In extremis, Cisco rachète AppDynamics pour 3,7 milliards de dollars

All-in ! 22
En bref
image dediée
Crédits : Yuri_Arcurs/iStock
Société
Kevin Hottot

Cisco a décidé de casser sa tirelire. Dans un pari audacieux – pour ne pas dire risqué – visant à donner un coup de fouet à sa croissance, le géant américain a déboursé 3,7 milliards de dollars pour s'offrir AppDynamics, une start-up nettement déficitaire, quelques semaines seulement avant son introduction en bourse.

En avril dernier, la SEC, l'autorité financière américaine, s'inquiétait de l'inflation galopante de la valorisation des start-ups, qui aspirent toutes à devenir des licornes, c'est-à-dire des entreprises non-cotées évaluées à plus d'un milliard de dollars. « Notre inquiétude touche au prestige associé avec l'atteinte d'une forte valorisation, qui pousse les entreprises à essayer d'apparaitre plus chères qu'elles ne le sont véritablement » s'alarmait ainsi Mary-Jo White, présidente de la SEC.

« Une offre irrésistible »

De l'autre côté du mur, Cisco se moque bien de surpayer ses acquisitions, tant que celles-ci lui offrent des opportunités intéressantes. Il faut dire que le groupe est assis sur un épais matelas de 71 milliards de dollars de liquidités, qui s'épaissit à raison d'environ 3 milliards de dollars par trimestre. C'est ce que l'on peut comprendre en voyant la taille du chèque signé par l'entreprise pour croquer AppDynamics, une jeune pousse spécialisée dans la télémétrie d'applications. 

Cisco va en effet devoir débourser la bagatelle de 3,7 milliards de dollars, en cash et en actions, pour s'offrir AppDynamics. Les résultats financiers de cette société sont loin de justifier une telle dépense. En 2015, elle a réalisé un chiffre d'affaires de 150,6 millions de dollars, avec des pertes nettes s'élevant à 134 millions de dollars. Sur les neuf premiers mois de 2016, la situation n'est guère meilleure, avec 158,4 millions de dollars de revenus, mais toujours 93,5 millions de pertes nettes.

Si le prix de cette acquisition est si élevé, c'est parce qu'AppDynamics était sur le point de s'introduire sur les marchés boursiers. L'entreprise a fait une déclaration préliminaire aux autorités américaines en fin d'année dernière et s'apprêtait à chiffrer sa valorisation ce jeudi en vue d'une introduction effective en février. Les banquiers de Wall Street s'attendaient d'ailleurs à un prix avoisinant les 2 milliards de dollars, à peine supérieur à celui de 1,9 milliard, évoqué lors de la dernière levée de fonds de la société fin 2015.

À l'agence Reuters, Rob Salvango, un des vice-présidents de Cisco explique que « le fait qu'ils étaient dans leur processus d'introduction en bourse représentait pour nous une fenêtre lors de laquelle nous devions prendre une décision ». « Cisco nous a fait une offre irrésistible » résume quant à lui Ravi Mhatre, membre du conseil d'administration d'AppDynamics, représentant un fonds qui disposait de 20,8 % du capital.

App Dynamics, mais pour quoi faire ?

Outre la question du prix, qui a fait grincer quelques dents chez les analystes, se pose celle de l'intérêt d'une telle acquisition pour Cisco. Il est en fait double. D'abord, Cisco était l'un des principaux clients d'AppDynamics, et prendre un fournisseur sous son aile n'est pas forcément une mauvaise idée. Ensuite, le groupe américain compte sur le potentiel des produits de la start-up pour donner un petit coup de fouet à ses propres activités et s'assurer d'un nouveau relais de croissance. 

Dans son communiqué, Cisco explique que « les applications sont devenues un élément vital du succès des entreprises » et que par conséquent, il devient indispensable d'en assurer les bonnes performances. « Un travail qui devient de plus en plus dur, les services informatiques se débattant au milieu d'un nœud formé de données compliquées à comprendre. » L'idée est donc de proposer des solutions clés en mains aux entreprises, combinant les produits de Cisco et d'AppDynamics.

La transaction devrait être finalisée au cours du troisième trimestre, une fois que les autorités concernées auront donné leur feu vert. En bourse, l'action Cisco progresse dans le sillage du Nasdaq, avec une hausse de 0,6 % au moment où nous rédigeons cette actualité. Cisco est ainsi valorisée à 156 milliards de dollars.


chargement
Chargement des commentaires...