Connectivité : Facebook mise sur les ondes millimétriques pour les courtes et longues distances

Sortez les règles 12
image dediée
Crédits : Alexei Tacu/iStock/ThinkStock
FAI
Par
le jeudi 20 avril 2017 à 11:00
Guénaël Pépin

Les projets de Facebook pour « connecter le monde » avancent, en s'appuyant largement sur les ondes millimétriques. Elles doivent à la fois connecter des drones dans la stratosphère et contribuer à des maillages urbains denses, en test aux États-Unis. Si ces projets n'aboutiront pas avant plusieurs années, l'entreprise affiche toujours un fort optimisme.

Facebook veut toujours connecter le monde, et développe ses technologies pour y arriver. Hier, lors d'une présentation de la conférence F8, le groupe américain a présenté ses avancées techniques de l'année écoulée, misant massivement sur les réseaux radio et les ondes millimétriques pour servir à la fois les zones urbaines très denses et de larges distances, avec des débits promis à plusieurs dizaines de Gb/s.

Comme d'habitude, les mots d'ordre sont la réduction des coûts et l'open source, même si les déploiements concrets ne devraient pas intervenir avant plusieurs années. Le tout s'intègre dans le grand plan du réseau social pour devenir l'infrastructure sociale de l'humanité mondialisée (voir notre analyse), qui passe par la connexion des 4,1 milliards de personnes n'ayant pas « encore » accès à Internet.

Facebook n'a pas évoqué son programme de services mobiles Free Basics, rejeté par les autorités indiennes l'an dernier. Du large drone Aquila aux mini-hélicoptères « Tether-tenna », l'entreprise a par contre multiplié les démonstrations et promesses, avec pour objectif cette année de montrer comment l'ensemble de ces appareils seront concrètement connectés au réseau des réseaux.

Les ondes millimétriques à la rescousse

Lisez la suite : 78 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...