Telegram 3.18.1 active les appels audio sur Android et iOS

Une copie assez réussie 6
En bref
image dediée
Applications MàJ
Vincent Hermann

Mise à jour : Telegram déploie actuellement une mise à jour 3.18.1 pour Android et iOS. Elle généralise les appels audio au continent africain, ainsi qu'aux Amériques du Nord et du Sud.

Après plusieurs mois de développement, Telegram se dote des appels audio, sur Android et iOS pour commencer. Ces communications sont chiffrées de bout en bout, et sont actuellement disponibles seulement en Europe de l’Ouest.

Les nouvelles versions 3.18 des applications Android et iOS et Telegram viennent de recevoir une fonctionnalité promise de longue date : les appels audio. La fonction s’affiche dans les paramètres de la conversation, ou en appuyant sur le nom du contact. Elle n’est cependant disponible – pour l’instant – que dans les échanges en tête à tête. La compatibilité avec les conversations de groupe devra attendre.

Les communications sont chiffrées de bout-en-bout

Telegram détaille assez largement le fonctionnement de son nouveau service. Il est chiffré de bout-en-bout, utilisant le même protocole que pour les Secret Chats de l’application (les échanges par défaut ont un chiffrement classique). Dans chaque appel, on trouve une série de quatre emojis qui serviront à les comparer avec ceux présents sur le téléphone du contact appelé. S’ils sont identiques, Telegram précise que l’appel est totalement sécurisé. Même concept que dans Signal et WhatsApp avec les séries de caractères.

telegram

Des appels rapidement établis

L’éditeur indique également que ses appels sont extrêmement rapides à se mettre en place. il existe en fait deux modes, le peer-to-peer et la connexion client/serveur. La première est toujours préférée mais pas nécessairement disponible à chaque fois. Auquel cas la seconde prend le relai, avec éventuellement un peu plus d’attendre pour établir l’appel. Des performances qui permettent, selon Telegram, de proposer une excellente qualité sonore.

Nous avons procédé à quelques essais dans ce domaine, avec du Wi-Fi, de la 4G et de la 3G. à chaque fois, en mélangeant les conditions, les appels ont été reçus presque instantanément. Le son est par ailleurs très bon, avec un petit décalage détecté durant la conversation, sans rien de vraiment dramatique. Telegram indique cependant que l’infrastructure va être améliorée dans les mois qui viennent pour augmenter encore les performances. À surveiller donc.

L’éditeur précise quelques autres points intéressants. Un réseau de neurones est ainsi chargé d’analyser les conditions de tous les appels passés. Des caractéristiques techniques comme la vitesse de connexion, la latence, le pourcentage de paquets perdus et autres sont récoltés pour adapter les appels qui seront passés par la suite sur l’appareil utilisé, avec un réseau donné.

telegram

Un contrôle serré de la vie privée

Par ailleurs, la fonction d’appel n’est pas obligatoire. Dans les options de l’application, on peut la désactiver complètement, sachant que par défaut, elle n’est active que pour les contacts. Un autre réglage permet de la rendre disponible pour tout le monde. En outre, deux listes sont fournies, une noire et une blanche. La première bloque les contacts quand les appels sont autorisés, tandis que la seconde permet aux contacts d’appeler si les appels ont été désactivés.

Enfin, précisons deux éléments. D’une part, les appels ne disposent pas d’un onglet dédié par défaut dans l’application. Cette option s’active dans les paramètres. D’autre part, Telegram profite sur iOS d’une intégration dans l’interface de Téléphone via l’API CallKit. Les appels entrants et sortants seront donc référencés comme tels avec les communications classiques.

Finalement, il ne reste plus qu’à attendre que les appels soient ajoutés dans les autres versions de l’application, notamment ceux pour Windows et macOS. Par ailleurs, Telegram dispose désormais d’une bonne base pour gérer la vidéoconférence, mais l’éditeur n’est semble-t-il pas encore prêt.

L’utilisateur peut choisir le degré de compression des vidéos

La nouvelle version pour Android et iOS ajoute également un réglage bienvenu pour ceux qui aiment envoyer des vidéos. Un écran s’intercale ainsi avant l’envoi pour choisir la qualité du contenu.

Un écran d’ailleurs assez bien fait. Cinq crans sont disponibles, une prévisualisation de la vidéo permettant de voir l’impact sur la qualité en fonction du choix de l’utilisateur. En fonction de la qualité (360p, 480p, 720p…), Telegram donne le poids final de la vidéo.

Dernière mise à jour le 03/04/2017 16:45:27

chargement
Chargement des commentaires...