Il est désormais possible de créer son compte personnel d’activité (CPA)

Les bons comptes font les bons amis 81
En bref
image dediée
Web
Xavier Berne

Éventuellement à l’aide de FranceConnect, chaque actif peut désormais créer son compte personnel d’activité sur Moncompteactivite.gouv.fr. Au programme : consultation des bulletins de paie dématérialisés et informations relatives aux droits à la formation notamment. Le tout reste cependant assez mince pour l’instant...

Introduit par le législateur via la loi Rebsamen de 2015 puis précisé par la loi Travail de 2016, le « CPA » commence à devenir réalité. Pour mémoire, cet espace personnel en ligne avait vocation à réunir à partir du 1er janvier :

  • Le « compte personnel de formation », qui permet depuis 2015 de jouir de ses droits à la formation – même en cas de changement d’employeur.
  • Le « compte personnel de prévention de la pénibilité », qui sert également depuis l'année dernière à faire valoir ses droits lorsqu’on travaille dans des conditions particulièrement difficiles (départ anticipé à la retraite, passage à un temps partiel sans perte de salaire...).
  • Le « compte engagement citoyen », nouveau dispositif qui recense « les activités bénévoles ou de volontariat » (service civique, réserve militaire, certaines activités associatives...), desquelles peuvent dorénavant découler des droits à la formation notamment.

Pour s’inscrire, deux possibilités : passer par une création de compte traditionnelle ou utiliser le dispositif d’authentification FranceConnect (il vous suffira alors de fournir vos identifiants et mot de passe utilisés pour le site des impôts, Ameli.fr ou l’identité numérique de La Poste). Quelle que soit l’option choisie, le site vous demandera néanmoins votre numéro de sécurité sociale.

Un compte personnel d’activité peut être ouvert par toute personne âgée de 16 ans et plus (voire 15 ans pour les jeunes ayant signé un contrat d’apprentissage). Il reste en principe ouvert jusqu’au décès de son titulaire.

Prendre connaissance de ses droits, consulter ses bulletins de paie dématérialisés...

Cet espace, pour l’heure assez simpliste, propose sans grande surprise de prendre connaissance des différents droits acquis au travers des comptes listés précédemment.

Deuxièmement, le compte personnel d’activité permet de consulter ses bulletins de salaire dématérialisés – à condition bien entendu que l’employeur et le salarié aient opté pour une telle solution. Si de nouvelles règles entrées en vigueur le 1er janvier dernier tendent à rendre systématique l’appareillage avec le CPA, force est de constater qu’il faudra patienter encore un peu pour que l’outil soit pleinement opérationnel...

À l’heure où nous écrivons ces lignes, le service est accessible uniquement si votre employeur actuel (ou vos anciens employeurs) ont souscrit à la dématérialisation des bulletins de salaire auprès des prestataires Pixid et Digipost. Primobox, PeopleDoc et Coffreo devraient prochainement les rejoindre – à une date non précisée.

Des services assez modestes et limités

Au titre des « services utiles à la sécurisation des parcours professionnels et à la mobilité géographique et professionnelle », le CPA vous invite à remplir votre profil. Concrètement, il s’agit de détailler ses activités professionnelles et extra-professionnelles (bénévolat, etc.) ainsi que ses compétences. Dans la partie « Mes projets », l’utilisateur est ensuite censé bénéficier d’informations plus adaptées, lorsqu’il cherche des informations sur une formation ou un métier.

cpa

Le site peut également vous renvoyer vers un interlocuteur adapté en fonction de vos besoins : salarié qui cherche une formation, chômeur en reconversion...

On notera par contre qu’il n’y a pas encore de simulateur de droits sociaux (à l’image de Mes-aides.gouv.fr), contrairement à ce que prévoit la loi Travail.


chargement
Chargement des commentaires...