#Replay : complexité des sentiments, vies de youtubeuses et « body snatchers »

TGIF 17
Accès libre
image dediée
Crédits : Ryhor Bruyeu/iStock Editorial/Thinkstock
Télévision
Par
le vendredi 21 avril 2017 à 18:30
Guénaël Pépin

Ces derniers jours, le petit écran est revenu sur la face cachée (voire espionne) des panneaux publicitaires, a célébré la longue carrière de Miyazaki et exploré les sentiments des animaux. En parallèle, le collectif Les Internettes a publié un documentaire sur la vie des vidéastes françaises.

Chaque semaine, nous vous proposons une sélection manuelle de ce qu'il ne fallait pas manquer dans vos programmes TV. Garantie sans sponsoring et autre tracking de vos habitudes, vous permettant de savoir ce qu'il y a d'intéressant à regarder en replay ce week-end (surtout s'il ne fait pas beau et que votre séance de VTT tombe à l'eau).

Nous utilisons ainsi seulement nos petits bras et éventuellement vos suggestions. Si vous repérez une émission qui mérite selon vous de paraître dans notre sélection, vous avez deux possibilités : 

Notez que la sélection se limite pour le moment aux replays de programmes TV, mais pourra s'étendre à d'autres médias. Nous avons pour le moment quelques idées et ferons sans doute des essais dans les semaines à venir. Mais n'hésitez pas à nous proposer vos idées, cette chronique évoluant pour vous et avec vous, à ciel ouvert ;)

Videocity, Miyazaki et publicité espionne

66 minutes a consacré un de ses « grands formats » à Videocity, le salon des youtubeurs, au succès retentissant auprès de la jeunesse connectée. S'il s'agit surtout de suivre des jeunes heureux et parents « dépités », la plongée dans ce monde reste au moins amusante, surtout quand les nouvelles sont plutôt mornes du côté des vidéastes.

Tout est vrai (ou presque) revient dans son style habituel sur la carrière d'Hayao Miyazaki, monument de l'animation japonaise. La pastille est en ligne jusqu'au 28 avril. De son côté, Xenius se demande si un bon matelas est la clé d'un sommeil réparateur, si la médication sans risques existe et, de manière plus légère, s'il est possible de changer de voix.

Cette semaine, Le Tube de Canal+ s'est penché sur la publicité espionne, à la fois dans le monde physique et en ligne, ainsi que sur les Honest Trailers, une série de vidéos moquant les défauts des films outre-Atlantique. La chaine a également diffusé le documentaire Fins de séries, consacré à un mode d'expression aujourd'hui porté par la vidéo à la demande et la ferveur de leurs fans.

Enfin, Science & Vie TV propose deux documentaires divers cette semaine, à savoir « Les secrets du cerveau d'Einstein », qui revient sur l'autopsie du chercheur, et « Animats, espèce en voie d'apparition », qui ravira ceux pour qui Philip K Dick est un auteur d'anticipation.

Les Internettes racontent la vie de youtubeuse

Dans « YouTube : Elles prennent la parole », des vidéastes racontent leur expérience de la production sur YouTube, notamment leur rapport au public, loin d'être tendre avec les figures publiques féminines. L'idée est aussi de présenter des youtubeuses hors de la sphère de la mode ou de la beauté, de loin la plus connue.

Il s'agit d'une production du collectif Les Internettes, dont le but même est de promouvoir celles qui produisent des vidéos sur la plateforme. La vidéo donne la parole à des figures comme Ginger Force, Klaire Fait Grr ou Solange te parle, qui contribuent au quotidien au débat public, y compris sur les retours plus ou moins chaleureux des internautes.

Les sentiments de nos amis les animaux (jusqu'au 15 mai)

Dans cette émission, Arte plonge dans les sentiments des animaux, qu'on présume souvent moins complexes que les émotions humaines. L'empathie et la compassion sont-ils dans leur vocabulaire sentimental ? Comment chaque individu perçoit-il son appartenance à un groupe ? Des scientifiques apportent des éléments de réponse.

L'équipe revient, entre autres, sur l'étude des chimpanzés, sur le lien social entre animaux (par exemple des loups) et la capacité à accomplir des actions complexes en groupe. Les liens avec les humains sont aussi explorés, à partir d'expériences sur des interactions « quotidiennes », comme rapporter des objets en fonction de l'affect de leurs propriétaires. Si elle n'apporte pas de réponse définitive, l'émission apporte son lot d'illustrations concrètes.

BiTS se lance dans le body snatching

Cette semaine, BiTS d'Arte consacre un épisode au monde des « body snatchers », ces monstres qui volent le corps d'autrui. Cette figure est d'ailleurs au centre d'une série de films, sur le thème de l'invasion. L'équipe revient sur l'histoire de ce thème maintes fois exploré, et des symboliques qui y sont associées, comme les démons intérieurs de l'homme moderne ou le « péril communiste ».

Si elle a surtout émergé au cinéma, cette figure lui est bien antérieure, apparaissant notamment dans la littérature. Comme souvent, si la forme se renouvelle au gré des époques, ainsi que l'interprétation, les sentiments auxquels fait appel le sujet traversent les âges.


chargement
Chargement des commentaires...