5G : Bouygues Telecom dépasse les 25 Gb/s en laboratoire, là encore avec Ericsson

Bientôt une démo SFR à plus de 35 Gb/s ? 25
En bref
image dediée
Crédits : koo_mikko/iStock
Téléphonie
Sébastien Gavois

Après Orange, c'est au tour de Bouygues Telecom d'effectuer une première démonstration de la 5G. L'opérateur dépasse cette fois-ci les 25 Gb/s en combinant deux récepteurs. De quoi dépasser largement les 15 Gb/s d'Orange ? Pas si vite...

Ce midi, Bouygues Telecom organisait une démonstration de la 5G dans son technopole de Meudon-la-Forêt en banlieue parisienne. Pour rappel, cette technologie est attendue pour 2020 sur les réseaux commerciaux des opérateurs. Elle proposera des débits en hausse, une latence en baisse, le tout avec de nombreuses fonctionnalités.

Orange à 15 Gb/s et Bouygues Telecom à 25 Gb/s...

Bouygues Telecom répond ainsi à Orange qui se vantait d'être le premier opérateur à effectuer une démonstration de la 5G en France. Dans le reste du monde, il y en avait déjà eu plusieurs, notamment avec CES de Las Vegas en 2017 où Ericsson revendiquait plus de 13 Gb/s.

Si Orange dépassait les 15 Gb/s en laboratoire, Bouygues Telecom va au-delà et annonce 25 Gb/s, là encore en partenariat avec Ericsson, qui est décidément le grand vainqueur des démonstrations de force des opérateurs. Les prototypes utilisés sont d'ailleurs relativement proches entre les deux opérateurs, ce qui n'a rien d'étonnant puisque l'équipementier est le même.

Mais les performances sont finalement assez proches

Il faut tout de même s'attarder sur les détails pour voir qu'en pratique les différences sont assez minimes entre les deux opérateurs. En effet, lors de sa démonstration Bouygues Telecom a mis en place un émetteur et deux récepteurs, avec de la focalisation dans les deux cas (voir notre dossier).

Le premier dépasse les 15 Gb/s (exactement comme pendant la démonstration d'Orange), tandis que le second s'approche des 10 Gb/s, soit un total combiné de plus de 25 Gb/s en émission sur l'antenne. Dans les deux cas, la latence n'était que de 3 ms :

Un comportement qui n'avait pas été démontré par Orange, mais qui était évoqué sur place : « on aurait pu aller sans problème à 30 Gb/s » avec deux récepteurs, nous expliquait en effet un des ingénieurs. Quoi qu'il en soit, il s'agit pour le moment de démonstration dans des laboratoires, avec un ou deux terminaux seulement.

Pour le moment, ni SFR ni Free Mobile n'ont fait d'annonces particulières concernant la 5G, mais la route est encore longue. Il reste encore plusieurs années à attendre avant que les clients finaux puissent en profiter.


chargement
Chargement des commentaires...