Google Allo se veut plus fun, mais a du mal à convaincre

Guide d'orientation nécessaire 19
En bref
image dediée
Applications
Vincent Hermann

Google vient de publier des mises à jour pour son application de messagerie Allo, sur Android et iOS. Emojis animés, GIF et intégration renforcée de l’Assistant sont au programme, mais ces nouvelles versions ne font rien pour améliorer la complexité actuelle de l’offre de l’éditeur.

Avec Allo, Google a voulu proposer sa propre vision de ce que devait être un « WhatsApp ». Lancée en septembre dernier, l’application a depuis reçu de nombreuses mises à jour, mais rien de nécessairement majeur jusque-là. Les moutures 7.0 apparues hier soir pour Android et iOS ne risquent pas de changer la donne.

Des emojis animés, des GIF...

Quelques nouvelles fonctions sont à noter. On peut par exemple insérer des emojis animés, en tout cas ceux de Google. La fonction permettant d’agrandir le texte fonctionne d’ailleurs avec eux. L’ajout des GIF est également facilité. L’utilisateur n’a plus qu’à toucher l’icône smiley et à glisser l’écran vers la gauche pour faire apparaître la recherche intégrée.

Le nouvel Allo simplifie également l’utilisation de l’Assistant dans les conversations. On peut désormais l’appeler par un petit bouton situé à droite de la zone de rédaction. On passe alors en mode Assistant, ce qui permet de poser la question. La réponse, comme toujours, s’intègre à la conversation et est donc visible par l’ensemble des participants. Notez évidemment que cela ne rend pas pour autant l’Assistant disponible en français.

Messageries : le grand bazar chez Google

Mais Google a beau faciliter certaines fonctions et rendre son application plus « fun », la situation n’en devient pas meilleure pour Allo. L’application a du mal à trouver son public, l’éditeur ayant effectué des choix plus qu’étranges dans le domaine des messageries.

Google disposait ainsi de Hangouts, qu’il aurait pu faire évoluer vers une interface plus conviviale. Hangouts avait déjà comme bénéfice d’être multiplateforme et accessible depuis les ordinateurs classiques. Mais non seulement l’entreprise a choisi de lancer un nouveau service, mais elle a en plus séparé les fonctionnalités. Contrairement à WhatsApp ou Viber, Allo ne peut pas passer d’appels, ni audio, ni vidéo. Seul Duo permet de faire de la vidéoconférence, et seulement à deux. Les appels audio ne sont présents dans aucune des nouvelles applications.

On a bien du mal à comprendre où veut en venir l'entreprise avec une offre si complexe. Le marché des messageries est particulièrement concurrentiel, avec un Messenger de Facebook omniprésent et un WhatsApp (également de Facebook) à faible distance derrière, chacun dépassant depuis des mois le milliard d’utilisateurs. On pourrait ajouter Viber, Line, Telegram et bien d’autres dans le combat. Et si la situation n’était déjà pas assez complexe, Google pousse aussi son propre Android Messages (ex-Messenger), qui utilise le standard RCS pour enrichir les SMS.

Google aurait eu tout à gagner à proposer une solution unique et identifiable comme telle, plutôt que de découper les fonctionnalités en lots, avec des applications dédiées. Sans parler de certaines fonctionnalités – comme les appels audio justement – qui ont été mises de côté. Hangouts reste donc toujours d’actualité, même s’il doit se rapprocher des entreprises. Google a d’ailleurs « lancé » Meet récemment, une version professionnelle du service.


chargement
Chargement des commentaires...