Chrome 57 bêta veut propulser les Progressive Web Apps au premier plan sur Android

Web, natif, quelle différence ? 12
En bref
image dediée
Navigateurs
Vincent Hermann

Google a publié hier la bêta de Chrome 57, aussi bien pour les ordinateurs que pour Android. Elle contient d’importants changements, notamment pour les Progressive Web Apps, appelées à avoir les mêmes capacités sur Android que les applications classiques.

La sortie de Chrome 57 sera clairement importante sur les smartphones et tablettes Android. Même si le navigateur dispose de nouveautés pour l’ensemble des plateformes, les plus significatives se retrouveront sur le système mobile de Google.

D'importants ajouts pour les Progressive Web Apps sous Android

La plupart concernent les Progressive Web Apps (PWA). Ces dernières sont pour rappel des applications web qui ambitionnent de se comporter, autant que possible, comme des applications natives classiques. Dans Chrome 57 bêta, la fonction « Ajouter à l’écran d’accueil » ne fera pas qu’ajouter un raccourci vers la PWA, accompagnée par la favicon de cette dernière.

Le navigateur va en effet les intégrer plus profondément dans Android. Par exemple, une PWA nouvellement « installée » apparaîtra bien dans la liste des applications présentes sur l’appareil. Elle sera également présente dans les Paramètres d’Android. Elle pourra en plus communiquer avec d’autres applications. Enfin, ses notifications seront gérées de la même manière que pour les autres applications et n’apparaîtront plus comme provenant de Chrome.

Google ne cache pas son ambition de rapprocher encore davantage le fonctionnement des deux types d’applications. Pour l’instant, l’éditeur se concentre sur la réduction des frictions, c’est-à-dire les éléments qui peuvent induire l’utilisateur en erreur. Il n’était donc pas normal, dans ce contexte, que les Progressive Web Apps aient un comportement différent et qu’elles ne disposent pas du même niveau d’intégration.

L'API Media Session fait son entrée dans Chrome

Dans un autre domaine, Chrome 57 bêta prend en charge l’API Media Session. Celle-ci permet plusieurs nouvelles interactions pour le site en train de lire un contenu multimédia. Ainsi, une notification émise – par exemple pour indiquer un changement de titre ou de vidéo – pourra être accompagnée de contrôles. L’écran verrouillé pourra également afficher ces contrôles, ainsi que les métadonnées provenant du contenu.

D’autres petits changements sont à noter pour la version Android. Par exemple, lancer une vidéo en plein écran bloquera automatiquement l’orientation en fonction de son format d’image. Les identifiants stockés pour la version HTTP d’un site sont automatiquement transférés à la mouture HTTPS quand il en existe une. L’API Credential Management peut en outre ressortir les identifiants pour des sous-domaines liés au domaine principal.

Le navigateur supporte le CSS Grid Layout

Plus généralement, dans Chrome 57, on trouve un autre ajout important : le support du CSS Grid Layout. Les développeurs web peuvent ainsi travailler sur un système de grille à deux dimensions, dans laquelle ils peuvent disposent leurs éléments plus simplement. Ils définissent ainsi les colonnes et lignes qu’ils désirent et disposent leurs contenus, qui s’adaptent alors plus facilement à la dimension de l’écran. Objectif, faciliter bien sûr les conceptions de type « responsive ».

On signalera cependant un changement étrange dans l’actuelle bêta : il ne semble plus possible d’ouvrir le panneau de gestion des plugins, accessible normalement via le lien « chrome://plugins ». Cette absence étrange, relevée par Betanews, n’a pour l’instant reçu aucune explication de la part de Google.

Notez que pour la version Chrome, le déploiement est en cours. Elle ne sera donc peut-être pas visible immédiatement.


chargement
Chargement des commentaires...