Malgré Bloctel, l'UFC-Que Choisir note un « ras-le-bol du démarchage téléphonique »

« 100 % trouvent le démarchage agaçant » 158
En bref
image dediée
Crédits : Douglas Craig/iStock
Justice
Par
le mardi 24 janvier 2017 à 10:30
Sébastien Gavois

L'UFC-Que Choisir vient de publier le résultat d'une enquête sur la liste Bloctel et le démarchage téléphonique. Avec quatre appels par semaine en moyenne, le bilan est mitigé et 100 % des consommateurs trouvent cela « agaçant ».

En place depuis le 1er juin en application de la « loi Hamon », Bloctel est une liste d'opposition sur laquelle les particuliers peuvent s'inscrire afin de ne plus être sollicité commercialement, aussi bien sur le fixe que le mobile (voir notre analyse).

L'enquête pointe un nombre d'appels toujours importants

Pour rappel, mi-décembre, les deux premières sanctions tombaient, tandis que deux autres procédures étaient engagées par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). Des investigations étaient également en cours sur « 80 autres numéros, signalés plus d’une centaine de fois par les consommateurs ». Est-ce suffisant ? Non, si l'on en croit la dernière enquête de l'UFC-Que Choisir. Celle-ci a été réalisée en octobre 2016 et porte sur près de 12 000 inscrits à la newsletter de nos confrères.

Ils attaquent bille en tête : « Le problème principal vient de la quantité astronomique d’appels reçus : 4 en moyenne par semaine » et même 4,4 appels par semaine chez les plus de 65 ans. Près d’un appel sur trois a lieu pendant l'heure du déjeuner selon cette étude.

Les trois secteurs d'activités qui reviennent le plus souvent concernent les travaux dans la maison, le solaire et l'éolien, ainsi que les fournisseurs d'énergie. Dans 96 % des cas, il s'agit de sociétés dont les personnes ne sont pas clientes. Il y a un point où tout le monde semble d'accord : « 100 % trouvent le démarchage agaçant » et même « très agaçant » pour 91 % des personnes qui ont fait connaitre leur avis.

Pour l'occasion, une infographie a été mise en ligne :

UFC-Que Choisir démarchage téléphonique
Crédits : UFC-Que Choisir

Un bilan mitigé, un ras-le-bol côté consommateurs

Et la liste Bloctel dans tout cela ? Si la plupart trouvent la procédure d'inscription simple, le bilan de l'efficacité est « plus mitigé » note l'UFC-Que Choisir : « Si 60 % des inscrits à Bloctel ayant répondu à notre enquête disent avoir constaté une baisse du nombre d’appels depuis leur inscription, c’est le plus souvent dans une proportion négligeable ». Seuls 18 % annoncent que les appels ont « beaucoup baissé », alors qu’ils sont tout de même 5 % à constater « une hausse du nombre d'appels depuis leur inscription ».

Deux problèmes sont remontés par nos confrères : « 29 % des personnes ayant signalé à Bloctel des numéros les ayant démarchés ont trouvé la procédure compliquée » et « ils sont aussi nombreux à déplorer le fait de ne pas avoir été tenus au courant des suites données à leur plainte ».

Bref, plus de six mois après son lancement, le bilan de nos confrères n'est pas tendre : le « ras-le-bol du démarchage téléphonique n’a jamais atteint de tels sommets ». Il faudra maintenant voir si la DGCCRF va intensifier ses contrôles et ses sanctions... à condition qu'elle en ait les moyens. Pour rappel, à la mi-décembre, pas moins de 300 000 réclamations avaient été enregistrées par Bloctel, pour 2,7 millions d'inscrits.

Comme toujours, n'hésitez pas à nous signaler ce qu'il en est pour vous via les commentaires.


chargement
Chargement des commentaires...