Intel : 10,3 milliards de dollars de bénéfice en 2016, 12,3 milliards attendus en 2017

De quoi rester Zen 35
En bref
image dediée
Crédits : Intel
Finances
Par
le vendredi 27 janvier 2017 à 11:10
Kevin Hottot

Intel a présenté cette nuit ses chiffres pour le quatrième trimestre et pour l'ensemble de l'année 2016. Le fondeur a vu ses revenus progresser significativement, pendant que son bénéfice recule dans les mêmes proportions. 

Pour Intel, tout roule en ce moment. Ses revenus sont en hausse dans la plupart de ses secteurs d'activité et le fondeur est même parvenu à se faire une place significative sur le marché des puces pour smartphones, en équipant une partie des iPhone 7 d'Apple avec ses modems 4G.

Des bénéfices qui restent juteux

Sur l'ensemble de l'année 2016, Intel a réalisé un chiffre d'affaires de 59,4 milliards de dollars, en hausse de 7 % par rapport à 2015. Les marges de l'entreprise se sont par contre réduites, passant de 62,6 % en 2015 à « seulement » 60,9 % en 2016.

Un contrecoup que le fondeur met sur le compte de plusieurs évènements, dont l'amortissement du rachat d'Altera, des coûts plus importants liés à la prise en charge des produits sous garantie, et des coûts de démarrage plus importants pour les lignes de production en 10 nm. Pour rappel, cette finesse de gravure devrait être employée pour la prochaine génération de puces Cannon Lake d'Intel, ainsi que pour certaines puces ARM, dont celles produites pour le compte de LG.

Le bénéfice net recule quant à lui de 10 % sur un an pour atteindre 10,3 milliards de dollars. De quoi largement permettre à Intel de poursuivre ses investissements sans avoir peur de la panne sèche côté financement. On notera également que l'entreprise revendique un taux d'imposition global de 20,3 %, en hausse de 0,7 points et s'attend à le voir passer à 26 % sur l'ensemble de 2017. 

Du mieux dans tous les secteurs

En 2016, Intel affiche une progression sur la quasi-totalité de ses branches, à commencer par le Client Computing Group, qui rassemble les ventes de processeurs, chipsets et de puces diverses destinées aux PC et aux terminaux mobiles. Son chiffre d'affaires atteint 32,9 milliards de dollars, en hausse de 2 % sur un an, ce malgré des volumes de ventes en recul de 10 %, compensés par des prix en hausse de 11 %.

Le Data Center Group reste quant à lui la deuxième branche la plus importante de l'entreprise, et de très loin, avec des revenus de 17,2 milliards de dollars, en hausse de 8 %. Ici, la progression est surtout due à de meilleurs volumes de ventes (+8 %), pendant que le prix de vente moyen reculait de 1 %.

L'internet des objets devient le troisième pilier d'Intel, grâce à une hausse de 15 % des revenus liés à cette activité, qui atteignent 2,6 milliards de dollars. Du côté de la production de mémoire, on note une baisse de 1 % du chiffre d'affaires, qui s'établit lui aussi à 2,6 milliards de dollars. Le Security Group connait quant à lui une croissance de 9 %, à 2,2 milliards de dollars, tandis que les « solutions programmables », c'est à dire Altera, émargent à 1,7 milliard. 

Vers de meilleures marges en 2017

Intel a également publié ses prévisions pour l'ensemble de son exercice 2017. Le fondeur s'attend à un chiffre d'affaires stable, mais à une marge brute de retour à 62 %. Cela lui permettrait de dégager un bénéfice plus important que cette année, d'environ 12,3 milliards de dollars, à 5 % près.

Sur le seul premier trimestre 2017, il devrait être question d'un chiffre d'affaires compris entre 14,3 et 15,3 milliards de dollars (contre 13,7 milliards en 2016), avec un bénéfice net d'environ 2,7 milliards de dollars (2 milliards en 2016), tenant compte de 300 millions de dollars de charges de restructuration.

À l'issue de cette présentation, la réaction sur les marchés boursiers a été plutôt molle, le cours d'Intel ne progressant que de 0,1 % dans les « After hours » à Wall Street. Le géant de Santa Clara rester ainsi valorisé à 179 milliards de dollars environ, soit 25 % de mieux qu'il y a un an.


chargement
Chargement des commentaires...