Bouygues Telecom renoue avec les bénéfices, mais le FTTH tarde à décoller

Fiber to the Last Antenna 46
En bref
image dediée
Finances
Kevin Hottot

Après Orange, c'est au tour de Bouygues Telecom de présenter ses résultats annuels, au travers de ceux du groupe Bouygues. L'opérateur continue de recruter massivement de nouveaux clients, aussi bien sur le fixe que sur le mobile.

Bouygues Telecom s'était fixé des objectifs ambitieux en voulant faire croître d'un million son nombre de clients fixes et d'autant sa base d'abonnés mobiles avant la fin de l'année 2017. La concurrence faisant rage sur tous les fronts de ces marchés, le pari était loin d'être évident, mais il est déjà en partie rempli pour l'opérateur.

Des revenus en hausse

Sur l'ensemble de 2016 (pdf), Bouygues Telecom a réalisé un chiffre d'affaires de 4,761 milliards d'euros, en hausse de 6 % par rapport à 2015. Les revenus « réseau » de l'opérateur, excluant la vente de terminaux et d'autres services, s'établissent quant à eux à 4,055 milliards d'euros, là aussi en progression de 6 %. 

Bouygues 2016

Les marges de Bouygues Telecom restent toutefois très minces. Le résultat opérationnel du groupe s'établit ainsi à 169 millions d'euros, soit 3,55 % du chiffre d'affaires total. On notera toutefois l'importante progression réalisée ici, puisque l'an dernier, il était plutôt question de 134 millions d'euros de pertes. La tendance est la même pour le résultat net, où le bénéfice de 92 millions d'euros signé en 2016 vient gommer les 65 millions de pertes de 2015. 

Le mobile se porte bien

En ce qui concerne les recrutements d'abonnés, la moisson a été plutôt réussie pour Bouygues cette année. Sur le seul quatrième trimestre, l'opérateur a accueilli 228 000 nouveaux clients pour ses forfaits mobiles hors M2M et 336 000 en incluant ce type d'offres. De quoi permettre à l'entreprise de frôler la barre des 13 millions de clients, le tout en gardant un ARPU relativement stable. L'opérateur annonce également avoir excédé son objectif consistant à faire croître sa base de clients mobiles d'un million entre fin 2014 et fin 2017, avec un an d'avance sur le plan prévu.

Voici le détail des performances de Bouygues sur le marché mobile.

  • Parc forfait : 12,130 millions de clients (+414 000 en trois mois, + 1 192 000 sur un an)
  • Parc prépayé : 866 000 clients (-78 000 en trois mois, -86 000 sur un an)
  • Parc total mobile (M2M Inclus) : 12,996 millions (+336 000 en trois mois, + 1 106 000 sur un an)
  • ARPU Mobile :  22,7 euros (-0,3 euro en trois mois, -0,1 euro sur un an)

Côté couverture, Bouygues ne communique pas sur son taux en 4G à fin 2016, mais précise « poursuivre son programme de densification du réseau avec un objectif de couverture 4G de 92 % en 2017 et 99 % en 2018 ». Outre l'extension de la zone couverte, il est question d'ajouter 50 % de sites supplémentaires dans les zones denses d'ici quatre ans, ce afin de proposer une meilleure qualité de service. 

Bouygues 2016

En ce moment, l'opérateur dit investir dans la préparation et l'adaptation de son réseau pour la 5G, dont les premiers usages commerciaux sont planifiés pour 2020. Cela passe notamment par le fibrage de l'ensemble des sites radios en zone dense, une tâche que l'entreprise espère boucler d'ici 2019.

Les débuts timides de la fibre en bleu 

Concernant la clientèle sur le marché de l'internet fixe, Bouygues n'a pas encore rempli son objectif d'un million de recrutements nets entre fin 2014 et fin 2017, mais le rythme actuel est suffisamment soutenu pour qu'il soit satisfait dans les temps. Sur le seul dernier trimestre, l'opérateur revendique 98 000 clients supplémentaires, et un total de 313 000 recrutements sur 2016. De quoi permettre à l'opérateur de franchir nettement la barre des 3 millions d'abonnés fixe, avec exactement 3,101 millions de clients.

Bouygues 2016

Sur ce total, 26 % sont des clients FTTH, ce qui porte le parc total d'abonnés à cette technologie à 121 000 chez Bouygues Telecom. Un total encore très faible au regard du million et demi affiché par Orange par exemple. Un retard qui se justifie par celui des déploiements. Quand Orange revendique plus de 6 millions de prises commercialisables, et SFR près de 10 millions en comptant le câble, Bouygues n'en évoque que 2 millions à fin 2016, dont 200 000 seulement dans les secteurs les moins denses.

Une nette accélération devrait néanmoins être observée dans les trois ans à venir, puisque l'opérateur s'attend en effet à pouvoir commercialiser 12 millions de prises d'ici 2019, dont 4,5 millions en zone très dense, 6,5 millions en zones moins denses « AMII » et un million via les réseaux d'initiative publique (RIP).

Bouygues 2016

5 000 clients pour la 4GBox

Du côté de la 4GBox, Bouygues ne communique pas sur le nombre de clients qui ont opté pour cette nouvelle formule. Une source proche du dossier nous indique toutefois que sur les trois premiers jours de commercialisation, un peu moins de 1 500 clients se sont lancés dans leur premier mois d'essai gratuit, et un peu plus de 5 000 aujourd'hui. Des scores considérés comme satisfaisants par les équipes de l'opérateur, mais on attendra des chiffres plus officiels.

Depuis l'annonce de ces résultats, le groupe Bouygues a enregistré une hausse d'environ 3,7 % de sa valorisation en bourse, qui atteint désormais 12,7 milliards d'euros. Un chiffre qui tient compte de l'ensemble des activités de l'entreprise, de la construction à la télévision.


chargement
Chargement des commentaires...