iOS 10.3 : la bêta publique intronise le système de fichiers APFS

Au revoir HFS+ 14
En bref
image dediée
OS
Vincent Hermann

Depuis peu, Apple propose aux testeurs d’iOS une première bêta de la version 10.3. Outre quelques améliorations, elle apporte un nouveau système de fichiers, APFS, qui va prendre la relève de l’ancien HFS+.

Le système de fichiers APFS (Apple File System) n’est pas une nouveauté en soi. Il a été présenté par Apple durant la WWDC de juin 2016. Bien que la firme y ait consacré finalement assez peu de temps, un tel changement n’a rien d’anodin, surtout quand il doit à terme être utilisé par défaut sur l’ensemble des plateformes logicielles de l’entreprise : iOS, macOS, tvOS et watchOS.

APFS remplace HFS+

La première bêta d’iOS 10.3, sortie depuis peu, est justement l’occasion de diffuser APFS auprès du grand public. Jusqu’à présent, seuls les développeurs pouvaient en profiter sur Sierra, mais uniquement en bêta et avec un certain nombre de limitations importantes. Par exemple, il n’était pas possible de l’utiliser sur une partition désignée pour le boot ou encore d’y réaliser des sauvegardes Time Machine.

L’installation d’iOS 10.3 migre donc de HFS+ (qui a presque 20 ans) vers APFS. Le processus laisse tout en place, y compris les données personnelles. Apple recommande cependant d’effectuer une sauvegarde complète des données, un conseil finalement répété à chaque installation de bêta du système.

64 bits et taillé pour la mémoire flash

À quoi s’attendre ? En lisant la documentation liée, on peut voir que l’APFS est conçu spécifiquement avec la mémoire flash en ligne de mire. Or, elle équipe tous les appareils Apple depuis plusieurs années, y compris les Mac qui n’embarquent plus, ou presque plus de disques durs classiques. Seuls les modèles Fusion sont encore proposées, mais ils proposent de 32 à 128 Go de mémoire Flash pour le système et les applications principales.

APFS est donc prévu pour une diffusion sur l’ensemble des produits de la firme. Ses performances sont censées être meilleures, dans la copie comme dans le déplacement des fichiers. Il peut d’ailleurs utiliser le copy-on-write (copie sur écriture). Système de fichiers 64 bits, il doit également simplifier les sauvegardes et le chiffrement. Il est notamment taillé pour la gestion de multiples versions d’un même fichier, les clones de l’original ne comportant que les blocs éventuellement modifiés. Un mécanisme qui allègerait encore l’usure des SSD.

iOS offre en fait un terrain de test assez idéal pour une diffusion de masse. Le nombre d’appareils mobile Apple en circulation est largement supérieur au nombre de Mac, mais les possibilités offertes aux utilisateurs sont bien moindres. Puisqu’ils n’ont pas accès directement au système de fichiers, Apple pourra observer le comportement de son APFS dans le temps avec un échantillon précis de fonctionnalités utilisées par iOS.

Par la suite, il sera répercuté dans macOS. Notez d’ailleurs qu’APFS est présent dans la première bêta de tvOS 12.2. Ceux qui veulent en savoir plus sur le système de fichiers pourront lire le dossier (en anglais) que nos confrères d'Ars Technica lui avaient consacré.

Une fonction pour retrouver ses AirPods

Si APFS est de loin la nouveauté la plus importante d’iOS 10.3, ce n’est pas la seule. La première bêta comporte d’autres améliorations, notamment une fonction dédiée à… la recherche de ses écouteurs AirPods. On se doute qu’il peut être assez facile de les égarer puisqu’ils sont petits et sans fil. Cette nouvelle fonction s’utilise depuis l’application Localiser mon iPhone.

Parmi les autres nouveautés proposées, on trouve également un nouveau widget consacré aux podcasts. Les derniers éléments des abonnements y sont affichés et peuvent être lus directement depuis cette interface. Il n'y a pas besoin de déverrouiller l’appareil pour en profiter.

Les développeurs pourront répondre aux commentaires

iOS 10.3 met également en place une fiche utilisateur concentrant toutes les informations qui s’y rapportent. On peut la trouver dans les Réglages de l’appareil, en tête de liste. Un ajout intéressant puisqu’il évite d’aller chercher des informations souvent éparpillées un peu partout, comme les nom et prénom, l’adresse postale, l’email, l’ensemble des comptes, le partage familial, les informations de paiement, etc.

Notez enfin qu’à compter de cette version d’iOS, les développeurs pourront répondre directement aux commentaires laissés par les utilisateurs de leurs applications sur l’App Store. Une possibilité bienvenue mais qui restera limitée, puisque le développeur ne pourra laisser qu’une seule réponse, et que l’utilisateur ne pourra pas y répondre à son tour. Une limitation qui empêchera les commentaires de se transformer en forum.

Attention aux bugs

Cette première bêta d’iOS 10.3 était jusqu'à présent réservée aux seuls développeurs, mais la bêta publique est disponible depuis hier soir. Pour rappel, il est nécessaire de s'inscrire au programme de test chez Apple. Ensuite, l'utilisateur sera invité à récupérer un certificat depuis son appareil mobile et à l'installer, avant de redémarrer. On récupère alors la préversion du système comme une mise à jour classique.

Attention, s'agissant d'une première bêta d'iOS 10.3, les bugs peuvent être nombreux, notamment dans la compatibilité avec les applications tierces.


chargement
Chargement des commentaires...