#Replay : cancer, musique enregistrée et trolls en masse

SOS glacier en danger 3
En bref
image dediée
Crédits : GOSPHOTODESIGN/iStock
Télévision
Par
le vendredi 10 février 2017 à 17:45
Guénaël Pépin

Ces derniers jours, la télé s'est penchée sur les dernières découvertes sur le cancer, la protection des glaciers, les innovations de la musique enregistrée, ainsi que sur l'évolution de la figure du troll sur Internet. Pas de quoi faire oublier des défis passés, comme le déplacement de l'obélisque de Louxor à Paris.

Chaque semaine, nous vous proposons une sélection manuelle de ce qu'il ne fallait pas manquer dans vos programmes TV. Garantie sans sponsoring et autre tracking de vos habitudes, vous permettant de savoir ce qu'il y a d'intéressant à regarder en replay ce week-end (surtout s'il ne fait pas beau et que votre séance de VTT tombe à l'eau).

Nous utilisons ainsi seulement nos petits bras et éventuellement vos suggestions. Si vous repérez une émission qui mérite selon vous de paraître dans notre sélection, vous avez deux possibilités : 

Notez que la sélection se limite pour le moment aux replays de programmes TV, mais pourra s'étendre à d'autres médias. Nous avons pour le moment quelques idées et ferons sans doute des essais dans les semaines à venir. Mais n'hésitez pas à nous proposer vos idées, cette chronique évoluant pour vous et avec vous, à ciel ouvert ;)

Achat sur Internet, obélisque et progrès

Cette semaine, Consomag rappelle quelques précautions à prendre lors d'un achat sur Internet à un particulier. L'émission est disponible jusqu'au 15 janvier. Tout Compte fait se penche, lui, sur les « néoruraux », des acteurs du domaine numérique partis cultiver la terre ou élever des animaux (jusqu'au 11 février).

Un documentaire est consacré au voyage de l'obélisque de Louxor, jusqu'à son arrivée en France, sur la place de la Concorde, en 1836. Un véritable périple, à une époque où transporter un tel édifice restait un important défi logistique. L'émission est visionnable jusqu'au 6 février. C à dire revient, pour sa part, sur un livre consacré au « monde en 2035 » vu par la CIA (jusqu'au 16 février).

En parallèle, Arte+7 propose une liste de lecture sur les avancées de la lutte contre le cancer, en complément d'un documentaire en deux parties, dont nous parlons plus bas. Une autre émission d'Arte, « SOS Santé pour tous » se penche sur l'adaptation des systèmes de santé européens à la multiplication des maladies chroniques. Elle est en ligne jusqu'au 1er février. La chaine continue également sa série Entre Terre et ciel, centrée sur l'astronomie, avec un épisode sur la Namibie.

Enfin, Square d'Arte accueille un débat entre un philosophe et un sociologue sur l'idée que le « progrès » apporté par le numérique ne semble pas entrainer de progrès social pour tous... contrairement à la révolution industrielle. Ils posent la question de ce désenchantement face à ce changement.

Mieux comprendre le cancer (jusqu'au 6 mars)

Dans ce double documentaire, Arte trace l'histoire de l'étude du cancer, une maladie aux enjeux de plus en plus importants. Le traitement également a également évolué, même si la chimiothérapie reste une procédure lourde pour le patient. Le cancer s'est d'abord manifesté par la leucémie infantile, avec un taux de mortalité élevé, qui rend la question d'autant plus prégnante.

La seconde partie revient notamment sur le parcours de certains patients, les développements de la thérapie (ainsi que leur démocratisation) et les défis qu'il rester à relever. Les mutations du cancer sont encore un problème. Si la plupart n'ont pas réellement d'importance, les changements-clés sont communs à différents types de cancer, ce qui permet de les identifier plus simplement.

ADN, glaciers en danger et archéologie

Cette semaine, Xenius propose trois reportages sur des sujets bien éloignés. Le premier s'intéresse à l'épigénétique, soit l'étude de l'évolution de l'ADN en lien avec l'environnement. Les liens seraient plus étroits que cru à une époque. En fait, l'expression des gènes évoluerait avec le temps, par exemple en cas de maladie ou selon l'alimentation. Des modifications qui peuvent être dangereuses, et qui inspirent des modifications.

Le deuxième sujet pose une question simple : « peut-on encore sauver les glaciers ? ». Considérés comme une archive climatique, grâce à la formation progressive de la glace, leur étude montre les évolutions du climat sur des siècles. Des techniques existent pour protéger les glaciers, en évitant la fonte trop rapide des vraies glaces, mais la partie est loin d'être gagnée.

La troisième émission revient sur les méthodes de l'archéologie moderne pour trouver les sites archéologiques, les explorer et préserver leurs trouvailles. Un reportage qui se déroule notamment en France.

L'histoire de la musique enregistrée (jusqu'au 18 février)

Arte propose également une série de documents sur la musique enregistrée, Soundbreaking. Sur six épisodes prévus, deux sont pour le moment en ligne. Le premier revient sur l'arrivée de l'électricité dans la musique populaire et ses instruments. Une innovation qui a conduit à une course à l'armement entre les grands groupes, pour « jouer plus fort, toujours plus fort ».

Le second documentaire revient sur l'avènement de l'enregistrement en studio, et des morceaux qu'il n'est possible d'enregistrer que dans ces conditions. Certains artistes restent pourtant fidèles aux enregistrements en concert, préférant ces versions à celles en concert, qu'ils changent plus froides.

Découvrir les derniers trésors de Rome (jusqu'au 15 février)

Un autre documentaire tente de comprendre comment, avec à peine 150 000 soldats, l'Empire romain a pu maintenir son contrôle sur un territoire si immense. L'émission accompagne des archéologues dans leur recherche de réponses, utilisant des technologies modernes pour retrouver des lieux parlants. L'imagerie satellite, par exemple, montre ses limites dans les zones de forêt, alors qu'un élément important semble bien s'y trouver.

Certains « secrets » encore contenus dans Rome doivent permettre d'expliquer les méthodes de l'Empire pour tenir d'une main de fer cet empire. Des endroits comme Portus étaient par exemple vitaux pour les communications et le commerce, pouvant contenir jusqu'à 150 navires... Une entité impressionnante, qui ne serait que la face émergée de l'iceberg.

BiTS se met en tête de troller des trolls

Dans son dernier épisode, BiTS d'Arte s'intéresse au troll d'Internet. Du simple provocateur des débats en ligne, il s'est transformé en symbole de l'opposition et du harcèlement sur les réseaux sociaux. Certains memes, comme Pepe the frog, sont devenus des emblèmes de la droite américaine, au point de se voir attribuer un rôle dans la victoire de Donald Trump dans la dernière élection présidentielle américaine.

L'émission revient sur la naissance de cette figure et son évolution sur les réseaux. L'équipe propose un extrait d'entretien plus long avec David Chabant de la chaine YouTube Ganesh2, notamment responsable de Jean-Marie Le Pen Gaming.


chargement
Chargement des commentaires...