Google présente deux Chromebooks pensés pour l'éducation, Adobe débarque sur Chrome OS

Ne reste finalement plus... que le Play Store 9
En bref
image dediée
Portable
Vincent Hermann

Google profite du Bett, le plus grand salon sur le numérique éducatif, pour présenter une nouvelle initiative centrée sur ses Chromebooks. Deux nouveaux modèles font leur entrée, tournés vers les salles de classe, avant que d’autres n’arrivent. Adobe emboite le pas et annonce des versions révisées de ses applications Android pour Chrome OS.

Les Chromebooks voient constamment leurs ventes progresser, notamment aux États-Unis. Chrome OS, l’alternative de Google à Windows et macOS, est désormais considérée comme crédible. La firme a donc décidé de pousser son avantage en motivant ses partenaires constructeurs à se concentrer sur le monde de l’éducation avec des Chromebooks spécifiquement conçus pour ce domaine.

Deux Chromebooks pensés pour le monde éducatif

Google, présent au salon du Bett, a donc officialisé deux nouveaux Chromebooks : l’Acer Spin 11 et l’ASUS C213. Le premier est une variante du Chromebook 11 N7 tandis que l’autre est neuf. Dans les deux cas, les caractéristiques techniques sont loin d’être époustouflantes. Le modèle Spin 11 d’Acer intègre des Celeron N3450 (quad-core) ou N3350 (dual-core), épaulés par 4 ou 8 Go de mémoire LPDD4 et 32 ou 64 Go de mémoire flash eMMC. On ne sait pas grand-chose de l’autre modèle, mais les deux présentent un écran 11,6 pouces et promettent une autonomie de 10 à 11 heures.

Cependant, l’intérêt de ces portables est à chercher ailleurs. Pensés pour les salles de classe, ils sont renforcés et se veulent donc solides. Ils sont surtout équipés d’un écran qui peut être entièrement retourné, pour passer du portable à la tablette. Ces Chromebooks possèdent également une « World View Camera » qui accompagne l’écran et permet donc de photographier ou filmer ce qui derrière la tablette. Enfin, ils sont fournis avec des stylets Wacom.

Ces deux Chromebooks sont prévus pour un lancement à la fin du printemps prochain.

chromebook éducation google chrome os

Un Play Store sur Chrome OS dans quelques semaines ?

Dans son communiqué, Google profite de l’occasion pour faire une piqûre de rappel : les applications Android arriveront prochainement sur Chrome OS. « D’ici quelques semaines », les structures scolaires pourront donc gérer des parcs applicatifs, en installant par exemple une sélection sur les portables, utilisables ensuite par les élèves ou étudiants.

L'annonce de l'éditeur renvoie immanquablement à l’état actuel des applications Android sur Chrome OS. Comme nous l’indiquions avant-hier, tous les Chromebooks lancés en 2017 – ainsi que ceux commercialisés au cours des deux dernières années – disposeront de cette capacité… qui n’est encore actuellement qu’en bêta. Le communiqué de Google laisse présager que l’arrivée du Play Store est désormais imminente, même si cela reste à confirmer.

Adobe : des applications Android à jour pour les Chromebooks

Ce qui n’empêche pas Adobe de sauter dans le train en marche. L’éditeur annonce ainsi qu’une série d’applications mobiles pour Android est proposée dans de nouvelles versions, spécifiquement pour Chrome OS. Il s’agit de Photoshop Mix, Lightroom Mobile, Illustrator Draw, Photoshop Sketch, Adobe Comp CC et Creative Cloud Mobile. Elles peuvent toutes être téléchargées et utilisées « gratuitement », mais réclament tout de même un identifiant Adobe.

Ce type de travail sur les applications pourrait se généraliser. On se souvient que Microsoft a bloqué la récupération d’Office pour Android sur les Chromebooks, au motif que la fonctionnalité était encore en bêta et qu’il était nécessaire de retravailler l’ergonomie. Après tout, il y a de grandes différences entre l’écran tactile d’un côté, et de l’autre un clavier, une souris et, dans le cas présent, un stylet.

On peut s’attendre au cours des prochains mois à voir arriver des applications Android révisées qui tiendront compte des Chromebooks. Google devrait sans doute appuyer en ce sens, pour motiver les développeurs à profiter de cette « opportunité ».


chargement
Chargement des commentaires...