myCanal : que vaut l'application Android TV ?

Le meilleur reste à venir 10
Accès libre
image dediée
Applications
David Legrand

myCanal est disponible sur Android TV depuis quelques jours. Nous avons pu tester cette application qui s'avère plutôt agréable à l'usage, bien qu'encore incomplète.

Il y a un peu plus d'un an, lorsque l'on évoquait avec les équipes de Canal la possibilité de disposer d'un accès depuis les appareils sous Android TV ou une Apple TV, nous avions droit à une fin de non-recevoir. Heureusement, l'état d'esprit sur ce point semble avoir changé récemment, et des équipes travaillent sur des applications depuis quelques mois. 

Après avoir revu ses interfaces sur les appareils mobiles, puis mis en ligne une application Apple TV, celle pour Android TV commence à être disponible. C'est notamment le cas sur la SHIELD TV de NVIDIA. Bien entendu, il est aussi possible d'en profiter via des fichiers APK qui circulent ici et là (attention tout de même à la source de votre téléchargement).

L'application étant désormais disponible sur l'un de nos appareils, nous avons décidé de mettre le nez dedans et de voir si, comme la mouture pour Apple TV, elle est à même de vous permettre de remplacer la box de votre fournisseur d'accès.

 Une application encore simple, mais réactive (et ça change)

Une fois myCanal pour Android TV installé, la première chose qui vous sera demandée est votre « région ». Comprendre « Est-ce que vous êtes en France, en Suisse ou dans un autre pays ? ». On s'étonne que l'application ne soit pas capable de le déterminer seule. Notez que cette information pourra ensuite être modifié dans les paramètres, ce sera d'ailleurs l'un des seuls réglages proposés.

Une fois cette première étape passée, vous ferez face à l'interface principale de myCanal, qui vous proposera de vous connecter. Pour le moment, seuls les clients « directs » peuvent le faire (à travers leur email et leur mot de passe), mais il nous a été confirmé que ceux qui sont clients via un opérateur tiers pourront y accéder.

myCanal Android TVmyCanal Android TV

Une fois connecté, vous verrez apparaître les contenus dans l'interface. Celle-ci reprend le nouveau code couleur introduit il y a quelques mois et se découpe en trois parties. Le premier est un menu situé sur la gauche de l'écran qui permet d'accéder à la recherche, à la TV en direct, aux contenus à la demande ou aux paramètres. La partie centrale affichera les contenus sous la forme de mosaïques, et sera surplombé d'un dernier élément de navigation : un menu de tri.

Ce dernier reprend les rubriques habituelles proposées par les interfaces de Canal, avec ses défauts. Ne pensez ainsi pas pouvoir afficher les contenus les plus récents en premier, ou en fonction de leur popularité, de leur sous-catégorie, de leur date de fin de disponibilité ou même de leur classement CSA (qui est tout de même visible sur les images). Dommage.

Comme partout ailleurs dans l'application, la navigation se fait de manière fluide sur la SHIELD TV. Un élément plutôt appréciable tant les décodeurs du groupe sont d'une lenteur détestable. Il en est de même pour certaines applications comme celle proposée sur Xbox One qui n'est pas vraiment pratique à l'usage. Attention, le résultat pourra dépendre de la puissance de votre boîtier/TV.

Une recherche globale et vocale

Passons maintenant à l'utilisation concrète en commençant par la recherche. C'est en effet un élément central dans une telle application. Premier bon point, elle est accessible depuis la fonction de recherche globale du système. Vous pourrez donc retrouver un film ou une série depuis l'écran d'accueil avec un accès direct. Autre point intéressant, l'application gère la recherche vocale.

Lors de nos premiers essais, nous avons pu remarquer que les séries renvoyaient vers une fiche d'information, et non une fiche permettant la lecture d'un épisode. Il en était de même pour certains films. Selon nos informations, il y a deux raisons principales à cela.

myCanal Android TVmyCanal Android TV

La première tient à un défaut classique de myCanal qui n'est pas vraiment imputable à ses équipes : les contenus des chaînes des groupes M6 et TF1 ne sont pas accessibles en replay. Ainsi, leurs fiches ne contiennent pas de bouton de lecture. On aurait tout de même apprécié que cela soit un minimum visible, ne serait-ce qu'avec un bouton grisé.

La seconde tient à l'arrivée d'une fonctionnalité de guide TV dans l'application, qui sera là pour informer de la diffusion prochaine de programmes. Pour autant, il existe pour le moment un bug avec les séries qui renvoient une fiche de type « guide » plutôt que celle contenant le bouton de lecture. Cela devrait être corrigé dans une prochaine version.

Pour le reste, la recherche est plutôt efficace. Certes, il y a encore quelques ratés avec la reconnaissance vocale. Si vous tentez de trouver la série Scandal par exemple, la recherche sera effectuée sur le terme « Scandale » et ne vous renverra donc pas le résultat espéré. Mais la majeure partie du temps, nous avons obtenu satisfaction.

myCanal Android TVmyCanal Android TV
Une fiche « guide » face à une fiche permettant la lecture

Direct et lecture des vidéos : un ensemble bien pensé

La section « Live TV » vous permettra de regarder l'ensemble des chaînes en direct (groupe M6 et TF1 compris). On s'étonnera que par défaut l'onglet sélectionné soit celui du Cinéma, plutôt que « Toutes les chaînes ». Mais ce paramètre est ensuite mémorisé sur sa dernière position.

