Vous pouvez désormais devenir un journaliste certifié par Facebook

La soluce chez votre marchand de journaux 20
Accès libre
image dediée
Reseaux Sociaux
Guénaël Pépin

Facebook inaugure une formation en ligne pour journalistes, leur proposant de connaître sur le bout des doigts ses services et outils de diffusion. À la clé : des diplômes en PDF et des entrées dans le journal Facebook, prouvant votre maîtrise des outils numériques.

L'offensive de Facebook vers les médias continue. Dans sa lutte affichée contre les fausses nouvelles (fake news), le réseau social a lancé en janvier son Journalism Project, regroupant ses initiatives pour un monde médiatique meilleur.

Dernière en date : une certification pour journalistes, co-réalisée avec l'institut Poynter, qui propose de découvrir les outils de l'entreprise et d'obtenir un diplôme une fois tout appris. La formation n'est pas assurée par Facebook lui-même mais via une application tierce, Exceed LMS d'Intellum. Elle fait partie du programme Facebook Blueprint, habituellement dédiée aux outils publicitaires.

N'importe qui peut se former, le service ne demandant pas de preuve d'appartenance à un média. Le parcours est découpé en quatre modules, liés aux principaux outils de l'entreprise :

  • Utilisation optimale de Facebook et Instagram
  • Interaction avec le public via Facebook Live (et son API)
  • Narration engageante via Instant Articles
  • Photos et vidéos en 360 degrés

Tout l'enjeu du rapide cursus (moins d'une heure pour chaque partie) est de connaître les outils du réseau social sur le bout des doigts. De quoi prétendre être un journaliste certifié par l'entreprise, capable d'exploiter au mieux les pages, les Mentions, l'API Facebook Live pour les diffusions en direct ou les mille et une manières d'intégrer de la publicité dans Instant Articles.

Faites chauffer les molettes de souris

Chacune des quatre formations est composée de plusieurs pages, présentant le principe général de chaque outil, des exemples (en photos et vidéos) ainsi que des menus pour quelques éléments plus complexes. Pourtant, nul besoin d'interagir avec tous les boutons et liens à disposition pour compléter chaque formation.

Il suffit de faire défiler la page au bon rythme pour qu'une barre en haut de page indique votre évolution. Répétez l'opération à chaque page, remplissez éventuellement un test de connaissances en quelques questions (sur Facebook Live) et vous voilà certifié :

Facebook CertificatFacebook Certificat

À quoi cela donne-t-il droit ? À un diplôme au format PDF, qui semble avoir la même valeur qu'un diplôme de scout. Une entrée est censée apparaître sur l'historique personnel Facebook, sans que nous l'ayons obtenue. L'outil de formation en lui-même retient bien le niveau atteint pour chaque module, mais le certificat reste la principale preuve exportable.

Une formation disponible en français

Notons que l'ensemble est traduit en français, y compris le texte des vidéos. Il détaille toutes les possibilités des réseaux sociaux du groupe pour les journalistes, du moins ceux permettant l'acquisition d'audience et l'interaction avec le public.

Réserver deux modules à Facebook Live et Instant Articles n'est pas innocent. Il s'agit de deux des outils dans lequel le groupe investit le plus dernièrement, avec Messenger. Optimiser leur utilisation par les journalistes est donc primordiale, d'autant que la société a assoupli leur exploitation ces derniers mois, par exemple avec une meilleure intégration des sessions en direct Live aux Pages ou en ajoutant un défilement horizontal à Instant Articles.

Il n'est pas ici question, par exemple, d'affirmer que WhatsApp et son chiffrement peuvent aider les journalistes dans leur travail. Par contre, la formation Instant Articles consacre une part non-négligeable aux outils publicitaires, avec les différents cas de figure possibles pour un média (régie interne, réseau publicitaire...). Chassez le naturel, il revient au galop.

Des médias de plus en plus séduisants pour Facebook

Le Journalism Project est à la fois une manière de montrer patte blanche face aux médias et de se rapprocher utilement de producteurs historiques de contenus. Cette certification des journalistes, qui se veut un tour complet des outils de l'entreprise (avec le sceau du prestigieux institut Poynter), est la dernière étape en date d'une longue série de mouvements du groupe californien vers les éditeurs de presse.

Facebook Certificat formation 1Facebook Certificat formation 2

Depuis novembre, Facebook affiche son attachement à la véracité des informations qu'il diffuse, après une large pression médiatique. Il affirme sans détour vouloir mieux associer les médias à sa sélection de l'actualité, lançant par exemple un programme de vérification des faits avec des titres renommés, un peu partout dans le monde.

Les contenus signalés comme « trompeurs » sont marqués en conséquence. En France, huit médias sont associés au réseau social, mettant rapidement la question de la rémunération sur la table. Il y a quelques jours, Facebook se serait dit prêt à discuter de la rétribution des éditeurs de presse pour leur travail de fact-checking.

Le réseau social n'est, par ailleurs, pas le seul à multiplier les avances vers la presse, Google affichant désormais un encart dédié aux articles de vérification des faits de médias sélectionnés. Les deux entreprises ont d'ailleurs fédéré des titres français via l'initiative CrossCheck, qui leur permet de mettre en commun leurs informations (voir notre analyse).


chargement
Chargement des commentaires...