Yahoo repousse la finalisation de sa vente à Verizon au deuxième trimestre

Juste une mise au point 3
En bref
image dediée
Crédits : jejim/iStock
Finances
Kevin Hottot

Yahoo vient de présenter à ses investisseurs les résultats de son quatrième trimestre avec Marissa Mayer, toujours PDG de l'entreprise. Les activités web du groupe poursuivent sur leur lancée tandis que le deal avec Verizon voit son exécution repoussée d'un trimestre.

Marissa Mayer, toujours solidement vissée sur son fauteuil de PDG chez Yahoo, a mené la danse lors de la présentation des résultats du quatrième trimestre de l'entreprise. La dirigeante a insisté sur le maintien du niveau d'activité de la société malgré l'annonce récente de gros soucis de sécurité, sur la réduction des effectifs de Yahoo, et l'évolution favorable de son EBITDA dans un contexte difficile.

Des résultats en demi-teinte

Yahoo annonce ainsi au quatrième trimestre un chiffre d'affaires de 1,469 milliard de dollars au dernier trimestre, en hausse par rapport à l'an passé, mais ce sont surtout les revenus une fois les coûts d'acquisition de trafic déduits qui donnent l'aperçu le plus fiable de la santé de l'entreprise. Ceux-ci sont en recul de 4 % sur un an et atteignent 960 millions de dollars.

Yahoo Q4 16Yahoo Q4 16

Sur cette somme, Yahoo parvient à dégager un bénéfice opérationnel de 205 millions de dollars, trois fois plus élevé que les 63 millions réalisés un an plus tôt à la même période. L'EBITDA progresse quant à lui de 51 % entre le quatrième trimestre 2015 et le dernier quart de 2016, et atteint désormais 324 millions de dollars. Le bénéfice net s'établit quant à lui à 162 millions de dollars.

La comparaison avec l'an dernier n'est par contre pas très significative sur ce point. En 2015, Yahoo enregistrait en effet une charge d'environ 4,5 milliards de dollars suite à la vente d'une fraction du capital d'Alibaba, et par conséquent, une perte nette de 4,435 milliards de de dollars.

Yahoo Q4 16Yahoo Q4 16

Sur l'ensemble de l'année, le paysage est un peu différent. Les revenus hors coûts d'acquisition atteignent 3,518 milliards de dollars en 2016, en recul de 14 % par rapport à 2015. Même constat du côté de l'EBITDA qui s'établit cette année à 873 millions de dollars contre 952 millions un an plus tôt. Les effectifs ont été eux aussi compressés, et Yahoo ne compte plus qu'environ 8 500 employés fin 2016, contre 10 400 fin 2015. Cela représente également une réduction de près de 50 % depuis la prise de poste de Marissa Mayer en 2012.

Un marché publicitaire difficile

Yahoo tire la majeure partie de ses revenus de la vente d'espaces publicitaires sur ses sites. Cependant, l'entreprise a connu une période plutôt difficile de ce côté-là. Depuis le début de l'année, il est ainsi question d'un recul d'un peu plus de 20 % du nombre de clics payés par les annonceurs sur son moteur de recherche, pendant que le coût par clic, lui, ne progresse pas assez rapidement pour compenser ce recul.

Yahoo Q4 16

Du côté de la vente d'espaces « display » (ce qui inclut les contenus sponsorisés et la publicité classique), le nombre de publicités écoulées a progressé de 4 %, mais avec un prix unitaire en recul de 10 %. Difficile dans ces conditions de chercher la moindre croissance. 

Malgré cela, l'entreprise reste confiante dans sa capacité à embrasser avec succès le virage du mobile et de la publicité native, ces deux activités ayant compté respectivement pour environ 1,5 milliard et 750 millions de dollars sur toute l'année passée. Un point qui a certainement mis en appétit Verizon. 

Le deal avec Verizon prend plus de temps que prévu

Concernant Verizon justement, les tractations avec l'opérateur américain réclament plus de temps que prévu et Yahoo explique « qu'en raison du travail requis pour répondre aux conditions de finalisation de la transaction, sa clôture est maintenant attendue pour le deuxième trimestre ». Le tout en promettant que l'affaire sera réglée « le plus tôt possible ».

Pour rappel, une fois les activités web de Yahoo Inc vendues à Verizon, la société changera de nom pour Altaba et fonctionnera avec un conseil d'administration réduit, dans lequel Marissa Mayer n'aura plus sa place. Son avenir au sein de Verizon n'est par contre pas encore défini. Seule certitude, si le nouveau propriétaire de Yahoo « web » veut la mettre à la porte, cela lui coûtera au minimum 54,9 millions de dollars


chargement
Chargement des commentaires...