Airbnb lève un milliard de dollars avec une valorisation de 31 milliards

Quelle bulle ? 13
En bref
image dediée
Société
Kevin Hottot

Airbnb vient de clore un nouveau tour de table.  L'entreprise y a récolté un milliard de dollars avec une valorisation de 31 milliards et a assuré à ses investisseurs qu'elle était devenue rentable. Il n'est toutefois toujours pas question d'une éventuelle entrée en bourse. 

Suite et fin de la levée de fonds orchestrée par Airbnb au mois de septembre dernier. Le spécialiste américain de la location entre particuliers annonçait alors avoir collecté 555 millions de dollars avec une valorisation d'environ 30 milliards de dollars. Une somme qui devait s'arrondir quelques mois plus tard jusqu'à atteindre 850 millions et qui avait été levée auprès de deux grands fonds : Google Capital et TCV.

Selon les analystes du secteur, des discussions étaient encore en cours pour les 300 millions supplémentaires et tardaient à se concrétiser, Airbnb ayant refusé des offres proposant des valorisations atteignant 34 milliards de dollars, pour privilégier des partenariats plus stratégiques.

Pour 447 millions de plus... 

Un formulaire publié par la SEC, le gendarme financier américain, montre que la deuxième tranche de cette levée de fonds a enfin été signée. 447,8 millions de dollars sont finalement venus s'ajouter au compteur qui atteint donc 1,003 milliard de dollars. Le tout, avec une valorisation portée à 31 milliards de dollars, précisent nos confrères de TechCrunch, informés par une source proche du dossier.

Parmi les investisseurs qui se sont ajoutés à ce tour de table, on retrouve deux grands noms du secteur : Andreessen Horowitz (Foursquare, GitHub, Honor...) et Sequoia Capital (Stripe, Snap Inc, Unity...) qui avaient déjà investi très tôt dans l'entreprise, dès avril 2009 pour le second et en juillet 2011 pour le premier.

Des bénéfices, mais toujours pas d'introduction en bourse

Toujours selon les sources de nos confrères et de Reuters, Airbnb aurait enfin atteint son seuil de rentabilité, avec un EBITDA positif sur la deuxième moitié de 2016. Pour rappel, l'entreprise vit des commissions qu'elle touche sur la mise en relation de particuliers souhaitant louer des logements pour une courte durée. 

Si ce genre d'annonce est souvent le signal d'une arrivée prochaine sur les marchés boursiers, Airbnb élude pourtant cette option, « il n'y a pas de plan à court-terme concernant une entrée en bourse », confie ainsi une source interne à nos confrères.

Dans le domaine des nouvelles technologies, les clients à une future introduction en bourse restent nombreux mais finalement peu d'entre eux se lancent. Uber est ainsi attendu au tournant avec sa valorisation supérieure à 60 milliards de dollars, malgré toujours d'importantes pertes. Spotify est aussi souvent cité, notamment parce que le taux d'intérêt de son dernier emprunt est directement lié à la date où il décidera de faire le grand saut.


chargement
Chargement des commentaires...