Le lecteur vidéo contient les fonctionnalités habituelles, qui peuvent varier d'une chaîne à une autre : navigation dans le flux temporel, retour au début du programme, gestion des langues, informations sur le programme, et même un sélecteur de qualité. Celui-ci permettra de choisir entre « haute qualité » ou un mode « auto ». Dans tous les cas, ne vous attendez pas à de la 4K ou à du 1080p digne d'un Blu-ray, on reste sur un flux OTT ce qu'il y a de plus classique, et donc relativement perfectible.

myCanal Android TV

Si vous voulez changer de chaîne rapidement, un appui sur le bouton « haut » de la télécommande permettra d'afficher un menu avec le système par catégorie. Une option appréciable, à la manière de ce que l'on trouve déjà dans des services tels que Molotov.

Comme sur les autres applications myCanal, l'option « Revoir » fera par contre apparaître un menu avec une liste des programmes précédents de la chaîne, permettant ainsi de lancer celui de votre choix. Vous pourrez aussi accéder à la liste de ce qui sera diffusé prochainement dans la section « à suivre ».

On appréciera aussi la présence d'un mode Picture-in-Picture (PiP) qui permettra de continuer de naviguer pendant que l'on commence à regarder un programme. Mais n'essayez pas de lancer Netflix ou un jeu en même temps que myCanal, cela ne fonctionnera pas. Si vous lancez de la musique, le flux vidéo se figera. Bref, l'intérêt sera assez vite limité.

Une organisation du replay qui gagne à être revue 

Le contenu à la demande reste présenté de manière assez classique : une mise en avant des catégories, des chaînes et quelques sélections thématiques éditorialisées contenant entre une dizaine et une vingtaine d'éléments.

Mais on est loin de retrouver toute la profondeur du catalogue avec un grand nombre de programmes directement accessibles... Contrairement à ce que l'on retrouve sur des services de SVOD tels que Canalplay ou Netflix. Un changement de mentalité qui ne s'est pas encore réalisé dans les équipes en charge des bouquets TV de Canal.

myCanal Android TV

La notion de popularité est d'ailleurs presque inexistante, excepté dans les fiches des films, et aucun dispositif de recommandation comme « Eureka! » ne semble en place. Des défauts qui ne tiennent pas vraiment à la version Android TV, puisqu'il s'agit d'une expérience unifiée au sein des différentes versions de myCanal, qui a encore assez peu évolué dans la présentation de son offre de replay.

Gestion des séries : Canal semble bloqué en 2010

Autre point regrettable : le manque de praticité pour la lecture des séries. Ainsi, un élément de la mosaïque renvoie vers une fiche « Saison » qui listera elle-même les épisodes. Une fiche d'épisode ne permettra pas d'aller directement à la suivante, et aucun menu ne simplifie le passage de l'un à l'autre.

Il en est de même pour la lecture continue qui est, une fois de plus, absente. C'était dommage en 2015, regrettable en 2016. En 2017, c'est tout bonnement inacceptable de la part d'un groupe comme Canal. Néanmoins, il nous a été confirmé que cela pourrait enfin arriver rapidement. Pas trop tôt.

myCanal Android TVmyCanal Android TV

Une application plutôt efficace, mais Canal doit encore faire évoluer ses pratiques

Au final, on trouvera tout de même l'application Android TV plutôt réussie. Tout d'abord parce qu'il s'agit de la meilleure expérience que nous ayons eu avec le catalogue du groupe depuis un bon moment. Le Cube S nous avait clairement déçu, tout comme les autres décodeurs du groupe. L'application Xbox One est tout sauf pratique et seule la version Apple TV avait réussi à nous enthousiasmer.

Ici, l'avantage est que la compatibilité est assurée avec de nombreux appareils, dont le spectre ne pourra que croître dans les mois à venir. La nouvelle interface de myCanal apporte de bonnes avancées, notamment dans la gestion des chaînes en direct ou dans la lecture des vidéos. La généralisation du mode PiP est aussi une bonne nouvelle.

Reste néanmoins de gros défauts, qui ne sont pas imputables à cette version en particulier. Plutôt à une évolution des mentalités qui tarde à se mettre en place chez Canal. Il est déjà impardonnable qu'un bouquet de chaînes qui propose autant de séries inflige une expérience si complexe sur la gestion des saisons et des épisodes à ses abonnés.

Netflix a largement montré la voie il y a des années, certaines applications Canal (notamment sur Freebox) gèrent déjà la lecture en continu. On ne peut accepter que cela ne soit pas généralisé en 2017.

L'organisation des contenus en replay laisse la même impression. Les filtres proposés sont relativement basiques et avec l'ensemble des informations disponibles pour chaque contenu, on aimerait une plus grande finesse dans la recherche. De même, l'éditorialisation du contenu, assez pauvre, gagnerait à être renforcée par une plus grande mise en avant de la profondeur du contenu, ses catégories, des suggestions selon les goûts de l'utilisateur, des tendances, etc.

Surtout que la « sélection » est l'occasion pour le groupe de disséminer des raccourcis vers les programmes de ses propres chaînes de la TNT, qui sont largement mis en avant (La nouvelle édition, Punchline, Salut les terriens, Le petit/gros/grand journal, Touche pas à mon poste, etc). De quoi donner l'impression que l'éditorialisation n'est qu'un prétexte à l'autopromotion.


chargement
Chargement des commentaires...