Altice lance le rachat de Teads, un spécialiste de la publicité vidéo

Publicité sans frontières 16
image dediée
Finances

Altice, maison-mère de SFR, vient d'annoncer le rachat de la place de marché publicitaire Teads. La transaction doit valoriser l'entreprise jusqu'à 285 millions d'euros, pour une conclusion attendue à la mi-2017. L'ajout est important pour Altice, qui cherche à valoriser au mieux les données à sa disposition.

Teads est l'un des champions français de la publicité en ligne, spécialisé dans les formats vidéo et le « native advertising », notamment avec son offre InRead. Il s'agit d'une place de marché programmatique, qui remplit des espaces publicitaires via un système d'enchères et qui aurait engrangé 187,7 millions d'euros en 2016 (+44 % sur un an). Altice vient d'annoncer un accord pour son rachat, à une valorisation de 285 millions d'euros. 

La société essaie de se positionner sur la publicité « éthique », alors que les formats vidéo sont perçus comme intrusifs. La lutte des médias en ligne contre les bloqueurs de publicité a été l'occasion de revenir sur la campagne « Advertising matters » de l'entreprise, avec quelques règles simples.

Teads, une plateforme en pleine expansion

Altice, maison-mère de SFR, explique ce rachat par les nombreux partenariats de Teads, dont sa relation avec 94 des 100 principaux annonceurs mondiaux. La plateforme publicitaire bénéficie de sa portée mondiale, avec des centres de recherche et développement à Montpellier et New York, pour plus de 100 ingénieurs et développeurs. Autre avantage : une solidité financière déjà établie, avec quatre années d'EBITDA positif.

La jeune pousse doit donc renforcer la troisième corde à l'arc de la convergence : la publicité. Elle est censée compléter les télécoms et les médias, dans lesquels Altice a déjà investi massivement en France. Concrètement, le groupe affirme fournir à ses clients des solutions de publicité menées par les données sur de multiples écrans, comme la télévision, le numérique, le mobile et les tablettes. Teads doit aussi être une plateforme de publicité « ouverte et intelligente » pour le monde télévisuel.

Convergence télécoms, médias et publicité

Sur le fond, la société compte exploiter les données des abonnés sur de multiples écrans et faire croître sa plateforme publicitaire. Cela doit, logiquement, contribuer à mieux monétiser ses activités de télécommunications et de contenus. Altice fournira ainsi rapidement ses données à Teads. Les relations avec la régie publicitaire d'Altice Média ne sont pas encore détaillées, mais elles avaient déjà noué des partenariats par le passé.

D'un point de vue financier, le prix de rachat sera conditionné à des objectifs financiers pour Teads sur 2017. La clôture du rachat, prévue vers la mi-2017, donnera lieu au versement de 75 % de la somme due, le reste devant attendre les résultats de la plateforme publicitaire, pour un versement prévu début 2018.

Bertrand Quesada et Pierre Chappaz resteront en place à la tête de l'entreprise. Ce dernier rejoindra aussi le conseil d'administration d'Altice pour les activités publicitaires.

Publiée le 21/03/2017 à 09:20
Guénaël Pépin

Journaliste jamais sans sa fibre, spécialiste du marché des télécoms, dénicheur d'initiatives et de replays innovants.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €


chargement
Chargement des commentaires...