Un pirate sur des serveurs « oubliés » d'OVH, Octave Klaba reconnait une négligence

Et pas qu'une seule... 64
En bref
image dediée
Crédits : mediaphotos/iStock
Securité
Sébastien Gavois

Des serveurs d'OVH ont été victime d'une attaque. Si aucune nouvelle donnée n'aurait été dérobée, Octave Klaba reconnait une « négligence » dans la maintenance. Le pirate a en effet utilisé deux serveurs qui auraient dû être éteints et un mot de passe qui trainait « accidentellement ».

En 2015, OVH était victime d'une importante faille de sécurité sur ses serveurs. L'hébergeur avait à l'époque prévenu ses clients qu'un pirate avait installé une porte dérobée permettant de récupérer « les logins et les mots de passe des utilisateurs qui se connectaient ». Il avait procédé à une réinitialisation complète des mots de passe, puis migré son forum sur sa plateforme d'hébergement mutualisé. Affaire terminée ? Pas vraiment non...

D'anciens serveurs restent en ligne, dont un qui avait déjà été piraté

Octave Klaba vient en effet d'annoncer que, « lundi 20 février, l’équipe SOC a reçu des alertes signalant des tentatives de connexion sur nos systèmes internes à partir de l’ancien serveur qui hébergeait l’ancien forum d’OVH ». Il s'agit bien du même serveur que celui qui avait été compromis en 2015. Comment cela est-il possible ? « Normalement ce serveur aurait dû être arrêté depuis, mais il est resté allumé » confesse Octave Klaba.

Là où la situation se complique, c'est que pour y accéder, le pirate est passé par un ancien serveur de bordure b10 (qui se trouve dans le réseau interne d'OVH et qui est interconnecté avec Internet). Lui aussi était censé être à la retraite depuis maintenant deux ou trois ans suite à une réorganisation du réseau d'OVH. Il « aurait dû être coupé », ce qui n'était donc pas le cas.

Un mot de passe qui traine « accidentellement » sur un serveur

Les erreurs et les mauvaises nouvelles ne s'arrêtent pas là pour OVH. En effet, après avoir passé au moins trois semaines dans le serveur b10, le pirate « aurait probablement craqué un mot de passe sur le b10 (accidentellement laissé dans /etc/shadow) et ce même mot de passe aurait fonctionné sur l’ancien serveur du forum ». C'est de cette manière qu'il a pu avoir accès à l’ancienne base de données des utilisateurs du forum.

« Nous n’utilisons plus de mots de passe depuis plusieurs années, mais visiblement ces deux vieux serveurs n’ont pas été correctement nettoyés » précise Octave Klaba.

Pas de nouvelles fuites, mais un coup dur pour OVH

Seule bonne nouvelle finalement, OVH « pense » que le pirate n'a pas pu accéder à d'autres serveurs. « Aucun accès sur les données sensibles n’a été trouvé. Aucun bastion n’a été compromis. Aucune clé privée n’a été dérobée » affirme l'hébergeur, qui ajoute tout de même qu'il continue les analyses pour en être sûr.

Quoi qu'il en soit, c'est un coup dur pour OVH qui reconnait une « négligence », mais il est impossible de faire autrement vu les circonstances. Une analyse des infrastructures internes est en cours « afin d'éteindre les serveurs qui auraient dû l’être et mettre au carré tous les systèmes en profondeur ». « Des opérations qui auraient dû être faites depuis un an » conclut le directeur technique du premier hébergeur Internet européen.

Reste maintenant à voir quelle est la ou les personnes derrière cette attaque, ce qui n'est pas précisé par OVH. 


chargement
Chargement des commentaires...