Medium licencie un tiers de son équipe et veut se détacher du modèle publicitaire

Oui, mais comment ? 11
En bref
image dediée
Société
Kevin Hottot

La plateforme de blogging Medium traverse actuellement une passe difficile. Ev Williams, son fondateur, a ainsi annoncé la suppression d'un tiers des effectifs de l'entreprise, afin qu'elle se tourne vers de nouveaux modèles.

« Nous avons décidé d'effectuer de profonds changements au sein de Medium ». C'est par cette phrase qu'Ev Williams, fondateur de la plateforme de blogging, démarre son billet annonçant la nouvelle organisation de son entreprise, et les changements prévus sont effectivement de taille. 

50 postes supprimés

Premier point abordé par le dirigeant : le remaniement de la structure de l'entreprise. Celui-ci passe par la suppression de 50 emplois « principalement dans la vente, le support et d'autres fonctions », fait savoir Ev Williams, assurant que les coupes ne concernent pas (ou peu) les équipes techniques. Les bureaux de l'entreprise situés à New York et à Washington D.C seront quant à eux fermés.

Le responsable explique que ces renvois sont nécessaires au changement de modèle économique envisagé par la société. Il affirme qu'elle aurait pu continuer sur sa lancée actuelle, notamment parce que l'année 2016 fut prolifique, avec une augmentation d'environ 300 % du nombre d'utilisateurs et de billets publiés par rapport à 2015. Cependant, Medium dit poursuivre d'autres objectifs, et a « décidé que nous risquions de rater nos objectifs originaux si nous n'effectuons pas des changements tant que nous avons l'élan et les ressources pour le faire ».

Le besoin d'un nouveau modèle, qui reste à déterminer

Ev Williams explique qu'initialement, Medium devait être une plateforme « définissant un nouveau modèle pour les médias sur Internet ». Problème : « les incitations poussant à la création et à la propagation du contenu ne servent pas les personnes qui le consomment ou le créent ». Le dirigeant estime ainsi que le modèle publicitaire récemment adopté par l'entreprise favorise la désinformation et la publication de contenus plus nombreux, moins profonds, moins originaux et de moins bonne qualité. « Ce n'est ni tenable ni satisfaisant, que ce soit pour les producteurs ou les consommateurs » claironne Ev Williams.

Reste à savoir quel autre modèle Medium pourrait mettre en avant pour permettre aux créateurs de financer leur production. Pour l'instant, l'entreprise assure « ne pas avoir encore trouvé la bonne solution au problème de la monétisation des contenus de qualité », en n'apportant que des améliorations mineures au modèle publicitaire. Quant à celui qui lui permettra de réaliser la « transformation » qu'elle souhaite amener sur le marché, l'entreprise dit avoir quelques pistes, mais qu'il est encore trop tôt pour « dire exactement à quoi cela ressemblera ». Pourvu que le risque paye.


chargement
Chargement des commentaires...