Qwant lance son application mobile avec navigateur intégré

Informatique qwantique 43
En bref
image dediée
Applications
Par
le jeudi 26 janvier 2017 à 12:30
Guénaël Pépin

Le moteur de recherche français Qwant vient de lancer son application mobile, sur Android et iOS. Elle intègre un navigateur et une liste d'applications recommandées, avec comme argument principal la protection de la vie privée.

Qwant est désormais présent dans l'AppStore d'Apple et le Play Store de Google. Le moteur de recherche français, chantre de la protection de la vie privée, a mis en ligne une application officielle sur ces deux boutiques. L'objectif affiché est d'accroitre la visibilité et la part d'utilisation sur les appareils mobiles où il est difficile d'utiliser un autre moteur de recherche que celui utilisé par défaut.

Un navigateur intégré avec stockage chiffré

Au programme trois onglets : une sélection d'applications tierces recommandées et un accès direct à la fonctionnalité de recherche (avec mode lite, junior, carnets, gestion du compte, etc.). Mais l'on a aussi droit à un navigateur à part entière qui repose sur un modèle proche de celui de Firefox Focus, avec recherche et navigation « protégées ».

Dans son communiqué, Qwant (qui a récemment rejoint le W3C) promet de ne déposer « aucun cookie sur les navigateurs, pas de collecte de l’historique des recherches, pas d’exploitation ou de revente des données personnelles ». Cela passe par l'intégration du navigateur Liberty à l'application, censé garantir la protection de l'ensemble de ces données.

L'annonce est difficile à vérifier, le navigateur n'étant pas libre. Guillaume Champeau, notamment responsable des relations publiques de Qwant, nous indique que s'il n'est pas encore open source, « le navigateur a été audité par nos équipes sécurité pour s'assurer que tout était conforme ».

On retrouve un système de « coffres » centrés sur une activité (emploi, shopping, voitures, etc.), qui sont des dossiers contenant des sites suggérés. Ils sont regroupés au sein d'un « dashboard » qui prend ici le nom de TapMap. On retrouve les options habituelles, et une gestion de plusieurs onglets.

Il est aussi question de shopping en « un toucher », soit une autocomplétion des données de paiement. L'application chiffre les données en local, avec la possibilité d'utiliser un code PIN ou Touch ID pour les déverrouiller.

Qwant mobileQwant mobileQwant mobile

Un service édité par une société britannique

Le tout est lié à un service en ligne, géré par l'entreprise britannique LibertyVault Ltd. En dehors d'informations de base, la société n'est censée ne voir que des données chiffrées. 

Le navigateur met en avant nombre de fonctions (historique, gestionnaire de mots de passe, des appareils, profil, etc.) mais vous incitera fortement à créer un compte Liberty pour les exploiter. On regrettera aussi que de nombreuses autorisations soient demandées par l'application sous Android (accès aux contacts, aux photos, à la caméra, etc). 

À noter que, dans sa politique de protection de la vie privée, LibertyVault indique pouvoir « collecter des informations sur la date, l'heure et la durée des visites et les fonctionnalités les plus utilisées ». Sur ce point, Qwant nous répond « [qu']aucune donnée de navigation collectée, ce serait totalement contraire à notre éthique ». Un lien permanent vers la politique de vie privée concernant spécifiquement l'application Qwant sera ajouté à l'application.

Une sélection d'application et un widget sous Android

Cette dernière fournit enfin un annuaire limité d'outils de sécurisation des données via son premier onglet. Il s'agit de ceux centrés sur la messagerie ou des emails chiffrés (dont ChatSecure, indisponible en France pour le moment), des gestionnaires de mots de passe ou des services de stockage de données, comme ownCloud ou HubiC d'OVH.

Sur Android, un widget de recherche à installer sur l'écran d'accueil est intégré. Il sera intéressant de voir si un partenariat avec des fabricants est prévu à terme, comme cela a été mis en place avec Firefox. Comme le reste de l'application, il s'inspire grandement de l'apparence et de l'ergonomie proposées par Google.

Dans l'absolu, l'arrivée de ce logiciel doit grandement faciliter l'utilisation de Qwant sur mobile, alors que seul Firefox permet concrètement de l'utiliser simplement jusqu'ici. Un problème dont Éric Léandri, le patron de la société française, s'est déjà plaint dans nos colonnes.


chargement
Chargement des commentaires...