Yahoo prépare l'après Verizon avec un nouveau nom et un conseil d'administration réduit

Marissa s'en ira, pour le Mayer et pour le pire 58
En bref
image dediée
Crédits : jejim/iStock
Société
Par
le mardi 10 janvier 2017 à 16:26
Kevin Hottot

Le changement pour Yahoo Inc, c'est pour bientôt. Marissa Mayer, l'actuelle PDG, va certainement devoir quitter son siège au conseil d'administration. L'entreprise s'apprête également à changer de nom pour devenir Altaba, et ainsi mieux marquer sa mutation en fonds d'investissement suite à la vente attendue de ses activités sur le web.

Alors que la vente de ses activités web à Verizon n'est pas encore actée, Yahoo s'active déjà en coulisse pour préparer son avenir. Les principales étapes envisagées par l'entreprise sont consignées dans un document remis à la SEC, l'autorité boursière américaine.

Grand ménage de printemps au conseil d'administration

Cela commence par un grand coup de balai dans le conseil d'administration de l'entreprise. Dès l'instant où la vente des activités web de Yahoo à Verizon sera finalisée, sa taille passera de onze membres à seulement cinq. Une cure drastique à laquelle le siège occupé par Marissa Mayer, l'actuelle PDG de Yahoo ne survivra pas. L'entreprise précise dans ce document que ces démissions « ne sont dues à aucun désaccord avec l’entreprise sur un quelconque sujet lié aux activités, aux politiques et aux pratiques de l’entreprise ».

Cette annonce n'est finalement pas si surprenante. La dirigeante avait en effet manifesté dès l'annonce du rachat par Verizon son souhait de rejoindre l'opérateur, avec le reste des équipes chargées des activités historiques de l'entreprise. Seul changement immédiat, Eric Brandt, qui doit continuer à siéger au conseil d'administration après la vente, en prend la présidence, tandis que Maynard Webb, qui occupait ce poste, est rétrogradé au rang honorifique de « président émérite ».

Marissa Mayer ne devrait pas bouger

En ce qui concerne la situation de Marissa Mayer, celle-ci est plutôt assurée. Dans l'hypothèse où les activités historiques de Yahoo changeraient de mains, que ce soit au profit de Verizon ou de qui que ce soit d'autre, sa place est plus ou moins assurée au sein du nouvel ensemble où elles viendront se greffer. 

Marissa Mayer Package départ

Déloger la responsable serait en effet une opération coûteuse. Dans un document remis à la SEC fin avril 2016, Yahoo estime que mettre à la porte sa PDG dans le cas d'un changement de propriétaire de l'entreprise coûterait la bagatelle de 54,9 millions de dollars. Un joli package de départ qui a de quoi faire des envieux. À titre de comparaison, Don Mattrick n'a pu prétendre qu'à 18,8 millions de dollars après son éviction de chez Zynga.

Yahoo prévoit de changer de nom, et de vie

Deux derniers points restent à noter dans le document publié hier. Le premier est qu'à la suite de la finalisation de la transaction, Yahoo.Inc, qui continuera de subsister, va changer de nom pour Altaba Inc. Ce qui n'est pas sans rappeler Alibaba, dont justement Altaba conservera 15 % du capital, ainsi que 35,5 % des parts de Yahoo Japan, non inclus dans le deal conclu avec Verizon. Des actifs valorisés à 43 milliards de dollars.

Ce trésor de guerre, Altaba compte s'en servir pour financer sa future activité en tant que fonds d'investissement. L'entreprise n'a par contre pas détaillé dans quels secteurs elle souhaitera amener ses fonds, ni même si elle compte se désengager d'Alibaba ou de Yahoo Japan. Il faudra certainement encore attendre de longs mois avant de trouver la réponse à ces questions.


chargement
Chargement des commentaires...