DiRT Rally débarque sur Linux et SteamOS

Vroum ! 64
En bref
image dediée
Jeux video
Kevin Hottot

Deux semaines seulement après Hitman, c'est au tour d'un nouveau jeu « AAA » de faire son arrivée sous Linux : DiRT Rally. La simulation signée Codemasters est en effet désormais disponible sous SteamOS et Ubuntu.

Si tous les éditeurs ne sont toujours pas convaincus de l'intérêt de porter leurs jeux sous Linux, certains tentent tout de même régulièrement l'aventure. C'est par exemple le cas de Codemasters, qui après Grid Autosport et F1 2015, a décidé de compléter son catalogue de jeux de course sous le système d'exploitation au manchot avec un de ses tous derniers titres : DiRT Rally.

Un portage un peu plus gourmand

Comme souvent dans ce genre de portage, on retrouve le studio Feral Interactive aux commandes. Celui-ci s'est en effet fait une spécialité de porter sous Linux de gros titres, initialement prévus pour fonctionner sous Windows.

Sans grande surprise, les prérequis matériels sous Linux sont un peu plus élevés. Si côté processeur, la donne ne change pas significativement, un Core i3 4130T faisant l'affaire, la quantité minimale de RAM nécessaire double pour atteindre 8 Go. 

Concernant la carte graphique, la version Windows parvient à se contenter d'une vénérable Radeon HD5450, d'une GeForce GT 430 et même d'un IGP HD Graphics 4000 d'Intel. La mouture Linux demande cette fois plus de muscle. Le ticket d'entrée se situe chez AMD au niveau de la R9 270, la GeForce 650 Ti est quant à elle la plus petite carte graphique NVIDIA supportée. Chez Intel, il faudra se tourner vers un Iris Pro 6200.

Côté pilotes, il faudra impérativement se tourner vers la version 370.28 chez la marque au caméléon, ou une mouture plus récente. Chez AMD et Intel, le pilote MESA en version 13.0.3 (minimum) fera l'affaire. À toutes fins utiles, nos confrères de Phoronix ont publié une batterie de tests sur une série de cartes NVIDIA sous Ubuntu 16.10. Il en ressort qu'une simple GeForce GTX 750 Ti est amplement suffisante pour jouer confortablement en 1080p avec un niveau de détail élevé.

Le point Linux

L'arrivée de ce nouveau titre compatible avec Ubuntu 16.10 et SteamOS porte le nombre de jeux disponibles sous Linux via Steam à 3 222, sur un total de 13 736 tous systèmes d'exploitation confondus, soit un ratio de 23,4 %. La grande majorité d'entre eux restent des œuvres publiées par de petits studios indépendants, mais les éditeurs traditionnels semblent tout de même consentir de plus en plus souvent à ce type de portage. 

Malgré cela, la part d'utilisateurs de Linux sur Steam continue de se réduire comme peau de chagrin. En février, seuls 0,75 % des adeptes de Steam (-0,05 point en un mois) s'y connectaient en utilisant une machine sous Linux, Ubuntu 16.04.1 LTS 64 bit étant la distribution la plus populaire avec une part de marché de... 0,18 %. La tendance est la même du côté d'OS X avec une baisse de 0,14 point de sa part de marché, qui atteint désormais 3,17 %. À ce sujet, Codemasters précise que le portage de DiRT Rally vers le système d'Apple est mis en pause, en attendant une mise à jour de Metal.

Sachez enfin que, contrairement à Square Enix lors du lancement de la version Linux de Hitman, Codemasters ne consent aucune promotion particulière pour l'occasion. DiRT Rally reste donc vendu à son prix de base : 49,99 euros.


chargement
Chargement des commentaires...