L'Inde place 104 satellites en orbite avec un seul lancement, un record

Record battu ! 79
image dediée
Nouvelle Techno
Par
le mercredi 15 février 2017 à 15:00
Sébastien Gavois

Deux lancements ont eu lieu ces derniers jours : Ariane 5 avec un 77e succès d'affilée et le lanceur indien PSLV ensuite. Ce dernier est très particulier puisqu'il s'agit d'un record mondial : c'est la première fois qu'autant de satellites étaient mis en orbite d'un seul coup.

La mission PSLV-C37 de l'Indian Space Research Organisation (ISRO) embarquait à son bord pas moins de 104 satellites à placer en orbite. Pour la mener à bien, le lanceur Polar Satellite Launch Vehicle (PSLV) a décollé ce matin du centre spatial de Satish Dhawan à Sriharikota.

103 nano-satellites, dont 96 sont américains

À son bord se trouvait le satellite Cartosat-2 de 714 kg qui servira à observer la Terre, et en particulier l'Inde, en haute définition. Il était accompagné par 103 nano-satellites : deux seulement sont indiens, 96 proviennent des États-Unis et les cinq restants des Émirats Arabes Unis (EAU), d'Israël, du Kazakhstan, des Pays-Bas et de la Suisse.

Parmi la flotte de satellites américains, 88 appartiennent à la start-up Planet, qui a récemment racheté l'activité de cartographie spatiale de Google. Au lancement, la fusée PSLV embarquait une charge utile de 1377 kg, dont 633 kg pour les 103 nano-satellites qui ont partagé le voyage avec Cartosat-2

La masse au décollage n'est donc pas élevée comparée aux fusées américaines et européennes, mais c'est la première fois qu'autant de satellites étaient mis en orbite en une seule fois. Le précédent record était détenu par les Russes avec 39 seulement et c'était en 2014. Quoi qu'il en soit, les 104 satellites ont été libérés en l'espace de 12 minutes, avec Cartosat-2 qui ouvrait le bal. L'ensemble de la mission s'est déroulé sans encombre et c'est le 38e succès d'affilié pour la fusée PSLV. 

C'est une étape importante pour l'Inde qui ne cache pas son ambition de devenir une puissance spatiale de premier plan. Même si elle ne dispose pas des moyens et de l'aura de l'ESA ou de la NASA, l'ISRO est généralement réputée pour ses coûts faibles, sans pour autant mettre de côté la fiabilité. Alors que Blue Origin, SpaceX et Arianespace se livrent une guerre des prix (voir notre analyse), il sera intéressant de suivre l'évolution de l'Inde sur le marché des nano-satellites.

77e succès d'affilé pour Ariane 5

En France, la mission VA235 a décollé hier du centre spatial guyanais. Emmenée par une fusée Ariane 5, elle a mis en orbite deux satellites Telkom3S et SkyBrasil1 qui ne jouent pas du tout dans la même cour. En effet, la masse du premier est de 6 000 kg, contre 3 550 kg pour le second, soit un chargement total de près de 10 tonnes.

Là encore la mission s'est déroulée sans encombre et c'est le 77e lancement de suite réalisé avec succès pour Ariane 5. Pour rappel, le premier vol d'Ariane 6 est attendu pour les environs de 2020.


chargement
Chargement des commentaires...