Critiqué, Facebook renforce sa lutte contre les publicités discriminantes

Politique à réaction 10
En bref
image dediée
Crédits : Medioimages/Photodisc/Thinkstock
Reseaux Sociaux
Guénaël Pépin

Après avoir permis de filtrer certaines annonces par affinité ethnique, Facebook affirme sa lutte contre les annonces discriminantes sur sa régie. Sa politique publicitaire a été mise à jour pour clarifier les interdits et le contrôle automatique des publicités se veut plus ciblé.

Facebook s'affiche en acteur responsable de la publicité en ligne. Le groupe vient d'annoncer une série de mesures pour lutter contre les annonces discriminantes via sa régie. En octobre, il avait été épinglé pour ses filtres ethniques, qui permettaient à des annonces d'emploi ou immobilières d'être réservées à certaines catégories de population. Une discrimination automatisée qui n'a pas été du goût de ProPublica, qui avait révélé l'affaire.

Un rôle social perçu comme sensible

Suite à cela, l'entreprise a promis de désactiver automatiquement ce type de publicité et d'éduquer les annonceurs. Depuis la montée des articles « bidon » (« fake news ») à l'occasion de l'élection américaine, et le décret anti-immigration signé par Donald Trump, les grands groupes du numérique sont en première ligne sur la responsabilité sociale... En contrepartie d'années à clamer leur avance sur l'évolution de la société.

À l'automne, Facebook et Google avaient d'ailleurs annoncé refuser les publicités pour les contenus trompeurs, en régulant mieux leurs plateformes publicitaires. Google a d'ailleurs brandi ses premiers résultats en la matière, avec des chiffres prompts à donner le tournis, au milieu de 1,7 milliard de suppressions d'annonces.

Des interdits plus clairs et mieux surveillés

Désormais, dans sa politique publicitaire, Facebook affirme plus clairement l'interdiction de discriminer en fonction de paramètres personnels, comme l'ethnie, le genre, l'orientation sexuelle, la condition médicale, le statut marital. Comme l'avait montré ProPublica, certains de ces paramètres sont attribués automatiquement par le réseau social, en fonction de son activité. Les règles publicitaires ont d'ailleurs une section qui liste l'ensemble des paramètres interdits pour une publicité à formulaire.

La régie publicitaire affirme aussi qu'elle appliquera mieux sa politique. Sans surprise, Facebook déclare avoir introduit du machine learning pour identifier les publicités qui outrepassent ces interdictions, en clair celles pour un emploi, l'immobilier ou un crédit qui filtrent leur cible selon des critères trop personnels. En créant une publicité pour ces trois produits, filtrée selon d'autres critères, l'annonceur devra certifier être au courant des restrictions.

Pour la suite, la société affirme vouloir utiliser ses outils pour favoriser l'inclusion, tout en empêchant un usage exclusif. Selon elle, ce serait une demande de nombreuses organisations depuis l'an dernier, qui ont contribué aux dernières modifications.


chargement
Chargement des commentaires...