Google aborde sa philosophie de l'open source et réunit ses projets sur un site dédié

« Juste » un partage d’expérience 10
En bref
image dediée
Développeurs
Par
le mercredi 29 mars 2017 à 14:30
Vincent Hermann

Google a décidé de réunir sous une même bannière l’ensemble des projets open source brassés au sein de ses produits. La société en profite pour publier une série de documents expliquant sa manière de gérer l’open source.

Google utilise depuis longtemps un grand nombre de projets open source. Exemple sans doute le plus notable, Android, basé lui-même sur AOSP – Android Open Source Project. Sa gestion du code open source est cependant parfois critiquée, l’entreprise piochant dans ce qui l’intéresse pour renforcer ses projets commerciaux. Elle est dans ce domaine bien loin d’être la seule.

Un site unique pour l'ensemble des projets open source

Elle a donc décidé d’ouvrir un nouveau site à l’adresse très claire : opensource.google.com. L’internaute y retrouvera l’intégralité des projets open source de l’éditeur, et ils sont particulièrement nombreux. Deux moyens d’y accéder : cliquer sur l’une des icônes en suspension au sein d’une animation circulaire (assez peu pratique à vrai dire) ou chercher directement un projet.

On peut basculer sur une présentation de grille qui permettra de mieux visualiser les projets et leurs noms. L’affichage circulaire a cependant le mérite de mettre en avant des cercles plus grands pour signaler les programmes les plus importants : Android, Chromium, Polymer, Angular, BoringSSL, ou encore Flutter.

Chaque projet est cliquable pour afficher une page détaillée. Google y explique à chaque fois l’objectif, où le code est utilisé dans les produits maison, le type de licence ou encore le lien direct vers le dépôt. Dans le cas de Polymer, on apprend ainsi qu’il s’agit d’une bibliothèque permettant de structurer les applications web, qu’elle est utilisée dans Google Sites, Music, Project Fi, YouTube Gaming ou encore dans le lecteur PDF de Chrome, et qu’elle est sous licence BSD 3-clause.

Notez que Google n’a changé pour l’occasion aucun lien vers les différents dépôts. Selon les projets, on accèdera donc tantôt à GitHub, tantôt au service d’hébergement maison.

Google Open Source Polymer

Google explique sa manière de faire 

Cette première partie du site revêt surtout un aspect pratique, puisque l’utilisateur intéressé n’aura plus à chercher dans des sites éclatés les différents projets open source que Google pousse dans ses produits. Le site a cependant une autre partie, sans doute plus intéressante. On y trouve toute une série de documents ayant trait à la gestion des projets open source.

Comme l’explique l’entreprise, ces informations sont à destination des « autres sociétés qui publient ou utilisent des logiciels open source ». Objectif : « nous voulons partager les leçons apprises depuis de nombreuses années d’expérience ». Google précise cependant que les méthodes utilisées ne se veulent en aucun cas universelles, les documents ne devant donc pas être lus comme des guides de bonne pratique. La firme souhaite « simplement » fournir des indications sur sa manière de faire.

Un retour d'expérience plutôt que des instructions

On trouvera donc de nombreuses informations sur tout ce qui touche à la préparation d’une diffusion (choix d’un nom, type de licence, choix du package…), la gestion de l’approbation, les options d’hébergement, la publication et la manière de la faire savoir, la gestion des contributions et ainsi de suite. On trouve dans chaque page un nombre plus ou moins important de liens renvoyant vers des articles plus détaillés.

Google considère ce projet comme un acte de bonne volonté, pour « le plus de transparence possible ». Certains y verront un témoignage de l’entreprise aux nombreux éléments open source qui ont participé à son succès, d’autres une manière de calmer certaines critiques en remettant ce pan d’activité en avant. Une façon également de regagner de l’attention, face à d’autres entreprises qui ont déjà eu ce type d’initiative, notamment Microsoft avec sa .NET Foundation, qui concentre un nombre croissant de projets destinés aux développeurs.

La vérité est sans doute à l’intersection de ces possibilités. Dans son billet de blog annonçant l’ouverture du site, Google indique : « Nous savons que notre approche particulière de l’open source pourrait ne pas être pour tout le monde », ajoutant qu’il y a « plus d’une manière de faire de l’open source ».


chargement
Chargement des commentaires...