Windows 10 Mobile : la Creators Update un peu en retard, un avenir incertain

Cristallin 33
Accès libre
image dediée
OS
Par
le mercredi 26 avril 2017 à 15:00
Vincent Hermann

Le déploiement de la Creators Update pour Windows 10 Mobile a commencé avec un peu de retard. Il sera très progressif, ne vous attendez donc pas à la voir forcément tout de suite. L’éditeur propose cependant la mise à jour dans le canal Release Preview pour les testeurs. La question des smartphones compatibles est également complexe.

Les choses devaient se passer simplement. Le 11 avril, les PC et tablettes recevaient la Creators Update. Deux semaines plus tard, ce devait être au tour des smartphones. Un décalage habituel, le temps de gérer les déploiements, avec les contraintes que cela suppose sur les serveurs et le service client. La grosse mise à jour aurait donc dû arriver hier soir. Elle débarque finalement aujourd'hui, du moins sa première vague.

Une temporisation qui se traduit d’ailleurs par l’arrivée de la Creators Update dans le canal Release Preview. Cet ultime niveau offert par le programme Windows Insider diffuse les mises à jour presque finalisées avant ultime contrôle. L’équivalent d’une Release Candidate.

Le grand bazar des smartphones supportés

La Creators Update est également une occasion supplémentaire pour Microsoft de briser une promesse, puisque tous les smartphones actuellement sous Windows 10 ne pourront pas la recevoir, à moins de rester dans le programme Insider (nous y reviendrons, car même ce point n’est pas clair).

Seules les dernières générations de téléphones sont officiellement prises en charge : les Lumia 550, 640, 640 XL, 650, 950 et 950 XL, l’Elite x3 de HP, les IDOL 4S et OneTouch Fierce XL d’Alcatel, le 503LV de SoftBank, le Phone Biz de VAIO, le MADOSMA Q601 de MouseComputer et le NuAns NEO de Trinity.

En tout, 13 modèles seulement, laissant à la porte des appareils un peu plus anciens mais raisonnablement puissants, comme les Lumia 930 et 1520, qui constituaient le précédent haut de gamme. Difficile de comprendre également pourquoi les Lumia 640/640 XL sont dans la liste, mais pas les modèles 735 ou 830, qui ont pourtant des caractéristiques techniques presque identiques.

Côté programme Insider, c’est là aussi le bazar

Tandis que les smartphones compatibles peuvent donc recevoir la version finale de la Creators Update via un signalement du système, les autres gardent encore une option : intégrer ou rester dans le programme de test Windows Insider.

Rappelons le principe. L’utilisateur s’inscrit gratuitement pour recevoir des préversions de Windows. Elles sont rangées en trois catégories : un canal rapide pour tester régulièrement les nouveautés au prix de la stabilité, un canal lent se concentrant sur les préversions les plus fiables, et le canal Release Preview qui, comme indiqué plus haut, ne sert que de validation.

Dans son billet d’annonce hier soir (via le Hub de commentaires), Microsoft indique que ceux qui étaient en Insider peuvent y rester. Ils continueront de recevoir les nouvelles préversions, mais uniquement « à leurs risques et périls », puisque les appareils ne sont plus supportés. Les prochaines builds ne seront donc pas testées sur ces smartphones, et des bugs pourraient apparaître, liés par exemple à des pilotes spécifiques.

Mais en attendant, même ceux qui sont dans les canaux rapide et lent n’ont pas droit à de nouvelle préversion pour l’instant, en dépit des indications données par le responsable Brandon LeBlanc. Ils ne reçoivent ainsi ni la 15063.151 en test dans le Release Preview, ni la build 15204 du canal rapide. Cette dernière semble d’ailleurs indiquer un sombre destin pour la plateforme Windows 10 Mobile toute entière.

L’avenir de Windows 10 Mobile parait bien peu lumineux

Si l’ensemble de ces cafouillages donne l’impression que Microsoft n’accorde finalement plus qu’une importance relative à son système mobile, c’est probablement parce que c’est le cas.

En plus des retards et de certaines décisions particulièrement arbitraires, la toute dernière préversion disponible pour les smartphones en dit long sur l’état de développement de Windows 10 Mobile. Elle est estampillée 15207, ce qui devrait déclencher une alarme chez les utilisateurs, car on est bien loin de la 16179 pour les PC et les tablettes.

Pourquoi un tel écart ? Tout simplement parce que ces derniers sont déjà en train de se diriger vers Redstone 3, nom de la prochaine évolution majeure de Windows 10, attendue pour septembre. Ils passent donc à la branche 16xxx. Sur smartphone, on reste dans la branche 15xxx et donc sur des petites améliorations de la Creators Update.

L’éditeur avait expliqué il y a deux semaines que cet écart était dû aux travaux en cours sur OneCore, la base commune du système à tous les appareils supportés (PC, tablettes, smartphones, Internet des objets, HoloLens et Xbox). Cependant, on retrouvait ces travaux à chaque début de nouveau cycle, et Microsoft se contentait d’attendre que les nouvelles builds soient prêtes pour les smartphones.

Pas de Redstone 3 pour le système ?

Un scénario se dessine : pas de Redstone 3 pour les téléphones, uniquement un pack « Feature 2 » qui en incorporera une partie des nouveautés, sans toucher à la base. Et si une telle éventualité vous semble familière, c’est parce qu’on a déjà vu cette situation se produire avec Windows Phone 7.8. Pour rappel, cette mise à jour intégrait quelques fonctionnalités de Windows Phone 8 qui, à cause de changements profonds dans son architecture, ne pouvait pas être diffusé sur la première génération d’appareils.

On devrait dans tous les cas en savoir davantage dans les semaines qui viennent. Notez que nous avons demandé des précisions à Microsoft sur le calendrier de déploiement et attendons une réponse.


chargement
Chargement des commentaires...