Messageries Google : 27 nouveaux partenaires pour RCS, Allo se prépare pour les ordinateurs

Pourquoi faire simple ? 20
En bref
image dediée
Applications
Vincent Hermann

Google n’en finit plus d’attaquer et contre-attaquer dans le domaine des messageries. Alors qu’Allo s’apprête à faire le saut sur les ordinateurs, l’entreprise pousse à l’utilisation de RCS et en profite pour renommer son Messenger en Android Messages.

La stratégie de Google sur les messageries n’est pas simple, et elle n’est pas prête de l’être. Commençons par Allo, le pendant Google de WhatsApp, Viber et autres applications du même type. L’entreprise travaille actuellement sur une version « desktop », c’est-à-dire exploitable directement sur un ordinateur.

Allo disposera d'une version pour ordinateur

Il s’agit bien sûr d’une bonne nouvelle puisque les utilisateurs pourront répondre à leurs messages depuis un clavier classique. On en sait par contre assez peu : s’agira-t-il d’une simple version web comme la capture publiées par le responsable Nick Fox, ou Google compte-t-il également fournir de véritables applications natives ? Au vu de l’historique de l’entreprise, il est probable que ce soit la première solution.

Fox indique dans tous les cas que cette mouture est en approche, même si le développement en est à ses débuts. On ne sait pas plus comment cette version fonctionnera. Puisque les conversations de base ne sont pas chiffrées de bout en bout, il est possible qu’elle soit indépendante du smartphone, contrairement à WhatsApp.

RCS poussé par 27 nouveaux partenaires, dont quatre opérateurs

Parallèlement, Google pousse toujours vers RCS (Rich Communication Services), de son nom commercial Joyn. Il s’agit pour rappel d’une norme disponible depuis 2012 et créée par la GSM Association. Elle permet d’enrichir les SMS pour leur ajouter nombre de fonctionnalités spécifiques aux messageries modernes : groupes de conversations, statuts de lecture, envoi de fichiers entre utilisateurs, indicateurs de frappe… Un mélange qui n'est pas sans rappeler iMessage.

Et voilà que 27 nouveaux partenaires, opérateurs de téléphonie ou constructeurs, ont annoncé leur soutien de la plateforme de communication. Vodafone, Orange, Deutsche Telekom et Globe vont ainsi supporter RCS, tandis que LG, Motorola, Sony, HTC, ZTE, Micromax, Nokia, Archos, BQ, Cherry Mobile, Condor, Fly, General Mobile, Lanix, LeEco, Lava, Kyocera, MyPhone, QMobile, Symphony et Wiko s’engagent à fournir Android Messages.

Si ce nom ne vous est pas familier, c’est que Google a décidé de renommer Messenger. La société a peut-être voulu éviter la confusion avec le Messenger de Facebook. La nouvelle version de l’application est disponible depuis hier et s’accompagne de corrections diverses, ainsi que d’une inscription plus simple.

Google pousse vers une plateforme de communication universelle

Dans le même temps, Google vient d’ouvrir un Early Access Program, qui va permettre aux entreprises de tirer parti de RCS. Elles sont nombreuses à s’être inscrites, comme Trains, Walgreens, BlaBlaCar, Gamestop, Naturas, Papa Murphy’s, Philips, Subway ou encore Time Inc. Une compagnie aérienne peut ainsi envoyer un message de confirmation via RCS, en profitant du statut d’expéditeur vérifié, de son logo et de la possibilité de transmettre une image, ici le billet d’avion.

rcs

RCS d'un côté, Allo de l'autre, Hangouts toujours là...

On a du mal cependant à percevoir clairement la stratégie de Google dans le domaine des communications. L’idée de RCS est de donner au SMS des capacités proches de WhatsApp et d’autres messageries « modernes », telles que… Allo. Google a pour ambition d’équiper en standard les smartphones Android d’une application capable d’offrir de telles capacités « nativement ». La participation des partenaires montre d’ailleurs que l’initiative prend son essor.

Il est plus délicat de savoir où Google veut en venir avec ses différents services. Les capacités de RCS sont en effet en concurrence directe avec celles d’Allo. Évidemment, ce dernier peut aussi être installé sur iOS, mais rien n’empêcherait Google de proposer une telle mouture de Messages. Sans parler de Hangouts qui est toujours là, et de Duo qui est spécialisé dans les tête à tête en vidéoconférence.

Google devrait en tout cas profiter du Mobile World Congress de Barcelone pour faire des démonstrations des capacités de RCS.


chargement
Chargement des commentaires...