Dropbox dévoile Smart Sync et sort de bêta son outil collaboratif Paper

Offensive sur les entreprises 2
En bref
image dediée
Services
Vincent Hermann

Dropbox vient de procéder à une série d’annonces importantes. Son projet Infinite devient ainsi Smart Sync pour les entreprises, sa solution de travail collaboratif est disponible, l’interface web du service a été remaniée et de nouveaux forfaits font leur apparition pour le monde professionnel.

Le projet Infinite – dévoilé par Dropbox en avril 2016 – repose sur une fonctionnalité qui a existé pendant un temps dans OneDrive et qui avait été finalement supprimée de Windows 10 : les placeholders. Derrière ce nom se cache en fait la faculté pour le moteur de synchronisation de ne laisser sur le disque local qu’une empreinte du fichier, plutôt que le fichier proprement dit. Il apparait ainsi à l’utilisateur, mais ne contient que les informations nécessaires à sa vignette et les métadonnées.

Smart Sync pour synchroniser partiellement les fichiers

Infinite s’appelle désormais Smart Sync. Il n’est pas encore vraiment disponible, car les entreprises intéressées – et seulement elles – peuvent uniquement s’inscrire à un programme d’accès anticipé.  Il n’y a cependant aucune date de sortie prévue pour l’instant. Bonne nouvelle cependant : comme confirmé à Neowin par Dropbox, la fonctionnalité sera plus tard répercutée sur les comptes gratuits. Reste à voir dans quelle mesure.

La fonctionnalité pourrait en tout cas faire une grande différence pour les machines ayant des contraintes strictes de stockage. Cependant, Microsoft avait préféré la supprimer de OneDrive car les placeholders requièrent une connexion Internet pour accéder aux données réelles. Ce qui provoquait des latences à l’ouverture et à l’enregistrement des fichiers. Dropbox indiquait avoir particulièrement travaillé ce point, qu’il faudra donc confirmer.

On notera en tout cas que l’éditeur joue la carte de la disponibilité. Si Microsoft a affirmé en effet préparer le retour des placeholders pour une version ultérieure de Windows 10, Smart Sync sera disponible dans le client Dropbox pour Windows à partir de Vista, et sur macOS à partir de Mavericks.

dropbox smart sync

La solution de collaboration Paper sort de bêta

Paper est une solution de travail collaboratif en préparation chez Dropbox depuis un bon moment. On pourrait la comparer à un Google Docs ou à un Word Online. On peut ainsi rédiger des documents, insérer des tableaux, des images ou des éléments en provenance du web. Pour ces derniers, tout dépend en fait du service visé. Par exemple, les vidéos YouTube et les tableaux Pinterest.

Bien entendu, puisque le service est collaboratif, il autorise la révision à plusieurs des documents. Il est muni d’une messagerie qui permet aux membres d’une équipe de communiquer. Chacun peut donc commenter le travail en cours, mentionner des noms pour attirer l’attention, écrire des notes accrochées à certaines phrases ou parties du document. Quand ces remarques sont prêtes, on clique sur « Present » pour les valider et les publier. Il n'est donc pas vraiment question de modification en temps réel à plusieurs sur le document.

La différence de Paper vis-à-vis de la concurrence est qu’il intègre tout un ensemble d’outils dédiés à la gestion de projets. Le propriétaire (ou l’équipe qui gère) le document peut assigner un certain nombre d’actions, comme des notes, des listes de tâches et autres à différents membres de l’entreprise. Le document est alors automatiquement partagé avec ces derniers. Les tâches peuvent par ailleurs être synchronisées avec les calendriers Google.

Disponible pour tous, des applications Android et iOS en approche

Notez que si Paper sort de bêta, il n’est pas pour autant « terminé ». Dropbox compte en effet ajouter d’autres fonctionnalités dans les mois qui viennent, notamment un mode hors-ligne dans les applications Android et iOS, afin de récupérer les documents. Ces applications seront entièrement concentrées sur Paper, il ne s’agira pas des clients Dropbox actuels. La société prévoit également d’inclure un tableau de bord complet pour gérer tout ce qui touche à la gestion des projets.

Enfin, signalons que même si Paper est clairement conçu pour les équipes et les entreprises, tout le monde peut l’utiliser. Le service est en fait disponible dans pas moins de 200 pays et est traduit en 21 langues, dont le français. Tout possesseur d’un compte Dropbox (même gratuit) peut commencer à s’en servir, y compris les fonctions de partage et de collaboration.

Une nouvelle interface de visualisation des documents

Dropbox en profite pour revoir également la manière dont les documents sont visualisés dans son interface web. L’éditeur a pour ainsi fait le ménage, laissant un maximum de place au document lui-même et disposant en haut et à droite les contrôles relatifs.

Ce nouveau panneau de lecture est en cours de déploiement et n’est donc pas disponible chez tout le monde. Les utilisateurs qui peuvent en profiter verront notamment certaines informations nettement mieux en évidence, notamment qui a consulté ce document dans une équipe, qui l’a modifié, commenté, etc. Cependant, ces informations particulières ne concernent dans un premier temps que les clients Dropbox Business.

De nouveaux forfaits pour les entreprises

Enfin, Dropbox a révélé trois nouveaux abonnements Business à destination des entreprises.  L’idée est de proposer des tarifs graduels, les fonctionnalités augmentant avec le tarif.

Le forfait Standard est ainsi proposé à 10 euros par mois et par utilisateur, à partir de cinq personnes. Il contient tous les outils classiques de stockage, de partage et de collaboration. On passe ensuite au forfait Advanced, à 15 euros par utilisateur et par mois. Il intègre des capacités supplémentaires d’intégration, d’audit et d’administration.

Quant à la formule Enterprise, elle propose pour 20 euros par utilisateur et par mois des solutions personnalisées, Dropbox fournissant alors un accompagnement spécifique à l’entreprise.


chargement
Chargement des commentaires...