus classiques, notamment la gamme MX qui vise un usage plus bureautique, mais haut de gamme. Elle devrait ainsi correspondre parfaitement au public visé dans un premier temps.

L'idéal serait que le tout soit promu sous la forme d'un standard. Mais connaissant Logitech et ses pratiques en la matière, il y a peu de chance que ce soit le cas. Surtout à court terme.


chargement
Chargement des commentaires...