Les outils de chiffrement face à la déclaration à l'ANSSI, une exception française

Aspirine et dictionnaire de français 25
image dediée
Crédits : seb_ra/iStock/Thinkstock
Securité

Pour apparaître sur l'App Store français, les applications de chiffrement doivent être déclarées à l'ANSSI. Une démarche en apparence simple, devenue une barrière pour les petites équipes, comme celle de ChatSecure. Derrière cet arbre, se cache une forêt de mécontentement face à de la paperasse jugée très française.

Les applications de messagerie chiffrée sont à la mode, au grand dam du ministère de l'Intérieur, qui voudrait contrôler cet obstacle à ses enquêtes. Elles se multiplient, notamment sur mobile, où elles remplacent peu à peu le bon vieux SMS, à force d'intégration de protocoles de chiffrement dans des outils aussi populaires que Facebook Messenger ou WhatsApp. Pourtant, certaines ne passent pas la frontière française.

C'est le cas de l'application ChatSecure pour iOS, un client de messagerie XMPP chiffrée, qui n'a pas encore mis les pieds sur l'App Store français d'Apple. La raison ? Apple réclame une attestation de déclaration à l'ANSSI, l'Agence nationale de sécurité des systèmes d'information. Depuis plus de trois ans, cette formalité bloque son concepteur américain, Chris Ballinger, qui nous explique ne pas être capable d'accomplir seul cette démarche.

« À l'origine, les formulaires et le site étaient uniquement disponibles en français et demandaient un envoi international en triple exemplaire, ce qui était difficile pour moi, à cause de la barrière de la langue et du coût de postage » nous affirme-t-il. Disposant désormais de l'aide de volontaires, il a envoyé les documents par email il y a quelques jours, après des années d'attente.

Nous avons discuté avec l'ANSSI, ainsi que plusieurs développeurs et entreprises derrière des « moyens de cryptologie » grand public. Si d'un côté, on nous pointe des efforts constants d'accompagnement, de l'autre, les mots ne semblent pas assez durs contre une déclaration parfois vécue comme une ingérence inutile. Il faut dire que la France serait le seul pays à imposer une telle formalité, en dehors des États-Unis, où le processus se veut bien plus rapide.

Une déclaration, du code source et du temps

Par Guénaël Pépin Publiée le 13/03/2017 à 15:30

chargement
Chargement des commentaires...