ProtonMail 3.7 pense aux petites entreprises et permet le partage de compte

Les GAFA en ligne de mire 36
En bref
image dediée
Crédits : merznatalia/iStock
Web
Sébastien Gavois

Après s'être focalisé sur les utilisateurs grand public, ProtonMail commence à chercher à séduire les groupes d'utilisateurs et les entreprises avec un nouveau service multi-utilisateurs. Celui-ci est par contre limité à son abonnement Visionary à 30 euros par mois.

La messagerie chiffrée ProtonMail continue d'avancer doucement. Après avoir lancé un service sur Tor afin de contourner la censure, elle passe en version 3.7 avec une nouveauté importante : les sous-comptes. Une fonctionnalité pratique pour les familles et les petites entreprises, mais qui peut s'étendre à n'importe quel groupe de personnes.

Abonnement Visionary obligatoire pour en profiter

Derrière cette notion un peu vague se cache une nouvelle possibilité : celle de partager un compte ProtonMail entre plusieurs utilisateurs sur un même domaine. Car jusqu'à maintenant, il était seulement possible de rattacher plusieurs domaines et plusieurs alias à un même compte. Désormais, plusieurs membres rattachés à un domaine pourront se connecter de manière indépendante, avoir accès à leur propre boite email et disposer d'un espace de stockage dédié.

Malheureusement, cette fonctionnalité est réservée aux clients qui ont souscrit à l'offre Visionary à 30 dollars par mois (ou 288 dollars par an). Pour rappel, ils permettent de disposer de 20 Go de stockage, de gérer jusqu'à 10 domaines personnalisés et 50 adresse emails. Ils ont aussi un support prioritaire et permettent de ne pas avoir de limite d'expédition ou de labels.

De son côté, le compte Plus (5 dollars par mois ou 48 dollars par an) prend en charge un seul domaine personnalisé, cinq adresses email, 5 Go de stockage, 1000 messages par jour et 200 labels :

 ProtonMail

Rôles, comptes publics, quota partagé : une gestion pensée pour l'entreprise

Lorsque vous créez un sous-compte pour un utilisateur, vous avez la possibilité de définir la taille de la clé (2 048 ou 4 096 bits), le mot de passe, l'adresse qu'il utilisera ainsi que la quantité de stockage allouée. Une jauge permet de savoir combien de Go ont déjà été distribués et combien restent disponibles.

On regrettera du coup qu'il ne soit pas proposé plus de 20 Go par compte, ce qui peut vite être atteint avec plus de 5 à 10 utilisateurs. Surtout que le Go supplémentaire est facturé 1 euro par mois ou 9 euros par an.

Dans les paramètres de sécurité, une nouvelle option permet de déconnecter tous les utilisateurs si besoin. Le compte principal (administrateur) aura aussi la possibilité de désigner d'autres administrateurs, et de choisir quels sont les comptes privés ou publics :

ProtonMail 3.7

La différence entre les deux réside dans la possibilité pour un administrateur d'accéder au contenu des emails de tel ou tel membre. Une option qui peut être nécessaire en entreprise pour des raisons légales. ProtonMail précise que seuls les administrateurs ont cette possibilité, pas ses équipes. Pour cela, les emails sont chiffrés via une clef spécifique au compte, auxquels seuls les administrateurs ont accès. Ainsi, il est possible de passer en privé un sous-compte public, mais pas l'inverse.

On notera d'ailleurs qu'au niveau du support, on retrouve nombre de ces fonctionnalités détaillées dans la section ProtonMail for Business, même si aucune référence à ce terme ne se retrouve pour le moment sur le site du service. Les applications pour Android et iOS ont été mises à jour afin de prendre en charge cette nouvelle fonctionnalité.

Quelques autres nouveautés

ProtonMail 3.7 est également l'occasion d'apporter quelques modifications à l'interface. Ainsi, il est désormais possible de sélectionner en une fois tous les éléments non lus de votre boîte de réception, ou bien tous ceux placés en favoris par exemple. Comme toujours, des bugs sont éradiqués et les performances ont été améliorées. Les notes de versions détaillées se trouvent par ici.

Quoi qu'il en soit, ProtonMail 3.7 est en cours de déploiement pour l'ensemble des utilisateurs. Afin de savoir quelle version vous utilisez, il suffit de vous rendre sur l'interface de votre compte et de regarder le numéro affiché en bas à gauche de la page.


chargement
Chargement des commentaires...