Les conseils de l'EFF pour protéger sa vie numérique à la frontière américaine

N'oubliez pas les vaccins 37
En bref
image dediée
Crédits : iStock/ThinkStock
Environnement
Guénaël Pépin

L'Electronic Frontier Foundation propose un large guide pour passer la frontière américaine en limitant les risques numériques. Protection des terminaux, contrôle des réseaux sociaux ou encore sauvegarde des données, tout y passe.

Le renforcement des frontières américaines ne s'est pas limité au blocage de ressortissants de certains pays, mais inclut aussi des contrôles bien plus importants. Ils comprennent notamment les appareils et comptes en ligne des voyageurs entrant aux États-Unis. Un renforcement qui suit une année 2016 où les contrôles « électroniques » ont été presque multipliés par cinq (de 4 700 en 2015 à 23 800).

Cette intrusion n'est pas du goût de l'Electronic Frontier Foundation (EFF), qui a publié un guide simple pour protéger sa vie numérique au moment de passer la frontière du pays.

Une multitude de comptes et appareils à protéger

« Les agents à la frontière peuvent vous demander de déverrouiller votre téléphone, de fournir le mot de passe de votre ordinateur ou de fournir vos comptes sur les réseaux sociaux. Ce sont pourtant là que nous stockons nos données les plus sensibles. Nous espérons que ce guide la préparation de vos voyages et la protection de vos appareils plus efficace » écrit l'EFF.

Le guide est proposé en deux formats. Le premier est un long rapport détaillé comprenant tout ce qu'il faut savoir sur les préparatifs et les droits des voyageurs à la frontière américaine. Il recommande par exemple un éventuel nettoyage des comptes sociaux, le vidage (voire la suppression) des applications sensibles sur un smartphone avant de passer devant les agents, la protection de ses empreintes ou les possibles recours en cas de violation de la vie privée.

Un guide à imprimer pour voyager

La fondation propose également une version de poche à imprimer avant de voyager. Il reprend des conseils simples, comme réduire le plus possible la quantité de données transportées (et les sauvegarder), chiffrer les appareils, sauvegarder, éteindre les terminaux si possible, ne pas compter sur ses empreintes pour se protéger et, surtout, rester calme.

Comme le rappelle l'EFF, de telles précautions peuvent tout de même renforcer les suspicions des agents, un niveau élevé de protection n'étant pas vraiment habituel. Dans tous les cas, cette étape est sûrement celle où la protection de la vie privée est la plus faible sur le territoire, avec des possibilités de recours immédiat très limitées.

Concernant le chiffrement, vous pouvez vous reporter à notre large guide sur le sujet, qui vous apprend par exemple à chiffrer le stockage d'un ordinateur à l'aide de VeraCrypt, voire à cacher une partition chiffrée si vous le souhaitez.


chargement
Chargement des commentaires...