Skype 5.0 pour Linux passe de l'alpha à la bêta publique

Beaucoup de mieux, mais... 39
En bref
image dediée
Applications
Vincent Hermann

Après une phase Alpha d’une quinzaine de versions, Microsoft vient enfin de publier la bêta publique du nouveau Skype pour Linux, dont le numéro de version est finalement 5.0. Pour l’occasion, d’importants manques ont été comblés.

Microsoft a donc officialisé Skype 5.0 bêta pour Linux, après une longue phase de développement qui a généré de nombreuses préversions. Celles-ci étaient passablement incomplètes, et même si l’éditeur ajoutait petit à petit des fonctionnalités, certaines absences étaient encore trop importantes, particulièrement le partage d’écran.

Partage d'écran, statuts des contacts, appels vidéo...

La bêta publique corrige justement ce tir. Les utilisateurs peuvent ainsi déclarer un partage de bureau depuis l’application, afin que les participants puissent voir ce qui se passe sur son écran. La fonction est identique à celles sous Windows et macOS. Sur ces derniers, de nouvelles mises à jour sont d’ailleurs diffusées (respectivement 7.33 et 7.46) pour justement tenir compte du nouvel arrivant.

Skype 5.0 améliore aussi nettement certains aspects curieusement mis de côté, quand bien même la version web (sur laquelle se base la mouture Linux) les gérait depuis longtemps. Par exemple, la liste des contacts affiche maintenant les statuts Absent et Occupé, alors qu’ils n’affichaient jusqu’à présent que Disponible si le contact était connecté. En outre, Skype indique le nombre de conversations non lues, autre information importante qui manquait.

On continue avec les appels vidéo en tête-à-tête qui peuvent être désormais déclenchés avec l’ensemble des utilisateurs des dernières versions de Skype sur Windows, Mac, Android et iOS. Ce qui risque de rendre singulièrement plus pratique cette mouture. En outre, les crédits Skype peuvent être dépensés pour appeler des lignes fixes ou mobiles de téléphones, une fonction classique du logiciel qui n’était – encore une fois – pas intégrée. 

Il y a encore du travail

Il reste cependant une bonne marge de progression, ne serait-ce que sur de nombreux petits aspects vite contraignants. Par exemple, on ne peut toujours pas renommer un contact. Les tags HTML continuent d’être rendus et ne sont donc pas interprétés comme du texte brut, ce qui complique les discussions entre développeurs. Puisqu’il s’agit d’une bêta, on espère que ces éléments seront corrigés dans une prochaine préversion, même s’ils sont réclamés par les testeurs depuis un moment maintenant.

Pour télécharger la version 5.0 bêta, il suffira de récupérer le bon paquet :


chargement
Chargement des commentaires...